Magazine Séries

Desperate housewives - saison 5 - episode 2 - we're so happy you're so happy

Publié le 10 octobre 2008 par Ryan
Desperate housewives - saison 5 - episode 2 - we're so happy you're so happy
* * * * * * * * * *

Chaque année, Marc Cherry nous fait le même coup, c'est à dire nous promettre un retour aux sources et un vent de changement dans sa série. Et chaque fois, c'est raté. L'attente était tout de même plus importante cette année avec un bond dans la temps de cinq ans dont on a beaucoup parlé, c'était une belle occasion pour renouveller une série qui en avait grandement besoin après quatres saisons. Mais il n'en est rien, certes cinq ans ont passés, mais on retrouve toujours les mêmes intrigues, toujours les personnages que l'on connait par coeur dans les mêmes situations. Pas une once de surprise, et on a même la nette impression que la série n'a pas du tout évolué en cinq saisons, cet épisode facilement oubliable en est la preuve. Prenons par exemple Lynette, qui environ 90 épisodes après le pilote se retrouve toujours avec les mêmes intrigues. Certes, Felicity Huffman est une actrice magnifique, mais ça ne me suffit plus. Autant ses intrigues avec ses gosses étaient plaisantes, bien que redondantes, dans la saison 1 car cela apportait beaucoup aux personnages de Lynette, là c'est beaucoup trop trop classique et même inutile. Après quatres saisons à faire face à ses gamins terribles, on recommence mais cette fois ils sont ados. Je crains fortement qu'on est le droit à ce style de storyline pendant toute la saison, et ça j'en ai la nausée d'avance. L'intrigue avec l'un de ses fils était pas mal, mais ça s'arrête là, et concrétement, on aurait vraiment pu s'en passer. C'est juste une façon amusante de montrer à quel point les parents voudraient savoir ce que font leurs enfants sur le net. Là, l'un de ses fils a une page myspace et écrit même des poèmes romantiques. J'aurai aimé quelque chose d'un peu plus surprenant, surtout pour quelqu'un censé être un rebelle dans le season premiere. Comme toujours, Lynette fait sa Lynette en se prenant pour une adolescente de 16 ans pour chatter en ligne avec son fils. La fin était mignonne, mais rien de plus. On a toujours le même shéma, aucune surprise, aucune généralité. On est en terrain connu, alors que l'on en voudrait bien plus.


C'est aussi valable pour Gabrielle. Si elle s'est engrossi, et est à présent une mère, elle n'a pas vraiment changé. Toujours plus attiré par les soirées mondaines et le luxe que sa vie de famille. Enfin c'est vite dit, car ses deux gamines ont disparus aussi vite qu'elles sont apparus, on n'en fait à peine référence, et l'on se demande bien qui les garde pendant que Gaby et Carlos tentent de s'incruster à la grosse soirée de Fairview. L'intrigue de la soirée où Gaby et Carlos ne peuvent pas aller car ce dernier travaille au Yatch Club où il masse tous les petits riches, donc forcément on invite plus le petit personnel, est à peine drôle car c'est toujours la même chose avec les Solis et là aussi ça commence sérieusement à lasser. On peut comprendre Gaby qui voudrait retrouver sa vie d'avant, mais de toute façon on sait que tout redeviendra comme avant, d'ailleurs j'ai entendu dire qu'Eva Longoria devrait retrouver son physique habituel d'ici quelques épisodes. En plus, on ne nous évite pas la morale à deux sous de Carlos comme quoi ils sont mieux maintenant qu'ils sont pauvres alors qu'ils étaient malheureux riches. On continue de jouer sur le handicap de Carlos, mais là pareil, c'est à peine drôle.


Bree était la deception du season premiere, et cela s'arrange un petit peu ici, mais on a connu le personnage en bien meilleur forme. Car là on a l'impression de retourner en arrière concernant Bree, et ce n'est pas vraiment un compliment. Aucune évolution, et pire encore, on regresse. Elle est toujours experte en cuisine et est devenue une star à Farview, au point qu'elle néglige totalement son mari et continue de se faire appeler Van De Kamp, comme pour nier l'existence d'Orson, qui a pourtant tout sacrifié pour elle en faisant plusieurs années de prison. On aimerait en savoir plus sur leur réconciliation, mais même les flash backs ont totalement disparus de cet épisode. Cela dit, le nouveau comportement glacial d'Orson est pour le moins perturbant. Malgré tout Kyle McLachlan est formidable et il m'a vraiment mis la chair de poule quand il ordonne à Bree de lui faire son roti qu'elle lui avait promis alors qu'elle rentre épuisée de la soirée. On peut se demander ce qui est vraiment arrivé à Orson, les petites maladresses de Bree n'aident pas, mais c'est sans doute plus profond que cela. Peut-être est-ce lié à son petit séjour en prison, là ça pourrait être plutôt interessant d'exploiter cette facette du personnage, même si j'aime aussi énormément Orson version comique de l'an dernier. Mais le problème est qu'on a l'impression de faire machine arrière avec eux, direction la saison 3 avec leurs problèmes de couple et un Orson autoritaire qui commande tout. On veut de la nouveauté !


Avec ça, on oublierai presque le grand fil rouge de la saison, à savoir Dave, le mari d'Eddie. Je ne vais pas vous le cacher, je commence à en avoir sérieusement marre de ces secrets à deux sous. Et cette saison ne fera sans doute pas exception à la règle, pour le moment, on ne se pose aucune question sur Dave, certes il est intriguant mais ça s'arrête là. Pas de suspens insoutenable en vue, on est même très loin du compte. Il tente de canaliser Eddie qui veut absolument repartir vers d'autres horizons, et je peux la comprendre sur ce point là. On l'a toujours traité comme une moins que rien, et voilà qu'elle doit s'infliger cela à nouveau. Dave ne veut bien sur rien expliquer, mais on sait qu'il veut se venger d'une certaine personne de Wisteria Lane, même si on ignore toujours qui. Et si c'était Mme McCluskey, ce n'est pas impossible puisque Dave passe tout son temps à la pourchasser afin qu'elle s'excuse auprès d'Eddie pour une vanne dite. Il va même jusqu'à kidnapper son chat, c'est dire. C'était plus ridicule qu'autre chose d'ailleurs, mais bon. Le bon côté de la chose, est que Mme McCluskey n'est pas stupide et a bien vu que quelque chose ne collait pas dans le comportement de Dave et va demander de l'aide à Katherine pour trouver des informations sur ce dernier. Bonne idée car cela permettra peut-être de relancer le personnage de Katherine qui commence sérieusement à prendre la poussière, elle a du prononcer à peine trois phrases en deux épisodes, c'est dire.


Et il y a toujours Susan qui est la seule bonne surprise de ce début de saison. Je n'en reviens toujours pas de dire cela, mais après avoir été un incroyable boulet durant 4 saisons, le personnage se reprend comme pour nous montrer qu'il fallait juste gratter un peu. Moins de gags pas drôles, des sujets plus sérieux sont exploités et Teri Hatcher est beaucoup plus glamour dans ce début de saison. Je me surprend à aimer la tournure des evenements, mais on peut aussi se dire que si la série ne tourne rond que grâce à Susan, alors il y a un sérieux problème, on peut le dire. Pourtant l'intrigue est assez bateau, mais n'empêche que c'est plutot bien traité. Gale Harrold continue de jouer les amants à Suzie jolie, mais pour autant le personnage n'est pas extrêment interessant. Certes l'acteur est sympathique, mais il est plus là pour exhiber son torse à chaque scène histoire de faire fantasmer les ménagères. C'est un peu le nouveau John Rowland. Sinon, Mike devient lui aussi plus sympathique et sa relation avec Susan beaucoup plus supportable. On sent qu'ils ont faits le point sur leur mariage, et qu'il n'y a plus vraiment grand chose à en dire. C'est particulièrement palpable dans la scène du bar où pour une fois, ils sont sur la même longueur d'onde. Par contre le retour de Karl tombe comme un cheveu sur la soupe et n'apporte absolument rien à l'histoire. Dommage car j'aime bien Richard Burgi, mais là sa seule et unique scène était plus ridicule qu'autre chose.


Bilan : On ne peut pas dire que la cinquième saison de Desperate Housewives commence très bien. Le bond dans le temps n'a absolument aucune incidence sur le récit car chaque personnage, en plus d'être cloisonné, se retrouve dans les mêmes intrigues. Aucune évolution au programme, et l'on pourrait même dire que l'on regresse du côté de Bree ou Lynette. Le fil rouge n'est pas non plus très interessant pour le moment. Ironie du sort, seule Susan arrive à sortir la tête de l'eau, et c'est sans doute la seule bonne chose à retenir de ce début de saison, sans originalité.


Bonus : La bande annonce du prochain épisode.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Desperate Housewives [4x 13]

    28 avril 2008 Desperate Housewives [4x 13] Hello, Little Girl Audience : 16 21o ooo. Enfin un épisode vraiment consistant, où il se passe des choses... Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • De Vanished à Desperate Housewives

    D’après le TV Guide, l’acteur Gale Harold, que j’ai découvert dans Vanished, rejoint la distribution de Desperate Housewives. Il a obtenu un rôle dans le dernie... Lire la suite

    Par  Caiera
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Un Queer se joint aux Desperate Housewives

    Queer joint Desperate Housewives

    La série américaine, Desperate Housewives, en est déjà à sa 4ème saison et on arrive doucement au season finale. Après une interruption dûe à la grève des... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE, SÉRIES
  • Desperate Housewives épisode 4x14 “Opening Doors”

    Je sais pas vous mais les épisodes de transition de Desperate Housewives à ce stade de la saison me saoulent. Aucune intrigue n'est intéressante dans cet... Lire la suite

    Par  Red
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [4x 14]

    Desperate Housewives

    On va me dire que j'exagère avec les Solis, que j'ai une dent contre eux et que quoi qui leur arrive, je ne suis pas content. C'est faux ! Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Spécial : Derrière les caméras de Desperate Housewives

    Tout (ou presque) ce qu'il y a à savoir sur le tournage de Desperate Housewives à travers plusieurs vidéos ! — Tournage de la promo saison 4 — La grossesse de... Lire la suite

    Par  Red
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [4x 15]

    13 mai 2008 Desperate Housewives [4x 15] Mother Said Audience : 15 25o ooo. Pouah ! Que c'est mauvais ! Je ne pensais pas que l'on pouvait faire pire que le... Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine