Magazine

La Belgique invente l'actionnariat à géométrie variable!!

Publié le 12 octobre 2008 par Grichka
Ho Chi Minh City, 12 Octobre 2008
Affaire Fortis(suite): Actionnariat à géométrie variable

Ne reculant pas devant les pistes les plus créatives pour contourner le droit des sociétés et plus particulièrement le droit des actionnaires, le gouvernement belge, en la personne de Didier Reynders, a crée ce week -end l'"actionnariat à géométrie variable".
En l'espace de deux semaines, se trouvent ainsi crées dans la jurisprudence belge plusieurs types d'actionnaires (6 en tout):
Actionnaire 1: le bon père de famille pas trop riche, type pre-juillet 2008.
Cet actionnaire Fortis ne peux posséder plus de 5.000 titres et doit les avoir acheté avant le 1er Juillet 2008. Il recevra d'ici 5 ans une miette de ce que l'état belge pourrait éventuellement récupérer de l'opération BNP, les termes de cet avantage étant trop nébuleux à cet instant pour que nous puissions en calculer l'importance.
Actionnaire 2 : le bon père de famille pas trop riche, type post-juillet 2008
Actionnaire Fortis aussi mais depuis moins longtemps, il a moins de droits que le premier car il ne récupérera même pas une miette de ce qui lui a été volé....
Actionnaire 3 : le bon père de famille plus aisé (à très aisé), cet actionnaire a le malheur de posséder plus que 5.000 titres, il a donc aussi peu de droits que l'actionnaire 2.
Actionnaire 4: les sociétés, fond commun de placement, fond de pension actionnaires Fortis rejoignent le lot peu privilégié des actionnaires 2 et 3.
Actionnaire 5: la classe la mieux lotie, faite de Communes et d'organes politiques liés au PSC. Cette actionnaire a ses fonds dans une autre banque, Dexia, qui souffrait des mêmes problèmes que Fortis mais, "actionnariat 5" oblige, a vu l'état mettre sa garantie dans la balance pour tirer ses actionnaires du mauvais trip dans lequel ils étaient engagés.
Ce super actionnaire a donc une garantie de l'état qui empêche son investissement de suivre la loi de l'offre et de la demande!!!
Actionnaire 6: l'actionnaire normal de toute autres sociétés. A ce jour il est mieux loti que le groupe 1 à 4 qui a tout de même vu la propriété de sa société se faire confisquer par l'état belge puis bradée au quart du prix... mais il est moins bien loti que l'actionnaire 5 dont l'investissement est doté d'un "cliquet anti baisse" en la personne de l'état belge lui-même.....
Conclusion : si vous ne faites pas partie du groupe 5, mieux vaut arrêter d'investir en Belgique.

Comme déjà expliqué plusieurs fois sur ce site, ce déni démocratique proféré par un Ministre des Finances qui déclarait il y a quelques semaines à peine que les banques belges étaient moins fragiles que les autres (sic) est la porte ouverte au retour des populismes les plus effrayants.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grichka 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte