Magazine

Biltong, jacarandas et rooibos

Publié le 09 octobre 2008 par Irene
Soweto, 9/10/2008
La première « chose » que j’ai remarquée en sortant de l’Airbus, ce sont les hirondelles. Déjà un vrai dépaysement en soi, en plein mois d’octobre. Quand je foule le sol d’un pays inconnu, je suis toujours attentive à la première bouffée d’air que je respire en sortant de l’aéroport (je ne compte pas la toute première, en général du kérosène). Puis il y a les cris d’oiseaux inconnus de mes tympans aux aguets. Et les jacarandas en fleurs, explosion de mauve sur fond de ciel bleu pur.
Je suis entre l’équateur et l’Antarctique et c’est la fin du printemps à Joburg, petit nom de Johannesburg, la plus grande ville d’Afrique du Sud. Etrange et fascinant pays dont l’histoire interroge. Onze langues officielles sur un territoire qui fait deux fois la France. Des contrastes saisissants entre les buildings de New Town, les villas chics en carton-pâte, effrontément surprotégées de barbelés et les modestes demeures entassées à l’infini de Soweto (South Western Township). Ce midi, j’ai déjà bu un bon vin : un rouge de Stellenbosch (domaine Villiera, 2005), élevé dans la région viticole du Cap, au climat méditerranéen. Dans une station-service, j’ai découvert les biltongs, incontournables snacks de viande séchée (bœuf, autruche…). Dans l’après-midi, j’ai bu une boisson locale bien fraîche au gingembre, pour me requinquer… En cette fin de journée, je n’ échapperai pas au rooibos, ce fameux thé rouge qui n’en est pas un, donc sans théine et paré de mille vertus. De quoi faire infuser ces premières émotions.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Irene 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog