Magazine Insolite

Divorce à l'amiable

Publié le 13 octobre 2008 par Chantal Doumont

divorce à l'amiableDivorce à l'amiable

L'ancienne maison conjugale d'un couple de Cambodgiens vivant à la campagne a été littéralement coupée en deux dans le cadre de leur accord de divorce.

Moeun Sarim, le mari âgé de 42 ans, a emporté avec lui tous les morceaux de sa moitié de maison. "C'est très bizarre, mais c'est ce que mon mari voulait", a souligné vendredi son ex-épouse Vat Navy, 35 ans, lors d'un entretien téléphonique. Elle a précisé que leur mariage avait pris fin le mois dernier.

"Il a fait venir des membres de sa famille et a utilisé des scies pour couper la maison en deux", a-t-elle expliqué, ajoutant qu'elle était désormais propriétaire de l'autre moitié, qui est encore debout.

Vat Navy raconte qu'une fois la petite maison de six mètres par 7,5 mètres coupée en deux, son ex-mari a emporté, avec l'aide de ses proches, tous les morceaux de l'habitation qui lui revenait au domicile de ses parents, situé 500 mètres plus loin.

Selon l'ex-épouse, le divorce a été provoqué par la jalousie de son mari suite à une rumeur de liaison entre elle et un policier du village. Elle nie toute relation extra-conjugale. "Il voulait un divorce alors j'ai dit, 'divorçons'", raconte-t-elle.

Selon Bou Bout, un chef du village, des responsables locaux et la police étaient présents comme témoins le jour où la maison a été découpée en deux parts égales.

Selon Vat Navy, les enfants du couple rechignent à aller à l'école par peur du jugement de leurs camarades. "Ils se sentent gênés parce qu'il manque la moitié de la maison", explique-t-elle.

AP


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine