Magazine

Edward aux mains d’argent : magique !

Publié le 10 octobre 2008 par Prland

C’était loin d’être gagné d’avance. Un ballet qui se mesure à l’œuvre de mon cinéaste préféré Tim Burton, malgré les bonnes critiques : je redoutais l’ennui. J’ai été en littéralement emporté par la magie d’un spectacle incroyablement inventif et rythmé, porté par la création d’un Matthew Bourne qui mérite définitivement sa réputation. La musique inoubliable de Danny Elfman joue d’autant mieux son rôle qu’elle est jouée par un vrai orchestre, ce qui change des mauvaises bande-son des comédies musicales telles qu’elles sont proposées en France.

Edward aux mains d’argent est inratable, au Châtelet jusqu’au 2 novembre (au milieu d’une tournée mondiale).

Recréer l’univers onirique de Tim Burton -et de ce film là en particulier- dans un théâtre, le pari me semblait absolument impossible. Il est relevé haut la main grâce à la mise en scène époustouflante, au talent des danseurs et en particulier à l’interprète d’Edward, aux costumes et aux décors et la mythique musique. Bourne ajoute une dimension adulte avec quelques clins d’oeil absents du film de Burton, on retiendra le  doigt d’argent d’honneur pour l’humour et la machine à laver pour le sexe.

Je n’avais rien vu de Matthew Bourne mais beaucoup entendu parler d’adaptation modernisée du lac des cygnes, quelque chose me dit que je ne raterai plus aucune de ses prochaines créations à Paris.

Merci à Naël pour l’invitation et à Anne-Laure pour l’idée originale qui m’a valu une excellente soirée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Prland 1355 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte