Magazine Finances

Les nationalisations britanniques serviront-elles de modèle pour plumer les contribuables français ?

Publié le 10 octobre 2008 par Cambiste
Les autorités britanniques ont "nationalisé plusieurs banques via un plan de secours en 3 mesures:
  • injection de 50 milliards de livres (65 milliards d'euros) de capital dans les principales banques britanniques
  • mise sur le marché de 200 milliards de livres (260 milliards d'euros)
  • garantie d'obligations de moyen terme pour 250 milliards de livres (320 milliards d'euros).
Gordon Brown se défend de DONNER de l'argent aux banques puisque cet argent est "payé" par des actions donnant un droit de veto..
crise financiereMême si officiellement on ne parle pas de recapitalisation par le gouvernement, les banques se sont engagées à augmenter le niveau de leur capital d'ici au 31 décembre.
Combien ces 3 mesures vont-elles coûté au contribuable anglais ?
A court terme, le gouvernement va devoir emprunter 50 milliards de livres au minimum.
Cela va vraisemblablement au minimum DOUBLER LE DEFICIT PUBLIC et le porter à 6%.
Les autorités britanniques garantissent, avec des mots, que cet argent sera remboursé mais si la situation empire non seulement cet argent ne sera pas remboursé mais il en faudra encore +.
On ne voit pas par ailleurs quelle autre source de financement pourraient avoir le gouvernement britannique et les autres gouvernements.
Tôt ou tard, les contribuables devront mettre la main à la poche même si elles sont presque vides.
Il ne reste plus qu'à espérer qu'un moment arrivera où les contribuables se souviendront que l'état c'est EUX et que la moindre des choses serait que leurs "gouvernants" soient un peu + à LEUR SERVICE et soient aussi jugés responsables de leurs actes comme ils le réclament d'ailleurs pour les dirigeants de sociétés !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine