Magazine Humeur

Ramon,indigné lui aussi contre la MAFIA financière...et si fraternel !

Publié le 12 octobre 2008 par R-Sistons
Ramon,indigné lui aussi contre la MAFIA financière...et si fraternel !

Hommage à un médecin d'une cité ouvrière, indigné lui aussi face à la financiarisation inhumaine de notre monde

Mes amis,

Tout est parti d'un commentaire que je viens de recevoir :


Vous m'avez soufflé, avec vos articles.
Ils sont clairs, vrais. Celui sur les fonds souverains m'a particulièrement frappé. Les pays qui croulent sous les devises (Abou Dhabi, Chine...) sont certainement à l'affût!
Des articles comme les vôtres font plaisir, parce qu'ils sont frais. Et puis, vous pointez du doigt l'ennemi, le vrai.
Avez-vous remarqué qu'aucun politicien ne parle nommément des vrais responsables: Warren BUFFET, KRAVIS, ARNAULT... etc ? Personne ne propose de ponctionner leur escarcelle.
Puis-je ajouter votre Blog à mes liens?
Bon dimanche,
Cordialement. 
commentaire n° : 1 posté par : ramon (site web) le: 12/10/2008 10:07:19


A Ramon, mon frère

Voici certains de ses posts. J'ai aimé, et vous ? Lui et moi, nous partageons les mêmes indignations. Deux idéalistes égarés dans un monde de brutes. Un regard frais, un bon sens paysan, l'amour fou du prochain, un désir d'authenticité, l'attention aux plus faibles, le souci du Bien commun, et à l'arrière plan : La Grande bleue - pour combien de temps ? Ramon, un nom à la consonance si hispanique, d'ailleurs, et vous savez combien l'Espagne est en moi, qui déjà à 20 ans partageais la vie des Gitans...  de Grenade, cette perle de l'Andalousie, embaumée de ses jasmins.


Oui, l'air du large, celui qui vivifie, celui qui transmue, celui qui sans cesse s'indigne quand l'humain est spolié, par amour pour la vie et les vivants. Et contre la mafia au sommet qui sans cesse aussi, piétine et meurtrit nos existences à tous.
Ramon, heureuse de te connaître, je te fais découvrir à mes lecteurs. Toi le médecin d'une ville ouvrière, moi la voix des sans voix, et finalement de tous les humains... Ah, si tous les gars du monde se donnaient la main pour un monde plus beau, plus juste, plus vrai, plus paisible ! Au lieu d'être pollué par les cheminées des hauts-fourneaux qui empoisonnent nos vies, ou par les dollars carnassiers, ou par le consumérisme, le toujours plus alors que la qualité et la simplicité de vie n'ont pas de prix... "Aimons-nous les uns les autres", rappelait Ségolène. Oui, et combattons la poignée d'ennemis du genre humain qui pollue nos existences à tous...
Ramon, je te salue, je salue ton dévouement au service des ouvriers de Fos, et plus généralement de la cause humaine. Gravement menacée, aujourd'hui, n'est-ce pas, par les banquiers et leurs valets serviles ?
"Mais ce qui triomphe du monde, c'est notre Amour". Un Amour en actes, pour tous - sauf pour les adorateurs de Mâmon qui ont programmé un holocauste planétaire, bien sûr !
Fraternellement, Eva
TAGS : Ramon le blogueur, Fos, Ségolène, grande bleue, Mâmon, holocauste planétaire, médecin, ville ouvrière, Bien commun, Gitans, Grenade, Andalousie...

Ramon,indigné lui aussi contre la MAFIA financière...et si fraternel !Ces bateaux attendent devant les hauts fourneaux de Fos sur Mer au fond)
Samedi 11 octobre 2008

Sont-elles vierges ?

Jusqu’à il y a quelques semaines, le dogme absolu des pirates qui gouvernent le monde passait par :

a)   la mondialisation des circuits financiers,

b)   la liquidation la plus complète possible de tout ce qui pouvait ralentir la libre circulation du capital.

Pour ces pirates, dont les gains pouvaient atteindre 1 000 000 d’euros par jour, il était fondamentalement intolérable de payer des impôts, des taxes ou des prélèvements sociaux.

Prenez les dix premières fortunes françaises  (derrière, il y a des noms, bien sûr,  mais je ne les nomme pas : c’est interdit par la loi). Ces seigneurs de l’Hexagone donc –  qui se perçoivent comme l’unique moteur de l’économie –  considèrent l’impôt comme une confiscation, comme un vol intolérable.

Dans leur esprit, le fisc français est l’incarnation du mal.

Savez-vous que leur combat contre l’impôt s’est soldé par une victoire par K.O.? 

Comment ont-ils fait ?

C’est hyper simple : Ils ont installé une ou plusieurs des sociétés holding qui gouvernent leurs empires dans un paradis fiscal.

Grâce à ce stratagème, ils ont échappé, pour une part énorme de leur capital, à toute forme d’impôt.

Ces paradis fiscaux ne sont pas des niches virtuelles, mais des coins « en chair et en os ». Ils ont pour nom les îles Caïman, les îles Vierges

Je ne sais pas où se trouvent les îles Vierges, je sais par contre que nos riches « people » n’ont de vierge que leur feuille d’impôt.

Je ne sais pas où se trouvent les îles Caïmans, par contre je sais que les crocs de nos riches « people »…

Mais bon, grâce à la solidarité nationale et à une petite augmentation d’impôts, nous allons pouvoir tirer du marasme nos dix premières fortunes de l'Hexagone.

Les pauvres !

Lakshmi Mittal
Lakshmi Mittal Wikipedia

Genèse d'un roman :

L'idée d'écrire Le Christ de Marie-Shan
 m'est venue en 2006, lorsque au terme d'une bataille boursière sans précédent, l'Indien Lakhsmi MITTAL a fait main basse sur ARCELOR, le géant européen de l'acier.
Une histoire ordinaire dans un décor de fiction.
L'entreprise était saine, ses caisses étaient pleines, son carnet de commande rempli, son acier d'une qualité exceptionnelle. Et son conseil d'administration opposé à la vente! Qu'importe, Lakhsmi MITTAL, lui, voulait la mariée.
Il lança une OPA hostile.
Le patron d'ARCELOR, Guy Dollé, qualifia cette OPA "d'opaque, destructrice de valeur et menaçante pour les salariés". Tout le monde monta au créneau: Jacques CHIRAC, le ministre des finances Thierry BRETON, la presse...
Sans résutat, car MITTAL avait frappé à la bonne porte: 
La maximisation boursière.
 
Que pouvaient le Président de la République, son ministre des finances, la presse... contre le pouvoir des actionnaires? 
 Rien
.
MITTAL le savait. Les actionnaires aussi.
Il aura suffi d'une OPA hostile, d'un forcing boursier, pour que le Goliath européen de l'acier tombe - d'une chiquenaude à 40 euros 40 l'action - dans l'escarcelle indienne.

Je suis médecin généraliste dans une ville ouvrière du golfe de Fos.
De la fenêtre de mon cabinet, j'aperçois les cheminées des hauts-fourneaux. Nombre de mes patients travaillent dans les coulées de fonte, sur le convertisseur, à l'oxydécoupage...
J'ai compris, ce mois de juin 2006, 
que l'avenir de mes patients ne dépendait ni de leur savoir-faire ni du pacte social conclu par leurs syndicats avec le patronat, mais des normes édictées par les nouveaux maîtres de la planète: les fonds spéculatifs.
  
Un diktat qui m'avait interpellé.
D'où mon roman.

http://www.basagana-ramon.com/article-23228467.html

Ramon,indigné lui aussi contre la MAFIA financière...et si fraternel !


Faut-il mettre Henry KRAVIS en prison?

La question mérite d’être posée.

Après tout, on met bien des gens en prison pour « abus des biens sociaux »!

Sauf que là, on n’est pas dans la case « abus des biens sociaux », puisqu’il n’y a pas d’abus.
Il y a juste des profits.

Et quels profits !

Les magnats de la finance internationale, Henry KRAVIS, David BONDERMAN, Warren BUFFET, le Français Bernard ARNAULT …  ont amassé des fortunes colossales, astronomiques. 

Mais il n'y a pas eu "abus de biens sociaux" :

Leur enrichissement est dans « l’ordre des choses ».

Dans la logique du capitalisme financier.

Le seul problème c’est que Henry KRAVIS et les autres se sont enrichis grâce à des montages qui ont coulé l’économie mondiale.

Ce qui est embêtant, car ce sont nos outils de travail, que ces gens ont coulé.

Eh oui. Par la spéculation.

Ils ne se sont pas enrichis, comme nos grands pères, en exploitant un lopin de terre, une forge, un commerce, une fabrique… mais en spéculant.

Et comme ils « autorégulaient » eux-mêmes le système, ils ont eu tout loisir de corriger la trajectoire lorsqu'elle s’éloignait de la case « bénéfice ».

Une « case » totalement hors de nos critères :

   Des hommes comme Henry KRAVIS, touchent jusqu’à 51. 369 dollars de l’heure ! (source : Solveig GODELUCK et Philippe ESCANDE, Les pirates du capitalisme, Albin Michel, 2008).

   A titre de comparaison, pour parler de ce que je connais, KRAVIS, BUFFET et les autres gagnent en une heure ce que deux jeunes médecins généralistes gagnent ensemble en une année, consultations, gardes et visites incluses.

  

   Moralisant ce que je raconte ? Gauchisme à trois sous ?

   Peut-être.

Les Etats d’Europe vont « nationaliser » des banques en difficulté, c’est-à-dire que nous allons tous mettre la main à la poche.

   Par contre, pas un chef d’Etat n’a parlé de ponctionner KRAVIS, BUFFET, ARNAULT et les autres. Le système est trop complexe, on ne détourne pas les eaux d’un grand fleuve.

La solution est beaucoup plus simple : on va ponctionner les contribuables anonymes, car c’est bien connu : « les petits ruisseaux font les grandes rivières ! »

   Alors, comme je trouve pas ça normal, je préfère conclure comme en 89 :

   EN PRISON !

   Note : Pas la guillotine, je suis contre la peine de mort.

A lire aussi :

  • LE SIDA EN CHINE (suite)
  • Le journal de XINRAN-10: Isabelle ADJANI
  • LE JOURNAL DE XINRAN - 9 : LE SIDA EN CHINE

http://www.basagana-ramon.com/article-23482220.html
http://www.basagana-ramon.com/article-23579796.html
http://www.basagana-ramon.com/article-23447299.html

Les femmes du harem :
http://www.basagana-ramon.com/article-23392572.html
 La chambre des représentants américaine vient de voter un plan de sauvetage bancaire, les  banques centrales occidentales pompent dans leurs réserves,  des nuages noirs de récession pointent à l’horizon…

   __________________________________________________________________  

Ramon,indigné lui aussi contre la MAFIA financière...et si fraternel !

Amis lecteurs,
je vous convie à regarder les liens que j'ai ajoutés sur mon dernier post, notamment concernant la Russie.
Et je vais poser des liens sur cette parution, bientôt,
alors... à + !
Votre Eva

_______________________________________________________________________________________


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lucy Liu quitte Cashmere Mafia pour Dirty Sexy Money ?

    Lucy Liu, qui est actuellement à l’affiche de « Cashmere Mafia », une série à la « Sex And The City », fera autre chose la prochaine saison. Lire la suite

    Par  Ac2k8
    CINÉMA, SCIENCE FICTION
  • Le Maître de la Camorra : au coeur de la mafia napolitaine

    En DVD : La grande majorité des films sur la mafia ont été réalisés par des Américains, souvent d'origine italienne certes (Francis Ford Coppola, Martin Scorses... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • Premiers pas dans la Mafia

    Aujourd'hui est un jour un peu spécial. D'abord, Poupon la Peste fête ses quatre ans. Ce que ma femme a bien martelé ce matin, au petit déjeuner, pendant que... Lire la suite

    Par  Corcky
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Mafia Blues

    Excellent film que j'ai regardé l'autre soir sur ARTE... Pour une fois dans l'année où je regarde cette chaîne (ben oui, on peut être prof et trouver ARTE... Lire la suite

    Par  Beatrice29
    CINÉMA, CULTURE
  • Sicile : Un Vin Anti-Mafia - France 24

    Alors que le premier conseil des ministres de la nouvelle ère Berlusconi a eu lieu à Naples, dévastée par les déchets qui envahissent les rues, en Sicile, une... Lire la suite

    Par  Romeimages
    EUROPE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • Le Vampire, le Pirate et la Mafia

    La vie d'un vampire recèle bien des imprévus, et la vie d'un vampire hacker plus encore. C'est ainsi qu'à louvoyer pour empêcher les chasseurs de remonter ma... Lire la suite

    Par  Laura Dove
    NOUVELLES, TALENTS
  • Mafia, tourisme et conséquences...

    Personne ne dit plus rien. D’ailleurs, n’importe quoi vaut n’importe quoi. La peur des conséquences, dans un milieu où la consanguinité, de moins en moins... Lire la suite

    Par  Theatrummundi
    CULTURE

A propos de l’auteur


R-Sistons 837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines