Magazine Culture

Un voyage d'une semaine en compagnie de Pénélope et d'Ulysse : Samedi

Par Sylvielectures
Ulysse, le beau menteur; Jean-Côme Noguès, Jacques Guillet
C'est à travers un théâtre d'ombres que les éditions Nathan ont décidé de donner une nouvelle interprétation des voyages d'Ulysse, et on peut dire que l'expérience a donné un résultat très réussi.
Les somptueuses ombres chinoises de Jacques Guillet, nous projettent dans un univers onirique qui va bien à l'œuvre abordée.
Le talent de romancier de Jean Côme Noguès dessine avec poésie et justesse un univers antique où la vie de tous les jours palpite au milieu des rêves et des dieux.
Les immortels racontent l'histoire au fur et à mesure qu'elle se fait.
Les humains traversent les épreuves et le temps en les côtoyant avec évidence.
Le chapitre trois de cet ouvrage s'intitule Pénélope. "Pénélope demanda un voile à ses suivantes et s'en couvrit le visage avant de sortir de la chambre. Lorsqu'elle quittait le lieu de sa retraite, le chagrin marquait ses traits en y inscrivant une lassitude noble, un abandon de l'éclat qui, jadis, avait séduit Ulysse... ... Elle glissa, tel un esprit furtif, le long de la galerie qui entourait la salle où prétendants festoyaient..."
..."Dans ses appartements, Pénélope songeait. Toujours lui revenait cette interrogation sans réponse : que fallait-il croire des rumeurs qui disaient Ulysse prisonnier dans une île là-bas, en ces contrées où, tous les soirs, le soleil disparaît ? Avec des précautions qu'aucune hâte ne troublait, ce soir là encore, elle entreprit de défaire sa toile."
Au chapitre sept, intitulé" Télémaque", Pénélope propose l'épreuve de l'arc d'Ulysse, puis, se déroule le massacre des prétendants. Enfin, avertie du stratagème d' Ulysse par Euryclée, elle quitte sa chambre pour aller le retrouver.
"Pénélope s'élança hors de la pièce. Haletante, tout près de trébucher, elle se précipita le long de la galerie. Lorsqu'elle descendit dans la salle, ses longs voiles volant autour d'elle comme de grands oiseaux d'un augure mauvais, elle aperçut l'étranger appuyé contre la colonne, dans des haillons hâtivement remis, sanglant des coups donnés, des coups reçus, les yeux baissés dans l'attente d'un mot qui viendrait d'elle."
... et c'est Télémaque qui fait reconnaître à sa mère le père que son coeur a reconnu... Pourquoi pas ?
"-Mère, reconnais ton époux. mon coeur l'a reconnu. Le tien serait-il moins sensible ? Il étendit le bras pour prendre dans sa main la main de Pénélope. Il fit faire à sa mère les trois pas qui, si cruellement, la séparait d'Ulysse, et puis se retira."

A demain;)

Sur L'Odyssée, on peut lire aussi sur ce blog :

L'incroyable voyage d'Ulysse, Bimba Landmann

Le voyage d'Ulysse, Aurore de la Morinerie, Marie de la Presle

Les aventures d'Ulysse, Emmanuelle Blanc, Christian Garce

Le voyage d'Ulysse, Nicolas Cauchy et Morgan

Les fabuleuses histoires d'Ulysse, Brigitte Coppin et Antoine Ronzon

Les voyages d'Ulysse; Anne Jonas et Sylvain BourrièresUlysse et les Sirènes

Ulysse et les Sirènes

L'Iliade et L'Odyssée

Toi, Pénélope

L'Odyssée de Pénélope,
et pour la bande son : Méli-mélo de Pénélopes à la sauce Brassens


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvielectures 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines