Magazine

Prix Nobel d'Economie : injustice et aveuglement

Publié le 13 octobre 2008 par Mtislav

C'est une injustice flagrante, Jean-Marc Sylvestre aurait dû recevoir ce prix. Adam Smith a théorisé "la main invisible" du marché, Sylvestre est allé beaucoup plus loin dans l'approfondissement du concept (1). Après avoir de manière magistrale développé la notion d'aveuglement en économie, il envisagerait de se couper la langue (2). 
Pourquoi une telle injustice alors que nous avions là un auteur aussi imaginatif qu'un bandit manchot est généreux ? Plutôt que de longues paroles, un schéma s'impose.
Le schéma redevient à la mode, il n'attirait guère le chaland depuis la première guerre du Golfe. Avant de recevoir prochainement quelques experts militaires, soyons au faite de la modernité, schématisons :
a)  observez le l'évolution du son, le son chute, la voix de Jean-Marc Sylvestre deviendrait-elle totalement inaudible ?
b) que devient le blé ? Le blé semble avoir totalement disparu du paysage ; le blé se fait discret ; 
c) nous sommes complètement dans le rouge : la betterave est au plus haut ; il faut acheter de la betterave. (3)
1 - Les Misérables sont les vrais responsables de la crise.2 - Ne dit-on pas que  le silence est d'or. C'est ce que l'on appelle une valeur refuge3 - C'est aussi un bon moyen de se sucrer.
bibliographie :Teoria post-communista do fad-inflação (vol. 1 et 2) par A. Udine, Lisboa, 2008. The economy for the children : idealism and dreams par F. v. Hayek, Wonderland, 1928.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mtislav 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte