Magazine Beaux Arts

CHAMPOLLION à THEBES (Novembre 1828)

Publié le 11 octobre 2008 par Rl1948
   D'emblée, dans le quatrième des articles de la tétralogie que j'ai, en septembre dernier, consacrée à Jean-François Champollion le Jeune, je vous annonçais, ami lecteur, que je vous proposerais au fil de certains samedis des extraits, écrits de sa main, du voyage en Egypte qu'il réalisa peu de temps avant sa mort. Extraits qui relèvent soit de lettres adressées à ses proches, soit du journal de bord qu'il rédigea afin de consigner et le déroulement de son séjour, et les impressions qui furent siennes sur la terre des pharaons. 
   Et ne désirant nullement respecter un ordre chronologique, je vous propose aujourd'hui, d'entamer cette série par sa découverte de Thèbes, fin 1828 - il avait débarqué en Egypte le 18 août -, dans une lettre qu'il écrit à son frère le 24 novembre.
   (...) C'est dans la matinée du 20 novembre que le vent, lassé de nous contrarier depuis deux jours et de nous fermer l'entrée du sanctuaire, me permit d'aborder enfin à Thèbes !
Ce nom était déjà bien grand dans ma pensée : il est devenu colossal depuis que j'ai parcouru les ruines de la vieille capitale, l'aînée de toutes les villes du monde. Pendant quatre jours entiers j'ai couru de merveille en merveille.
   Le premier jour, je visitai le palais de Kourna, les colosses du Memnonium et le prétendu tombeau d'Osymandyas, qui ne porte d'autres légendes que celles de Rhamsès le Grand et de deux de ses descendants. Le nom de ce palais est écrit sur toutes ses murailles; les Egyptiens l'appelaient Rhamesséion, comme ils nommaient Aménophion le Memnonium, et Mandouéion le palais de Kourna. Le prétendu colosse d'Osymandias est un admirable colosse de Rhamsès le Grand.
   Le second jour fut tout entier passé à Médinet-Habou, étonnante réunion d'édifices, où je trouvai les propylées d'Antonin, d'Hadrien et des Ptolémées, un édifice de Nectanèbe, un autre de l'Ethiopien Taraca, un petit palais de Thoutmosis III (Moeris), enfin l'énorme et gigantesque palais de Rhamsès-Mériamoun, couvert de bas-reliefs historiques.
   Le troisième jour, j'allai visiter les vieux Rois thébains dans leurs tombes, ou plutôt dans leurs palais creusés au ciseau dans la montagne de Biban-el-Molouk. Là, du matin au soir, à la lueur des flambeaux, je me lassai à parcourir des enfilades d'appartements couverts de sculptures et de peintures, pour la plupart d'une étonnante fraîcheur. C'est là que j'ai recueilli, en courant, des faits d'un haut intérêt pour l'histoire. J'y ai vu un tombeau de roi martelé d'un bout à l'autre, excepté dans les parties où se trouvaient sculptées les images de la reine sa mère et celle de sa femme, qu'on a religieusement respectées, ainsi que leurs légendes. C'est, sans aucun doute, le tombeau d'un roi condamné par jugement après sa mort. J'en ai vu un second, celui d'un roi thébain des plus anciennes époques, impudemment envahi par un roi de la XIXème dynastie , qui a fait recouvrir de stuc tous les vieux cartouches pour y mettre le sien, et s'emparer ainsi des bas-reliefs et des inscriptions tracées pour un de ses prédécesseurs. Il faut cependant rendre au flibustier la justice d'avoir fait creuser une seconde salle funéraire pour y mettre son sarcophage, afin de ne point déplacer celui de son ancêtre. 
   A l'exception de ce tombeau-là, tous les autres appartiennent à des Rois des XVIIIème et XIXème ou XXème Dynasties : mais on n'y voit ni le tombeau de Sésostris ni celui de Meoris. Je ne te parle point ici d'une foule de petits temples et édifices épars au milieu de ces grandes choses. Je mentionnerai seulement un petit temple de la déesse Hathor (Vénus), dédié par Ptolémée-Epiphane, et un temple de Thoth près de Médinet-Habou, dédié par Ptolémée Evergète II et ses deux femmes; dans les bas-reliefs de ce temple, ce Ptolémée fait des offrandes à tous ses ancêtres mâles et femelles, Ptolémée-Epiphane et Cléopâtre, Ptolémée-Philopator et Arsinoé, Ptolémée-Evergète et Bérénice, Ptolémée-Philadelphe et Arsinoé. Tous ces Lagides sont représentés en pied, avec leurs surnoms grecs traduits en égyptien, en dehors de leurs cartouches
(...) Du reste, ce temple est d'un fort mauvais travail à cause de l'époque.
   Le quatrième jour (hier 23), je quittai la rive gauche du Nil pour visiter la partie orientale de Thèbes. Je vis d'abord Louqsor, palais immense, précédé de deux obélisques de près de quatre-vingts pieds, d'un seul bloc de granit rose, d'un travail exquis, accompagnés de quatre colosses de même matière, et de trente pieds de hauteur, car ils sont enfouis jusques à la poitrine. C'est encore là du Rhamsès le Grand.
  (...)
   J'allai enfin au palais ou plutôt à la ville de monuments, à Karnac. Là m'apparut toute la magnificence pharaonique, tout ce que les hommes ont imaginé et exécuté de plus grand. Tout ce que j'avais vu à Thèbes, tout ce que j'avais admiré avec enthousiasme sur la rive gauche, me parut misérable en comparaison des conceptions gigantesques dont j'étais entouré.  Je me garderai bien de vouloir rien décrire; car de deux choses l'une, ou mes expressions ne rendraient que la millième partie de ce qu'on doit dire en parlant de tels objets, ou bien si j'en traçais une faible esquisse, même fort décolorée, on me prendrait pour un enthousiaste, tranchons le mot - pour un fou.
   Il suffira d'ajouter, pour en finir, que nous ne sommes en Europe que des Lilliputiens et qu'aucun peuple ancien ni moderne n'a conçu l'art de l'architecture sur une échelle aussi sublime, aussi large, aussi grandiose, que le firent les vieux Egyptiens; ils concevaient en hommes de cent pieds de haut, et nous en avons tout au plus cinq pieds huit pouces. L'imagination qui, en Europe, s'élance bien au-dessus de nos portiques, s'arrête et tombe impuissante au pied des cent quarante colonnes de la salle hypostyle de Karnac.
(...) 

(Champollion Jean-François, Lettres et journaux écrits pendant le voyage d'Egypte, Paris, Christian Bourgois éditeur, 1987, pp. 158-61)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mes tableaux : novembre 2007

    Mon dernier tableau datant de novembre 2007, une œuvre en en trois parties. Tableau N°9 : Triptyque (3 toiles de 120x40 cm) - 11/2007 - GrenobleLe tableau dans... Lire la suite

    Par  Clov
    BD & DESSINS, BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, TALENTS
  • Sommaire de Novembre 2008

    01 Novembre : Les collections Océanie du MRAH 04 Novembre : Les collections Amérique du MRAH 06 Novembre : Océanie - ING 11 Novembre : Les statues meurent... Lire la suite

    Par  Detoursdesmondes
    BEAUX ARTS, CULTURE, VOYAGES
  • Sélection musicale - Novembre

    Sélection musicale Novembre

    Par Wally Gator, GoudurixYZ, Hong Kong Fou-Fou et Barbidule Non, lecteur fidèle et fébrile, tu ne rêves pas : un quatrième nom vient de s'ajouter à la liste... Lire la suite

    Par  Hongkongfoufou
    CULTURE
  • Artiste du mois Novembre

    La BD-DVD, un concept cool et animé ! Ce mois-ci, FrogRadio présente dans sa section« Artiste du mois » un dynamique duo composé de Philippe Davèze,... Lire la suite

    Par  Frogradio
    CULTURE
  • "Playlist" dimanche 2 novembre

    21h à 21h301) Artiste: Vinyl Boy (Ryan Hennessy)Album: WorkPlage: Spanjo (feat. Jenica Abram)Distributeur: Ryan HennessyTélécharger: http://www.archive. Lire la suite

    Par  Simon Roy
    CULTURE, MUSIQUE
  • Sorties DVD de novembre

    Ce mois-ci ça commence à sentir Noël avec la sortie de plusieurs intégrales (dont Twin Peaks qui sera mienne!). En tout cas il y en a pour tous les goûts. Lire la suite

    Par  Caiera
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Deux concerts en novembre

    La bonne nouvelle est qu'il est vraiment difficile de ne choisir que deux concerts par mois depuis septembre tant la production est riche. Lire la suite

    Par  Philippe Delaide
    AUTRES MUSIQUES, CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Rl1948 2931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog