Magazine Culture

Le fiancé de la lune

Par Liliba

Eric GENETET

fianc_

Présentation de l'éditeur :

Toujours entre deux hôtels, entre deux filles, entre deux missions, à quarante ans Arno Reyes est libre, sans attaches. Il voyage et vit léger. C'est un « singe », qui vole de gratte-ciel en branches, de Manhattan au Caire. Et n'aime rien tant que cette solitude et cette indépendance. Mais si l'existence d'Arno est vide, c'est peut-être de n'avoir pas encore rencontré Giannina. Malgré la désinvolture, en dépit de tout ce qu'il a pu apprendre, Arno attend l'héroïne romantique qui ferait de sa vie un cinéma. Et Giannina, avec son petit air d'Anna Karina chanteuse de jazz à la gloire montante, semble bien l'inaccessible étoile qui lui donnera le premier rôle.

Quête moderne inspirée par les refrains des grands amoureux, ce premier roman frappe au cœur. Avec des mots simples, Eric Genetet raconte l’amour fol d’aujourd’hui. On se dit « je t’aime » par texto et c’est pour toujours. "Le Fiancé de la lune" relate une quête tout à la fois intemporelle et moderne, exploitant les nouveaux ressorts de la communication amoureuse. Ce récit fait de la vie une initiation, au terme de laquelle Arno apprendra à s’ouvrir au monde, à y trouver sa place, à se réapproprier son passé.

Quand Suzanne de

chez_les_filles
m'a proposé de m'envoyer ce livre, à la lecture de la présentation de l'éditeur, je me suis dit "Chouette ! une  histoire d'amour, ça changera de tous les livres pas très gais lus dernièrement !". J'ai donc entamé ce petit livre avec enthousiasme, toute heureuse de pouvoir me plonger dans les affres des amoureux, les délices des premiers rendez-vous, les tremblements des premiers baisers... bref un grand retour en arrière qui aurait pu faire vibrer à nouveau mon vieux couple plan-plan !

Mais j'ai été assez vite déçue par ma lecture. Le style adopté par l'auteur, s'il est effectivement moderne (les sms, les messages sur répondeur) ne laisse à mon avis pas filtrer l'émotion, tout ce trop plein, ce débordement de sensations, de pulsions, de force mais aussi d'angoisse qu'on ressent quand on est amoureux, au tout début. On a droit à une narration terne, pas mal de lieux communs, des platitudes... J'ai été amusée par les sms et dialogues amoureux de Giannina et Arno, mais qui m'ont plus rappelé mes 15 ans que mes amours de la trentaine ! Je sais bien qu'on est bêtifiant quand on est amoureux, mais là...

J'ai beaucoup plus apprécié la deuxième partie de ce roman, qui prend un peu de profondeur quand Arno commence à laisser filer son bonheur, à tout gâcher, et quand le destin s'en mêle et griffe de sa patte les héros de l'histoire, quand l'imminence de la mort ramène aux valeurs essentielles. Les sentiments deviennent moins mièvres, un peu plus violents, plus complexes, et donc les personnages prennent de l'ampleur et m'ont semblé plus attachants, plus "humains" (parce qu'ils souffrent ?). Mais n'est-ce pas un peu trop tard, justement, de revenir aux choses essentielles, aux sentiments purs alors que tout fout le camp, que c'est fichu ?

Dans l'ensemble donc, une lecture agréable, gentillette, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

.

Journaliste, le strasbourgeois Eric Genetet né en 1967 fait ses débuts à la radio avant d'intégrer le monde de la télévision où il est chroniqueur sportif. C'est justement dans le milieu du sport, de la boxe plus exactement, qu'il situe 'Chacun son Foreman', un texte publié en 2005. Trois ans plus tard, Eric Genetet change de registre en publiant son premier roman "Le fiancé de la lune".

.

Argantel a beaucoup aimé, Clarabel a bien aimé, Sassenach de La biblio du dolmen aussi, mais Antigone a été assez déçue et dans son blog Le cri du Lézard, BluegreyBluegrey avoue ne pas avoir aimé du tout...

Merci à

chez_les_filles

et aux Editions Héloise d'Ormesson pour cet envoi !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Arno schmidt a quelques questions pour vous

    1) Connaissez vous appréciez-vous DyNa-Sore de Meyer, Anton Reiser de Moritz, L'Ile Felsenburg de Schnabel?2) Êtes vous d'avis qu'un artiste doit se moquer de... Lire la suite

    Par  Lazare
    CULTURE, LIVRES
  • Arno : Covers cocktail

    Arno Covers cocktail

    Note de l’album : (1 votes, moyenne: 4 sur 5) Loading … Critique : Pour féter ces 20 ans de carrière, Arno a décidé de compiler les différentes reprises qu’il... Lire la suite

    Par  Frédéric Lechauve
    CHANSON FRANÇAISE, CULTURE, MUSIQUE
  • Le fiancé de la lune

    Comme Argantel, j'attendais l'envoi de Chez les filles avec impatience. Malgré quelques déconvenues avec des livres publiés par les éditions Héloise... Lire la suite

    Par  Pralinerie
    CULTURE, A CLASSER
  • Le fiancé de la lune, Eric Genetet

    fiancé lune, Eric Genetet

    Arno Reyes a quarante ans, une vie amoureuse en demi-teinte, et un travail qui le conduit aux quatre coins du monde. Il est donc tout disposé à tomber amoureux... Lire la suite

    Par  Antigone
    CULTURE
  • ARNO fait une déclaration

    Pour ceux qui auraient oublié, les 60 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme c'est cette année. Elle a été signée le 10 décembre 1948 par 58... Lire la suite

    Par  Ericlaforge
    CULTURE, MUSIQUE
  • Deus et Arno

    dEUS, photo de 2006 Hier soir, dEUS était de sorti à Forest National. Arno était lui à l'AB pour célébrer la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme… et d... Lire la suite

    Par  Ericlaforge
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE, SORTIR
  • Tatouages au henné

    Tatouages henné

    Tatouages temporaires au henné sur les mains et les pieds, 10 photos à Lire la suite

    Par  Mega
    BEAUTÉ

A propos de l’auteur


Liliba 2705 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines