Magazine France

DSK : 1.400 milliards de pertes ... mais il en reste encore ...

Publié le 13 octobre 2008 par Slovar
C'est le Nouvel Obs qui nous l'apprend : "Le gouvernement, réuni en conseil des ministre exceptionnel lundi après-midi, devrait s'engager à apporter la garantie de l'Etat à un plan de plusieurs centaines de milliards d'euros destiné à faciliter le financement du système bancaire et renouveler la promesse de se porter au capital des établissements en difficulté.
Nicolas Sarkozy devrait détailler cet après midi les mesures adoptées dans le cadre d'un projet de loi finances rectificative au budget 2008. Selon le rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale Gilles Carrez, le texte loi permettra à l'Etat d'apporter sa garantie à un organisme "qui va lever des fonds sur le marché" au profit du système bancaire. " ... / ...
Selon "Le Monde" daté de mardi dernier, qui ne cite pas de source, le gouvernement pourrait annoncer que la garantie de l'Etat s'élèvera en France à 300 milliards d'euros ... / ... Source Nouvel Obs
Au fait, savez-vous comment l'Etat français est venu au secours de de DEXIA ?
Evoquant le milliard d'Euros investi par l'Etat dans la banque et les 2 MdsE apportés par la Caisse des Dépôts et Consignation, Eric Woerth a expliqué qu'en contrepartie, l'État français obtiendra "des actifs de Dexia". Le Ministre a expliqué que le milliard d'Euros investi par l'Etat "vient de l'emprunt"... "L'argent ne vient pas du ciel. Ce n'est pas le Saint Esprit !" s'est-il exclamé.
Concrètement, pour la gestion des futurs actifs de Dexia, l'Etat français a créé une société dénommée : Société de Prise de Participation de l'État. Elle "va emprunter sur le marché 1 MdE. Elle va acheter des titres avec ce Milliard d'Euros de Dexia, et donc entrer dans le capital de Dexia. Elle aura dans son bilan, à la fois un emprunt pour 1 MdE, et à la fois une contre-valeur qui seront des titres"
Sauver une banque en empruntant soi même, du jamais vu !!!
Heureusement que nous avons l'UMP pour proposer des mesures à destination des plus modestes
Edouard Balladur, 79 ans, à défendu l'idée d'un moratoire sur la réforme de France Télévisions prévue pour 2009. Autrement dit, il proposerait de repousser la suppression de la publicité après 20 heures sur les antennes de la télévision publique. Cette mesure permettrait à l'Etat de récupérer 450 millions d'euros qui auraient dû être versés à France Télévisions en compensation. 450 millions qui pourraient financer le RSA au lieu de la taxe prévue sur les revenus du patrimoine .... Source JDD
Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour faire plaisir à son électorat ?
En réponse à toutes les idées de "génie" de nos actuels dirigeants, ce matin sur Europe1 DSK le patron du FMI déclarait : " Aujourd'hui, notre estimation est un peu plus élevée : elle est autour de 1.400 milliards... Beaucoup de ces pertes ont déjà été révélées. Mais il en reste encore ! Source Europe1
Mais n'ayez aucune inquiétude, Xavier Bertrand veille : " L'heure est au réalisme et pas au catastrophisme. Oui, cette crise financière aura des conséquences sur l'emploi, sur la croissance et sur le pouvoir d'achat. Mais le rôle d'un politique, c'est l'action plus que la prévision. Cela veut dire qu'il faut anticiper. Quand on décide la fusion Unedic-Anpe, les offres raisonnables d'emploi, le RSA, on joue un rôle d'anticipation et d'amortisseur " Source La Provence
On ne fera probablement jamais payer les responsables des quelques 1.400 milliards envolés mais ... Les chômeurs ou précaires vont savoir de quel bois le gouvernement se chauffe ... Non mais !!!
Copyright montage
L'ami Root73

Libellés : crise financière, politique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte