Magazine Côté Femmes

VALEUR et IMPORTANCE ABSOLUES > INTRINSEQUES

Publié le 09 octobre 2008 par Osmose

Or à la question "Pourquoi prendre soin du nouveau-né ?",il est possible et nécessaire d'envisager une réponse d'un autre ordre : autrement dit, d'envisager une "importance" ou une "valeur" du nouveau-né qui soit absolue, inconditionnelle et intrinsèque.

Le nouveau-né est alors à concevoir comme valant absolument en et par lui-même, indépendamment de tout le reste, et non pas parce qu'il vient satisfaire le besoin ou le désir de quelque chose ou de quelqu'un.

C'est bien ainsi que nous l'entendons, quand nous estimons que tout nouveau-né, quelles que soient ses caractéristiques (physiques ou autres) et l'affection dont il fait l'objet ou non de la part de ses parents, mérite et vaut que l'on fasse tout ce qui peut être fait pour lui.

Quant à sa future contribution à l'existence et au bien-être de l'espèce, ou de la société, l'on est bien en peine de l'évaluer, et à vrai dire l'on n'y pense tout simplement pas. Notre dévouement pour lui va de soi – mais cette évidence, loin d'être immédiate et "naturelle", résulte d'une séculaire adhésion à une idée, une conviction qui doit ici devenir tout à fait explicite : nous considérons que nous avons affaire à un être qui est fondamentalement irréductible à ce que nous en voyons, à ce que nous pouvons en savoir, à l'utilité qui pourra être éventuellement la sienne par la suite, et aux relations qui existent entre lui et l'extérieur (le monde, les autres).

Le nouveau-né n'est pas un simple "nœud de relations" : si c'était le cas, tout en lui serait relatif (les mots ici sont profondément significatifs), y compris son "importance" ou sa "valeur".

C'est bien pourquoi nous pouvons et devons considérer que sa valeur ne tient pas à ses capacités actuelles ou futures, aux services qu'il peut ou pourra rendre : bref, que sa valeur ne se mesure pas, en aucune façon. Nous rejoignons en cela la célèbre position de Kant, qui consiste à distinguer clairement ce qui a un prix, c'est-à-dire une valeur toujours relative et finie (mesurable et comparable), et ce qui a une dignité, c'est-à-dire une valeur infinie et absolue (et donc incommensurable : littéralement, sans commune mesure avec quoi que ce soit d'autre).

Or cette vision du nouveau-né comme être irréductible, incomparable, insubstituable, n'ayant pas de prix mais une dignité (vision qui se tient donc au-delà de toute considération de degré) entraîne deux conséquences capitales.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Osmose 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines