Magazine

La fête pour clore le Ramadan

Publié le 10 octobre 2008 par Cahri Cahri

Décor de palais oriental, vendredi dernier, à la Villa du Département, rue de Paris. Près de mille convives, toutes communautés confondues, sont venus célébrer dans une ambiance chaleureuse et festive la fête de l’Eïd el-Fitr -la fête où l’on mange en arabe-, qui marque la fin du Ramadan.

Galerie Média

  • La fête pour clore le Ramadan

Mots-clés

  • département
  • fête
  • ramadan
  • saint-denis

Le conseil général, le conseil régional et la mairie de Saint-Denis se sont associés pour l’occasion. Dans son discours de bienvenue, Nassimah Dindar défend « l’assise républicaine » et « l’ancrage de la laïcité » de la société réunionnaise.

"La fête du partage envers les plus démuni"

Des associations ont monté une exposition de peinture et proposent une initiation à la calligraphie de l’alphabet arabe. Le groupe Bleu Mogador enchaîne les rythmes kabyles du Gnawa. Certains dansent, d’autres se régalent de samoussas, catless, tikkas et autres briani. « Pour moi, l’Eïd est la fête du partage envers les plus démunis », confie Anaïs, étudiante auricienne en première année de droit. Enyadi, gérant mahorais d’une pompe funèbre, tient à remercier Nassimah Dindar, seule femme musulmane en France à présider un Département, pour l’aide qu’elle apporte « à toute la communauté ». à ses côtés, Karim, un jeune Marocain, se remet de sa journée : prières, distribution de cadeaux et argent, hommage à ses ancêtres. Une autre illustration de la diversité de la communauté musulmane de la Réunion.


Sabine NODODUS
Etudiante en journalisme à Info-Com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cahri Cahri 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog