Magazine Humeur

Fortis definition du petit actionnaire

Publié le 13 octobre 2008 par Echocynique
Lorsque que l'Etat belge a émis son communiqué concernant le warrant pour les "petits" actionnaires, il est apparu difficile de définir le "petit" actionnaire.
Nous allons donner quelques pistes. Peut-être est-il encore temps?
1. Critères objectifs et incontestables:
1.1. La taille: "Est un petit actionnaire celui dont la taille au 10/10/2008 ne dépasse pas 1,5 m, de la plante des pieds au sommet de la tête nue, chevelure non comprise"
C'est un critère objectif, sans contestation possible.
Mais comme tout critère objectif, il sera refusé car discriminatoire.
1.2. Le lieu d'habitation: "Est considéré comme petit actionnaire, toute personne habitant au 10/10/2008 un quartier ayant été considéré comme quartier pauvre lors de la dernière étude en 1990".
C'est vrai, c'est absurde comme critère. Il ne peut servir que comme critère dans l'enseignement, là personne ne le trouve absurde.
1.3. Les revenus de l'année précédente: "Est considéré comme petit actionnaire celui dont les revenus ne dépassent pas le montant exorbitant de 30.000 € par an, brut".
Puisque c'est le montant à partir duquel on paye le taux marginal le plus élevé, c'est que ce salaire est exorbitant.
L'avantage de ce critère est que l'Etat fera des économies. Par définition la propension à investir en actions augmente avec le revenu disponible et donc peut-être que seuls 30 ou 40 % des actionnaires rempliront cette condition.
1.4. Uniquement les allocataires sociaux: Ici, c'est simplement se rendre compte que l'Etat est là pour ponctionner les "riches" et redistribuer la richesse aux personnes qui en ont besoin. Tout comme les réductions pour les crèches, les réductions d'impôts, les réductions pour la culture, ...; que l'Etat aide uniquement les allocataires sociaux. C'est son rôle.
Avanatage pour l'Etat: il fait bonne figure vis à vis de ce groupe et cela ne lui coûtera presque rien. "Presque" parce que l'on serait étonné du ombre d'allocataires sociaux qui ont un portefeuille (d'actions) bien garnis.
1.5. On distribue 1 milliard de warrants. Pour respecter l'égalité, ces warrant sont distribués en échange de coupons à partir du 18/10/2008 au Ministère des Finances.
On a déjà prévu l'accueil des plus courageux à partir du 13/10.
Oui je sais, c'est absurde aussi. Pourtant une ministre a appliqué cette idée. Je vous assure.
1.6. Les personnes s'inscrivent sur une liste. Ensuite on tire au sort un numéro. Sept méthodes différentes pourront être utilisées au choix du fonctionnaire: soit on distribue les warrants dans l'ordre croissant des numéros, soit dans l'ordre décroissant, soit en prenant un numéro sur 18, ...
L'avantage est que la méthode existe déjà et est décrite en 28 pages dans la note d'application du décret mixité.
Le premier qui dit que c'est absurde va avoir à faire avec le ministre Dupont!
1.7. Le niveau d'étude: comme il est clair que toute personne sensée aurait dû comprendre qu'il n'y a qu'en Belgique que l'on décide de vendre une de ses plus grandes banques à l'étranger, tout en prenant des participations dans une banque étrangère (et il paraît que ce modèle va être suivi), il fallait avoir un niveau d'instruction très faible pour faire confiance à l'Etat. Donc seuls ceux qui ont au maximum un diplôme d'humanités inférieures peut recevoir ces warrants.
Me semble un excellent critère.
1.8. Critères de date
On va d'abord choisir une date à laquelle il fallait être actionnaire. Cela éliminera une partie de ceux-ci. Mais quelle date retenir? Le 1/1? Arbitraire. Le 6 août? Très bonne date. Et hautement symbolique. Surtout pour un quinquagénaire. Mais d'autres seraient jaloux. 21/9/2007, date à laquelle le prix de l'augmentation de capital a été fixé? Pourquoi pas. On pourrait aussi prendre la date de l'annonce de la reprise d'ABN AMRO, ou l'augmentation de capital pour faire entre Ping An, ou la dernière AG...les dates objectives ne manquent pas.
2. Critères subjectifs
2.1. Critères de date
Il faut choisir une date où le cours n'est pas trop élevé puisque ce cours déterminera, selon un système très compliqué, le maximum que l'actionnaire recevra. Il faut donner l'impression de rigueur, donc un début ou une fin de mois. On a choisi le début des vacances. Pourquoi pas.
2.2. Nombre d'actions
1.000? 10.000? 2.347?
Le nombre en soi n'est pas très important. C'est de toutes façons de l'arbitraire pur.
Prenons, un nombre au hasard. 5.000? Pourquoi pas.
5.000 actions achetée par un jeune de 30 ans, au cours le plus haut de 30 Euros, pour diversifier son portefeuille (10 % en actions financières, dont le 1/4 en Fortis). Ce jeune homme a donc investi 150.000 Euros en Fortis, et 6.000.000 € au total dans son portefeuille d'actions. Petit?
5.000 actions achetées par un pensionné. Il avait une assurance groupe qui est échue en juillet 2008. Il a investi, confiant qu'il était dans notre banque (presque) belge la moitié de son capital. Son capital est donc de 100.000 euros, 50.000 investis dans Fortis. Ces 100.000 euros représentent, outre la part patronale, les 30 € qu'il a investis chaque mois, en bon citoyen, pour assurer ses vieux jours. Grand actionnaire?
En deux exemple, extrêmes, on mesure l'absurdité de ce critère.
2.3. Critère de nationalité
Eliminons les étrangers (non européens s'entend, sinon on peut pas). C'est vrai que c'est une indemnisation par rapport au préjudice que l'Etat a fait subir à tous les actionnaires. Mais les étrangers ne votent pas. Pardon, les étrangers qui vivent en Belgique votent? Bon, cela s'applique à eux aussi.
2.4. Type de personnes
Seules les personnes physiques.
Donc pas les SICAVS, les fonds de pension, les asbl, les fondations, les clubs d'investissement?...
Je me demande d'ailleurs si le détenteur d'une SICAV n'est pas le propriétaire des actions (proportionnellement à son nombre de parts) de la SICAV...
Cela veut-il dire que les détenteurs de SICAVs sont de vils spéculateurs?
Redevenons sérieux....
La solution toute simple? Equitable? Honnête?
Quoi, elle existe?
Mais oui: Fortis Holding reçoit les actions que le gouvernement a acquises en échage d'une émission d'actions. Point. C'est tout.
Aussi simple que cela?
Mais trop simple sans doute?
Lire aussi:Collateral: La Belgique invente l'actionnariat à géométrie variable!!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Echocynique 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines