Magazine Culture

Le K Buster

Publié le 10 octobre 2008 par Epicure

Le K Buster est la première création de 7981 Théâtre, une jeune compagnie dont le nom a comme origine l’année de naissance de chacun de ses deux fondateurs. Cette pièce est présenté à Premier Acte, espace privilégié pour le théâtre émergent, dont j’ai déjà parlé l’an passé, celui d’avant et même il y a deux ans avec d’autres productions qui m’ont particulièrement plues.

Le K Buster, c’est l’histoire d’un comédien qui s’apprête à jouer dans une pièce racontant la vie de son idole, Buster Keaton (star du cinéma muet un peu dans l’ombre de Charlie Chaplin), mais qui se retrouve à l’hôpital le soir de la première après s’être écroulé sur scène à cause d’un mystérieux malaise. De sa chambre d’hôpital, on l’accompagne dans ses inquiétudes, on assiste aux rencontres avec ses médecins (et une charmante infirmière) qui cherchent à découvrir l’origine de son mal, et surtout on constate à quel point il est habité par Buster Keaton.

Le synopsis peut difficilement rendre justice au résultat. La première partie du récit, qui est en fait la pièce dans la pièce, raconte l’histoire de Buster Keaton. On y apprend plein de chose à son sujet : ses débuts en tournée avec ses parents comédiens, pourquoi le célèbre magicien Houdini l’a surnommé Buster, sa décision de choisir le cinéma malgré l’opposition de son père, ses cascades abracadabrantes, sa carrière. À l’hôpital, lorsqu’on retrouve le comédien qui l’interprète suite à son malaise, tout ce qui l’entoure évoque Keaton. Il navigue entre le monde réel et ses délires. Ceux qui connaissent bien Keaton et ses films, auront plaisir à décoder de multiples références à son oeuvre et au cinéma muet en général.

L’inventivité de la mise en scène comme la poésie qui transpire de la scénographie, nous transportent complètement dans l’univers de Buster Keaton. Des projections, des marionnettes, une musique originale efficace et quelques accessoires astucieusement utilisés comme une malle et un bout de craie, prouvent hors de tout doute qu’une imagination fertile compense bien souvent pour des budget déficients. Raphaël Posadas a écrit le texte, co-signe la mise en scène avec Olivier Lépine et interprète le rôle principal de la pièce avec brio. C’est peu dire de prétendre qu’il habite son personnage, il devient Buster Keaton. Une découverte pour moi.

C’est présenté jusqu’au 27 octobre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Siva - Philip K. Dick

    Présentation de l’éditeur :Un "Système Intelligent Vaste et Actif". Mais encore ? Un dieu ? Un satellite ? Une Intelligence artificielle ? Ou peut-être une... Lire la suite

    Par  Zorglub
    CULTURE, LIVRES
  • Les dossiers X de Monsieur K.

    dossiers Monsieur

    « L’affaire Kafka » de ce mois d’août aurait dû produire une tempête dans un verre d’eau, mais elle semble avoir plutôt soulevé une polémique dans les milieux... Lire la suite

    Par  Savatier
    CULTURE, LIVRES
  • Quand joseph k. rencontre lew basnight

    J'avance dans Contre-Jour à petits pas prudents, familier des traquenards qui guettent à chaque page que Pynchon a écrit – être conscient que ça peut partir en... Lire la suite

    Par  Lazare
    CULTURE, LIVRES
  • Article : K

    K L'ivresse des sommets En 2005, le festival de la Bande Dessinée d’Angoulême couronne une nouvelle fois le décidément incontournable mangaka Jiro Taniguchi pou... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Kayline - Mise en K du label Karismatik

    Kayline, quand un de mes contacts les plus influents m'a lancé ce nom il y a déjà plusieurs mois, j'ai tout d'abord cru qu'il s'agissait d'un artiste US.... Lire la suite

    Par  Banqueroute
    CULTURE, MUSIQUE
  • bonjour Hanwang (K)

    Signalée ici par Actualitté, la tablette Hanwang, malgré son petit format,>n'est pas inintéressante.- son prix : de l'ordre de 170 €- vous aurez remarqué ces... Lire la suite

    Par  Kotkot
    CULTURE, LIVRES
  • MADEMOISELLE K live le 16 octobre 2008

    Katerine Gierak et ses acolytes plus connus sous le nom de MLE K ont choisi de défendre leur second opus "JAMAIS LA PAIX" sur la route. On les retrouve ici au... Lire la suite

    Par  Emeute Visuelle
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE, SORTIR

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine