Magazine Emarketing

La «papierisation» du web

Publié le 13 octobre 2008 par Eric Camel @AgenceAngie

Grâce à mon ami Philippe Cohen, qui en est un des actionnaires et surtout le rédacteur en chef, je viens de lire le numéro zéro de Vendredi, ce nouvel hebdomadaire qui sortira le 17 octobre et qui , à l’instar de ce que faisait Courrier International avec les articles de la presse étrangère, sélectionnera et publiera le meilleur du web. C’est assez passionnant, pour trois raisons :

—    on découvre des sites et des sujets que son RSS ignore ou, pis encore, noie dans l’abondance de ses liens — même dans les domaines sur lesquels vous êtes branchés et a fortiori sur lesquels vous ne l’êtes pas. Quel plaisir d’être surpris, quand le web ne vous permet jamais que de trouver ce que vous cherchez !

—    l’organisation classique, en rubriques et formats d’articles, permet de hiérarchiser l’information. Elle donne tous son sens à des articles dont la valeur nous aurait sans doute échappé, parce que l’on a le nez dans le guidon, parce que le nouveau chasse l’ancien sans qu’on ait le temps de le lire, voire de le consulter — et surtout parce que, pour les articles publiés sur le web, aucun processus ne permet de distinguer le bon grain de l’ivraie, sauf à faire confiance à la «communauté» façon Digg (ce qui, tout le monde en convient aujourd’hui, n’est pas très rassurant) ;

—    on sort de la bipolarisation actualité-approfondissement propre au web. On trouve un espace entre Google news et Wikipédia, l’espace d’une information pour l’«honnête homme», qui veut plus que l’actu et moins que l’article encyclopédique, bref, ce qu’offre le print avec les hebdos et les mensuels et qui ne marche pas vraiment sur le web. Sans doute parce que la fonction singulière du web est de privilégier les formats de temps réel et de récapitulation.

En d’autres termes, il y a fort à parier que Vendredi marchera (même si, vous le verrez, la maquette manque d’ergonomie). Ce n’est d’ailleurs pas le premier cas de «papierisation» du web. On peut citer Bloghology, le premier “vrai” magazine de presse écrite sur les blogs, Tous les medias, ou encore Advanced Web (plus spécialisé)… Et tout porte à croire que la tendance et bien amorcée. Comme l’a suggéré Delphine Pinel dans une récente note, elle touchera la communication d’entreprise.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Camel 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte