Magazine Concerts & Festivals

destination cosmos : dossier

Publié le 11 octobre 2008 par Blogfuturoscope

plan_destination_cosmos

Présenté au Cosmoscope de 2002 à 2008

Vous avez toujours eu envie d’explorer les confins de l’Univers ?
Décollage immédiat en direction des planètes du système solaire, puis au-delà de la Voie Lactée… La Terre s’éloigne jusqu’à disparaître dans l’immensité du cosmos ! Un voyage exceptionnel grâce aux images du télescope Hubble.

Commenté par Pierre Arditti.

L'ATTRACTION...

2008_06_05_10_46_44

L'inauguration

Le rendez-vous était donné ce vendredi 26 avril 2002 à 14H00 devant l'entrée de Planète Futuroscope. Effectivement, en arrivant, une tente blanche - le centre de lancement dans le jargon néo-spatial de nos hôtes - accueillait les visiteurs privilégiés, invités à l'inauguration de la nouveauté de l'année du parc, Destination Cosmos. Quoi mieux qu'un extrait du dossier de presse peut en quelques mots vous présenter l'attraction ? "Cette nouvelle attraction de Planète Futuroscope, unique et exclusive en Europe, promet de grands moments d'émerveillement et de découverte. Qui n'a jamais rêvé de conquérir l'espace et de se retrouver quelques instants au cœur de la galaxie ? C'est désormais un rêve accessible à tous grâce à "Destination Cosmos".

destination_cosmos___fa_ade
Façade de l'attraction

Destination Cosmos propose à chaque visiteur d'embarquer pour un voyage époustouflant les emmenant jusqu'aux confins de l'univers, là où aucun homme n'est jamais allé. Baptême de l'espace et vol du siècle pour tous, Destination Cosmos donne une occasion fantastique de voir dans des conditions exceptionnelles, l'espace reconstitué à partir des observations du télescope spatial Hubble."

hubble10
Pré-show, réplique de Hubble

Destination Cosmos est la première attraction - ici l'on dit destination - de la nouvelle version du Futuroscope. C'est en effet au début de cette année qu'est né "Planète Futuroscope". Exit le "Parc de l'image" dont l'érosion d'intérêt se faisait ressentir depuis près de 3 ans sur les chiffres de fréquentation. Planète Futuroscope n'est plus un parc mais une planète unique qui propose à tous ses voyageurs - vous l'aurez remarqué, le vocabulaire utilisé a pour but de nous conditionné et de mieux nous imprégner de la thématisation nouvelle - d'effectuer 4 voyages dans des univers variés et différents.

Revenons, si vous le voulez bien au début de notre voyage inter-sidérant, Destination Cosmos. Après être entré dans le parc, nous sommes conduit dans un amphithéâtre où tour à tour politique, responsable du parc et spationautes belges et français nous parleront avec passion de, respectivement, leur plaisir d'être présent pour cet événement, du plaisir de nous avoir en face d'eux, de leur expérience spatiale respective. Le célèbre astrophysicien Hubert Reeves lui-même, malheureusement absent ce jour là, sera interviewé par le directeur du parc Philippe Laflandre sur l'attraction et ses vertus pédagogiques lors d'un reportage qui nous sera projeté sur grand écran. Le tout présenté par la délicieuse journaliste Florence Dauchez. Le moment tant attendu arrive. Nous sortons de l'amphithéâtre pour nous poster devant un bâtiment recouvert d'une toile blanche.

La découverte de l'attraction

Il est temps de découvrir l'attraction. Nous entrons par groupe dans le pre-show dont il nous est précisé qu'il doit nous préparer à mieux voir ce qui nous sera proposé ensuite. Nous sommes dans une grande salle sombre se composant de 2 espaces où les voyageurs que nous sommes peuvent déambuler librement afin de se préparer au grand saut dans l'univers. Le premier espace permet de découvrir de quoi le système solaire est fait et qui a aidé à mieux le connaître. Le deuxième espace, quant à lui, est l'antichambre du show, où sont expliquées les récentes avancées sur la connaissance de l'univers. La salle d'embarquement permet aux passagers de s'informer sur les planètes et les grands découvreurs de l'univers. Une maquette du télescope Hubble de bonne taille trône en hauteur de cette deuxième salle.

Le pré-show en photos

DC6
Pré-show, le système solaire

DC1
Pré-show, découverte des scientifique qui ont marqués l'Astronomie

DC3
Pré-show, réplique de Spirit

DC5
Pré-show, réplique de Jupiter

DC9
Pré-show, réplique de Hubble

DC2__2_
Pré-show, les consignes dans l'attraction

DC10
Pré-show, avant l'embarquement...

DC11

Le show

Le grand moment arrive. Nous entrons dans une salle où des sièges légèrement inclinés sur l'arrière nous permettent de mieux apprécié cet écran hémisphérique qui fait office de plafond. Le spectacle - adaptation du "Space Show" de l'American Museum of Natural History - commence. Projeté sur un dôme de 21 mètres de diamètre, issu du principe des simulateurs militaires pour l'entraînement des pilotes de chasse, ce procédé reproduit parfaitement la vision de vol à 360°. Devant nous, vont se télescoper les images d'un voyage spatial en 3 dimensions à partir d'images d'Hubble modélisées par la NASA. Nous irons découvrir les confins de l'infini et le final, dont je ne vous dévoile rien, et sans doute la partie la plus impressionnante du show.

Au sortir de l'attraction, restauration à emporter et boutique thématisée prolongent l'expérience. La forme originale du bâtiment a servi de point de départ au mouvement tournant de "Destination Cosmos". Il abrite les files d'attente, la salle d'embarquement, la salle du spectacle, la boutique et le point de vente restauration à emporter. Sa forme présente une spirale gris acier (telle la galaxie) et conduit le voyageur sous un dôme étoilé. Une rampe lumineuse en haut de la façade envoie des messages de bienvenue en morse à tous les habitants de l'univers. La projection sur le dôme se réalise grâce à 7 vidéoprojecteurs permettant de reproduire parfaitement l'image sur l'ensemble de l'écran afin d'éviter toute déformation de l'image.

xudftrdj

La salle d'embarquement

- Espace de 500 m2
- Capacité de 472 personnes et 11 personnes handicapées
- Durée 25 minutes

La salle de spectacle

- Capacité de 483 places dont 11 handicapés
- Durée 17 minutes
- Salle équipée d'un système de traduction en 5 langues (anglais - espagnol - italien - allemand - néerlanadais)
- Sièges fixes avec une inclinaison moyenne des sièges et une légère inclinaison du sol
- Sensations de vibrations dues aus infrabasses de la musique pendant le retour sur terre

L'AVIS...

Bonne attraction dans l'ensemble. Le pré-show est un des plus impressionnant du parc, très bien réalisé, il met parfaitement dans l'ambiance par ses différentes répliques et explications. Très belle attraction, à faire ! La thématisation est très bien réalisée.

1. Qualité de l'image : très belles images dont ont apprécis le côté réel - 1 pt.
2. Effets spéciaux : très beaux, bien réalisés - 1 pt.
3. Musiques : plutôt molles, mais parfaites pour se détendre - 0,5 pt.
4. Action : heureusement il y a un "trou noir" ce qui met un peu de piquant au film -1 pt.
5. Les voix : Pierre Arditti ne manque pas d'humour - 1 pt.
6. L'histoire / le sujet : très bien pour des débutants en astronomie - 
1 pt.
7.
 Les commentaires : clairs et bien expliqués - 1 pt.
8. Effets extérieurs : le son "circulaire" sous chaque siège nous permet d'être projeté dans le "trou noir" par des sensations de vibrations - 1 pt.
9. Durée : rien à dire - 1 pt.
10. Thématisation de l'attraction : sans conteste la meilleure du parc - 1 pt.

NOTE  :    9,5   /   10


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blogfuturoscope 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte