Magazine Politique

Nicolas Sarkozy face à l'ouverture

Publié le 13 octobre 2008 par Exprimeo
La crise financière remet l'ouverture au centre de la vie politique Française. L'actuelle crise peut être une "chance" pour le pouvoir présidentiel pour trois raisons. Tout d'abord, la gravité de la situation présidentialise les intervenants et au premier rang de ceux-ci le Chef de l'Etat. Ensuite, elle, permet au Chef de l'Etat de gagner en pragmatisme et de "recentrer" son image en l'éloignant d'un libéralisme engagé. Enfin, alors même qu'elle limite la marge de manoeuvre de l'opposition, elle augmente celle du pouvoir en lui ouvrant des marges nouvelles de négociations pour aller vers une " union nationale " imposée par les circonstances particulières. En réalité, si l'union nationale existe déjà dans la vie politique française, c'est d'abord l'union du refus. Là il s'agirait de passer à une union pour affronter le futur. C'est une autre perspective. Deux catégories d'unions doivent être distinguées : - l'union-unanimité, - l'union-contrat. Le premier cas paraît difficilement concevable en dehors de périodes de crises particulièrement graves notamment au sein de relations internationales. En revanche, l'union-contrat peut trouver des applications modernes intéressantes en de crises de gestion. Chacun garde son originalité mais accepte de faire un bout de chemin ensemble pour souder la Nation. De quoi est-il alors question ? L'union n'abolit pas les différences. Mais ces différences deviennent compatibles avec un contrat commun. Bref, derrière cette approche d'union-contrat, il y a le sentiment que les partis politiques doivent cesser de ne penser qu'à la victoire ou à la revanche électorale pour s'occuper davantage du pays, de ses vrais défis, de l'avenir. Des pays voisins ont beaucoup progressé dans cette voie. La Grande Bretagne pour lutter contre des formes de séparatismes. Plus dernièrement, l'Allemagne pour sortir d'une crise politique durable liée à la difficulté de dégager une majorité franche. La France est peu habituée à cette approche. Sa vie politique est en effet traditionnellement peu tolérante. Le réflexe contestataire est très vif. Les corps intermédiaires sont des défenseurs traditionnels de la sécurité et des acquis. Des circonstances exceptionnelles peuvent la faire bouger en l'espèce.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sondage - Nicolas Sarkozy s'enfonce encore !!!

    L’enquête réalisée par LH2 pour nouvelobs.com aboutit à un constat sévère pour Nicolas Sarkozy : tandis que les cotes de popularité de l’exécutif enregistrent u... Lire la suite

    Par  Olive
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy à Saint-Pardoux ?

    Il avait été un intime du Président Mitterrand mais pourtant l’an dernier c’est Nicolas Sarkozy qu’il avait soutenu à l’élection présidentielle. Pascal Sevran... Lire la suite

    Par  Jeunegarde
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy sur RTL

    Mardi, 27 Mai 2008 08:38 Nicolas Sarkozy a commencé sa journée à 5 h 30 ce matin à Rungis pour rencontrer les professionnels du Marché d'intérêt national et... Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy remercie Jack Lang

    juillet 21st, 2008 Posted in France, Les traitres, Sarkozisme et bling bling, Vie du PS Le résultat est tombé. Le Parlement (Assemblée Nationale et Sénat)... Lire la suite

    Par  Lozsoc
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Quatre qualités de Nicolas Sarkozy

    Bon, il va falloir que je m'y colle puisque Ma vie en Narcisse et Werner me l'ont demandé. Le gage, c'est de trouver quatre qualités à Nicolas Sarkozy. Lire la suite

    Par  Lheretique
    ENVIRONNEMENT, POLITIQUE, SCIENCE & VIE, SOCIÉTÉ
  • Ségolène Royal interpelle Nicolas Sarkozy

    La candidate socialiste reproche au Chef de l'Etat sa politique à l'égard de la Chine. La realpolitik occupe-t-elle une place trop importante ? Lire la suite

    Par  Exprimeo
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • La popularité de Nicolas Sarkozy

    Les sondages les plus récents semblent indiquer une remontée de la popularité de Nicolas Sarkozy. A l'inverse de nombre de commentateurs, je pense que ce n'est... Lire la suite

    Par  Bernard Girard
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines