Magazine Voyages

Instruments de musique chinois à Papeete

Publié le 12 octobre 2008 par Argoul

Dans les locaux de l’Association Philanthropique Chinoise à Papeete se tenait une intéressante exposition. Une soixantaine d’instruments prêtés par le Centre Culturel de Paris.
Ils étaient présentés très simplement, avec des cartels clairs, illustrés de photos, peintures et objets anciens. Quatre catégories d’instruments : à vent, à cordes pincées, à cordes frottées, percussions. Certains primitifs, d’autres somptueux.

instruments-1.1223630194.jpg

Au gré de la visite, j’ai pu admirer :
Un XUN, sifflet en argile en forme d’œuf aplati à 5 trous, vieux de plusieurs millénaires.
Un PAIXIAO, flûte de pan datant de la dynastie des Shang (1600-1046 avant JC).
Un BIANZHONG ou carillon de bronze, utilisé dans la musique rituelle, apparu sous les ZHOU de l’Ouest (1046-771 avant JC), réplique d’un carillon de bronze construit en 433 avant JC. Celui-ci comporte 12 cloches, cloches sans battants, qui sont heurtées de l’extérieur par une pièce de bois. Chaque cloche peut jouer 2 notes, avec un diapason de 5 octaves plus une seconde majeure.
La PIPA, instrument le plus connu de la musique chinoise. C’est un luth à cordes, venu de l’Inde au 4e siècle avant JC. C’est le principal instrument à cordes pincées chinois qui mesure environ 96 centimètres de longueur et qui possède 4 cordes.

instruments-2.1223630202.jpg

D’autres instruments sont plus étonnants :
Le MATOUQUIN, originaire de Mongolie (7-13e siècles), en bois, possède 2 cordes de crin de cheval et un archet, au timbre très particulier.
Le RAWAP des Ouigours et des Ouzbekts (4e siècle), instrument à cordes pincées, la caisse de résonance est couverte d’une peau tendue ; long de 130 centimètres, une corde majeure et 4 cordes de résonance.

instruments-3.1223630212.jpg

On peut également s’arrêter devant le ZHUDI, flûte traversière en bambou; le DAGU, gros tambour; le BIANGU, tambour plat; le BIANQING, instrument à percussion composé de pierres sonores; le SHENG, instrument à vent avec plusieurs tubes de bambou; le YUNLUO, dix petits gongs en cuivre; le JINGHU et le JINGERHU, instruments très utilisés à l’Opéra de Pékin; l’ERHU avec son archer en roseau et crin de cheval.

L’exotisme … gratuit, grâce au Centre Culturel chinois de Paris.
Oui, mais lequel … là les Chinois de permanence disent que c’est le Centre Culturel de la  Chine …
Où se situe-t-il, quelle est son adresse?
Ils ne peuvent pas répondre.
Ce qui est sûr c’est qu’il ne s’agit pas du Centre Culturel de Taiwan, rue de l’Université !

Sabine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine