Magazine Sport

INTERVIEW Echanges avec Claudie DUVAL (1ère V2F sur la FIC2008)

Publié le 12 octobre 2008 par Roller91

Roller91.fr a contacté les 3 Essonniens qui sont arrivés 1er dans leur catégorie sur la FIC 2008.

En effet, Claudie Duval (CSB Roller), Gigi Duboucher (CSB Roller) et Alain Daugu (POL Roller) montent sur la 1ère marche du podium de leur catégorie.

Claudie a été la 1ère à répondre à nos questions.....

-
 Claudie, qui es-tu ?

je m’appelle Claudie. J’ai 50 ans jusqu’au 27 décembre 2008. ;-)

Je suis une passionnée de sport. J’adore la nature, l’espace, la montagne. Mais surtout, j’adore mes enfants Cedric et Gwendoline ainsi que mes petits enfants Isia et Morgan.

Je suis très indépendante mais j’ai aime aussi être entourée d’amis.

Je pratique la danse classique et la danse de caractère (Russe, Chinois, Indienne.....), le yoga, la gymnastique, le vélo et surtout.... le roller !

-
 Depuis quand pratiques-tu le roller ?

Je suis dans le roller depuis 25 ans à cause, enfin, plutôt grâce... à mon fils qui a commencé la compétition roller, il y a 25 ans. S’il avait fait tennis, je serais surement encore dans le tennis.

Je pratique la compétition roller depuis seulement 4 ans. Avant les vieux n’avaient de compétitions pour eux. Je faisais des randos. Enfin... des rando-raids.

-
 En 2005, tu as participé aux 24 Heures du Mans en solo. En 2007, tu as monté un raid de 900km en 9 jours. Quel était le défit 2008 ?

Le défi de cette année 2008 était une 1ère place au général de la French Inline Cup et un podium pour mes 2 amies du club : Sylvie et Gigi. Mais surtout, j’avais fixé : "participer à toutes les étapes."

Objectif atteint puisque Gigi finit également 1ère dans sa catégorie (moins de 50 ans).

-
 Comment s’est déroulée ta saison 2008 ?

Ma saison Fic s’est déroulée comme je l’espérais sauf peut être ma deuxième place à Dijon. Mais, ça prouve que ce n’était pas si facile.

Pour les autres compétitions, tout s’est bien passé également. Mais, il est vrai que dans la catégorie V2 femme, il n’y a pas beaucoup de monde. Ce qui me réjouit, c’est que durant toutes les étapes, nous, les vieilles, étions dans le peloton de tête sur la catégorie open féminine. Nous tournions à une vitesse moyenne entre 27 et 30 km/heure.

Bien sur quand on fait des courses comme la FIC, on se prend au jeu et pendant les courses comme dit Arno [1] : "y’a pas d’amies".

Alors, on se bat pour sa place.

Toutefois, on roule avec des filles très sympathiques. Je pense notamment à Laetitia qui finit 1ère sénior sur la FIC et avec qui on a roulé presque toujours ensembles en s’aidant mutuellement.

Par contre, il y a d’autres séniors qui pensent que "elle n’ont rien à faire là car ce sont des vétérantes". Mais, c’est une course open et donc notre place est là où est notre niveau. :-)

Les étapes de la FIC... c’est dur. Il faut quand même le dire !!. On est obligé de forcer un peu alors effectivement ça créait des tensions... comme à la FIC de Lyon. Mais, je pense qu’il faut mettre ça sur le compte de la fatigue.

D’une manière générale, ça restera un bon souvenir. Je suis contente d’avoir rencontré une V2 avec qui on a roulé et qui était très sympa. Et avec d’autres V1 comme Sylvie, Nathalie de Longjumeau et plein d’autres que je ne vais pas citer mais qui vont se reconnaitre.

Pour cette 1ère place, je me dis que peu importe l’âge, on peut arriver à un bon niveau en s’entrainant. Sans oublier de se faire plaisir !!!

-
 Que peux-tu nous dire de Gigi, ta "co-équipière" sur la FIC ?

Avec Gigi, on a fait toutes les 2 toutes les FIC. Mais, je pense que pour Gigi c’est trop de pression.

Elle s’est fait des noeuds à l’estomac. Elle s’est rendu malade. Elle s’est pris la tête. Elle partait sur la ligne de départ en apnée. Arno lui répète régulièrement de ne pas oublier de respirer !

Elle n’y croyait plus. Malgré tout, elle a su aller chercher sa 1ère place. Elle s’est battue jusqu’au bout. Et maintenant, elle est épuisée. Une phase de repos après le France Marathon s’impose.

-
 Ton coup de coeur ?

Pour ma part, je préfère les étapes comme Goelo et la Transroller. C’est beaucoup plus sympa de rouler dans la nature.

-
 Ton coup de gueule ?

Un petit regret pour les étapes qui sont "OPEN" mais qui limite le temps de course à 1h30. Il y a de moins en moins de patineurs non confirmés qui participent. 30 km en 1h30, ce n’est pas pour tous... pour moi, ce n’est plus de l’OPEN !

-
 As-tu une dernière chose à ajouter ?

Un dernier mot : Félicitation à Nathalie de Longjumeau qui a aussi fait toutes les étapes (je crois). Elle partaient toujours avec nous dans le peloton de tête mais elle lâchait souvent. Elle n’a pas baissé les bras et la dernière étape a été payante. Elle a finit dans le podium (3ème). Je crois que c’était la 1ère fois. Belle récompense pour toute une saison à essayer d’accrocher le peloton de tête. Belle sportivité.

Sans rancune à Mamoun de Mant’Rol78 qui n’a pas eu de chance sur cette dernière étape de la FIC. Je lui souhaite un bon rétablissement. Il est vrai que nous lui avons mené la vie dure à Mamoun. Nous étions 3 contre elle. Ca n’a pas été facile pour elle non plus (on oubliera l’étape de Dijon et de Goelo.....)

Bravo à ma concurrente directe en V2 qui était novice pour les courses et qui malgré tout assure !!!!

Merci également à Sylvie (la 3ème de la FIC en V1) pour sa gentillesse.

Merci Claudie et bonne saison 2008-2009....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roller91 2527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte