Magazine France

Fillon dans le sketch du bon et du mauvais libéral

Publié le 10 octobre 2008 par Rebus

 On connaissait les performances comiques, involontaires, de Lagarde, les sorties incongrues de Bachelot, les boulettes diverses de Borloo, voici que le Cercle de Comiques qui nous gouvernent s'aggrandit.

 Inattendu, c'ext le mèchu de la Sarthe, plus habitué à un registre de Droopy dépressif qui s'y est collé.

 Vous vous rappelez peut être le sketch des Inconnus sur les chasseurs. Celui ou le mauvais chasseur, ben, il tire alors que le bon chasseur, lui, euh, ben, pareil en fait.

 L'emprunteur de Falcon étatiques s'est donc lancé dans une sorte de remake de ce sketch, refusant de voir dans la "crise", une responsabilité quelconque du libéralisme forcené, du marché libre et totalement dérégulé. Le libéralisme est bon par essence pour les Fillon et consoorts, simplement, il abriterait quelques brebis galeuses, âmes égarées, quelques voleurs ou prédateurs inconscients.

 L'État se chargreant, in fine, de réguler les pertes du casino boursier. Le krach des banques n'aura pas lieu, on trouve l'argent pour les renflouer, on garantit, contraint et forcé, sinon tout un système s'effondre...

 Et bien justement, bien que je ne crois pas à un Grand Soir, du moins, je ne pense pas que les français le veuillent, on est face à une opportunité historique.

 Les failles pronostiquées depuis longtemps, les faiblesses avérées, supposées, enfin étalées au grand jour. Inutile de nier messieurs les libéraux, le système est moribond. Les USA, les disciples suprêmes de l''école de Chicago viennent de nationaliser, mot tabou pour eux, plus que Mitterrand en 1981. Ben oui, faut bien sauver les copains.

 Alors, la faillite nous voilà, on évitera grâce à l'argent des lambdas , ceux à qui on  demande en permanence de faire des efforts, ceux qu'on prétend responsabiliser pour, exemple le trou de la Sécu et ses ridicules quelques milliards.

 Et bien, responsabilisons d'abord le "marché",  ce truc mystérieux, cette entité& quasi divine mais totalement irresponsable avant de renflouer tous ces aigrefins à nos frais.Fillon dans le sketch du bon et du mauvais libéral

 Exigeons des contreparties. Une crise ça fait quoi, des chômeurs, des rmistes et autres ? Ah, c'est tellement lointain du quotidien de beaucoup ?

 Alors allez, Fillon, Strauss Kahn et autres, jouez du pipeau et ne changez rien. mais votre dogme a prouvé sa totale incapacité. Comme tout dogme, il est brisable, il est d'ailleurs brisé.

 Et il ne se relèvera pas sans devoir rendre des comptes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog