Magazine High tech

Warhammer entre dans l'arène des jeux de rôle en ligne

Publié le 14 octobre 2008 par Playtime

warhammer-3.1223975567.jpg

Des années de développement, des retards, des reports, et le voici presque sorti à la hâte : le 18 septembre paraissait Warhammer online. Inspiré de Warhammer, jeu de plateau avec petits bonshommes à peinturlurer soi-même, Warhammer online débarque dans le cercle restreint mais hyper concurrentiel des MMORPG, les jeux de rôle massivement multijoueurs, jouables uniquement en ligne sur des serveurs regroupant des milliers de joueurs.

L’histoire des MMO a commencé timidement à la fin des années 1990, avec Ultima Online, s’est affirmée peu après grâce à Everquest, et représente aujourd’hui l’un des secteurs les plus rentables du jeu vidéo, tout du moins sur PC. Car jouer à un MMO c’est, la plupart du temps, acheter une boîte pour une cinquantaine d’euros, mais c’est surtout souscrire un abonnement mensuel de plus de 10 euros. World of Warcraft (WoW), devenu le plus célèbre représentant du genre, a réussi en quelques années à attirer plus de 10 millions de joueurs, percevant ainsi une rente qui fait fantasmer nombre d’éditeurs.

Qu’on le veuille ou non, on ne pourra donc regarder Warhammer sans le comparer à WoW, d’autant plus que les deux univers sont très proches : une ambiance médiévale-fantastique, des orcs, des elfes, de la magie et un peu de technologie. D’ailleurs Mythic, le studio qui a développé Warhammer, n’a cessé de lorgner du côté de la concurrence, et a reconnu avoir dû améliorer le contenu de son titre pour espérer rivaliser avec WoW. Proche sur le fond, côté interface, raccourcis clavier, codes couleur, fonctionnalités, c’est bien simple, tout est pratiquement à l’identique.

warhammer.1223976061.jpg
D’ailleurs pourquoi en serait-il autrement ? Si Warhammer veut prendre le relais, il doit s’inscrire dans une certaine continuité, tout comme WoW en son temps avait emprunté à Everquest. Age of Conan, un autre MMO sorti cette année, s’était démarqué en proposant des mécanismes de jeu différents, si bien qu’après le mois de gratuité proposé avec le jeu, la moitié des joueurs tentés par l’expérience s’en sont gentiment retournés chez eux. Le nombre de joueurs adeptes de MMO n’étant pas extensible à l’infini, il fallait bien aller les chercher là où ils se trouvent : sur d’autres MMO, et au premier rang desquels WoW.

De fait, on est un peu obligé de soupçonner l’éditeur d’avoir précipité l’arrivée de son jeu, après une phase de bêta test quasi confidentielle suivie d’une courte semaine de bêta ouverte. Plusieurs classes de personnages ont été sacrifiées, des bugs persistent et les absences de traductions sont fréquentes.

Car Blizzard, père de Warcraft, sait qu’un joueur a besoin de nouveauté, même si les MMO ont un public plus captif que celui des aventures en solitaire. La deuxième extension de WoW, Wrath of the Lich King, ayant été annoncée pour le 13 novembre, il était impératif pour Mythic d’éviter un choc frontal et de sortir Warhammer au plus tôt.

Mais si les deux titres se ressemblent tant, pourquoi un joueur irait-il abandonner un personnage qui lui aura demandé des centaines voire des milliers d’heures d’un patient - et coûteux - investissement ? On en débat ici entre joueurs chevronnés de WoW et d’autres fraîchement arrivés dans Warhammer.

Certains se sont lassés de WoW, le jeu étant sorti en février 2005, et ce malgré une première extension parue début 2007 et dont ils ont fait le tour. L’orientation grand public, que Blizzard n’a eu de cesse de favoriser au cours de l’évolution du jeu, a paradoxalement éloigné des joueurs élitistes, tandis que d’autres ont été frustrés de ne pouvoir profiter du contenu de haut niveau, généralement faute de temps. Warhammer compte donc beaucoup sur d’anciens joueurs de MMO qui attendaient la relève. Des graphismes au goût du jour pourront en décider aussi quelques-uns, bien qu’il ne s’agisse pas d’un réel saut qualitatif.

warhammer-2.1223975706.jpg
On serait donc sceptique sur l’avenir de Warhammer online si son point fort ne résidait dans les combats épiques : alors que les autres MMO permettent des escarmouches timides entre joueurs, ici la guerre est partout et totale. Deux camps, l’Ordre et la Destruction, s’opposent en continu dans des batailles qui se veulent d’envergure. Avant lui, Dark Age of Camelot avait lancé le principe du RvR, des affrontements royaume contre royaume où chacun des trois peuples en jeu devait défendre son territoire ou prendre d’assaut celui de l’ennemi.

Il ne s’agira donc pas seulement de faire progresser son personnage en réalisant des quêtes et en abattant ici et là son lot de loups ou d’araignées géantes, mais de participer à l’effort de guerre en se confrontant à la faction ennemie. Les prises de forts et le maniement d’armes de siège deviennent ici le quotidien du joueur.

Il est cependant trop tôt, moins d’un mois après la sortie du jeu, pour dire si le pari est gagné. Il y aura certainement des équilibrages à réaliser entre les deux camps, divers problèmes touchant au contenu à résoudre, et puis surtout, il faudra voir comment le titre de Mythic va résister à l’arrivée de l’extension de WoW. Car Blizzard, armé de son savoir-faire et de toute sa force marketing, compte lui aussi ramener dans son giron d’anciens joueurs de MMO et en convertir de nouveaux.

Pierre Rubenach


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Warhammer Online : Age of Reckoning - War is Coming !

    A la reception du 33eme lettre d’informations habituelle Warhammer® Online: Age of Reckoning™ nous apprenons que GOA, l’unité jeux d’Orange et Mythic... Lire la suite

    Par  N0w33d59
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Warhammer Online en septembre.

    Tout sur Warhammer Online : Age Of Reckoning MMORPG, Gameplay Electronic Arts vient de confirmer la sortie de Warhammer Online pour le 23 septembre ainsi que le... Lire la suite

    Par  Shanka
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Warhammer Online la bêta ouverte le 07 septembre.

    Tout sur Warhammer Online : Age Of Reckoning MMORPG, Gameplay Après la date de sortie officielle, voici venir celle de la bêta ouverte au public qui est donc... Lire la suite

    Par  Shanka
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Beta ouverte pour Warhammer Online

    Warhammer Online s'offre une beta publique européenne. Après de nombreuses difficultés techniques (lancement officiel lundi) les serveurs d'inscriptions sont... Lire la suite

    Par  Sébastien Cardona
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Meta-Test: Warhammer Online

    Warhammer Online est probablement le plus gros MMORPG depuis World of Warcraft. Après l'échec d'Age of Conan, le jeu de Mythic Entertainment se doit de... Lire la suite

    Par  Guls
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Test de Warhammer Online

    Youhou ! Joie ! Bonheur ! Que le grand tout cosmique vous emplisse de félicité de par son appendice nouillesque ! Ramen ! Charlize Theron a poil ! En train de... Lire la suite

    Par  Bebealien
    CONSO, HIGH TECH, JEUX VIDÉO
  • Test : Warhammer Online Age of Reckoning

    Test Warhammer Online Reckoning

    Sur le marché sans pitié des MMO, peu survivent au mastodonte World of Warcraft. Après l'échec d'Age of Conan et son univers fait de sexe et de sang,... Lire la suite

    Par  Guls
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO

LES COMMENTAIRES (1)

Par theosoudais
posté le 26 février à 17:09
Signaler un abus

dans les warhammer il y a combien de roi des tombes?

A propos de l’auteur


Playtime 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte