Magazine Insolite

L'addiction, s'il vous plaît

Publié le 13 octobre 2008 par Didier Vincent

L'addiction, s'il vous plaît.

L'addiction la plus totale, tenir un blog. Comme un paysan, sa ferme. Un écrivain, un cinéaste peuvent rester dans les limbes de la création des mois ou des années avant de faire surface dans la lumière publique. Le bloggueur est condamné à nager, nager, nager de peur de couler en perdant de l'audience. C'est la quotidienneté des billets et des posts, l'angoisse permanente du nombre de visiteurs. Et tout ca ? Pour rien ! C'est spiralaire. Beaucoup de bloggueurs ne gagnent rien, au contraire, ils perdent du temps, comme moi. Pour survivre, on doit poster sans arrêt, sinon, l'ombre du zéro lecteur pointe le bout de son nez. L'ombre ! Donc, on poste, je poste, pas mal de miettes non digestes, ou pas cuites, ou nulles à chier, ou rassies ? ou ... C'est la post-it attitude qui nous mène où ? Droit dans le mur du micro blogging. L'épuisante tâche de dire à chaque seconde ce que l'on est en train de faire la seconde suivante. On surnage dans le marigot clownesque de LA blogosphère : un truc de forme sphérique, comme son nom l'indique qui tient plus de la lubie monadique que d'une ouverture au monde. Et en plus de poster, il faut s'arranger avec le rouge à lèvres de la séduction : étaler le tapis rouge pour toi, lecteur insaisissable et complètement hypothétique. Faire son intéressant. Aboyer plus fort que le bloggueur d'à côté qu'on fait semblant d'aimer, mais qu'on n'aime que par jalousie ou par feinte camaraderie. Bref, mesdames, messieurs, vous avez sous les yeux un exemplaire de mec naze qui derrière son clavier croit partager. Croit. Ne partage en fait rien que sa solitude ravageuse.

PS : la grosse serpillère  brune, c'est un chien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier Vincent 10040 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine