Magazine

Ces plantes qui nous veulent du bien

Publié le 14 octobre 2008 par Cahri Cahri

A la Réunion, bien plus qu’en métropole, les gens se soignent de façon naturelle, avec les plantes que la nature, généreuse, a parsemées sur les sentiers et dans les cours réunionnaises. C’est pourquoi j’ai demandé à mes voisins et mes amis créoles de me livrer quelques secrets de cette médecine douce et traditionnelle.

Galerie Média

  • Ces plantes qui nous veulent du bien

Mots-clés

  • aloe vera
  • aromathérapie
  • barbe de maïs
  • cholestérol
  • cicatrisation
  • coup de soleil
  • diabète
  • geranium rosat
  • huile essentielle
  • médecine douce
  • phytothérapie
  • safran peï
  • tisane

Mon ami Steve ne jure par exemple que par l’Aloe Vera. Il l’utilise pour les brûlures, les coups de soleil, pour accélérer la cicatrisation, mais aussi en guise de gel de rasage pour avoir la peau douce et lutter contre le vieillissement cutané, ou encore comme remède miracle pour les lendemains de fête un peu difficiles, car l’Aloe Vera aide à éliminer les toxines...

La pulpe de la feuille d’Aloe Vera contient plus de 75 éléments nutritifs, 18 acides aminés et quelques 12 vitamines

Alors, n’hésitez pas à planter un pied d’Aloe Vera dans votre cour, il vous suffira de couper une feuille d’Aloe, d’attendre quelques heures que le liquide contenu à l’intérieur s’écoule et de récupérer le gel de la feuille pour accéder à tous les bienfaits de cette plante "magique".

Il y a dans le sillage de Dimitri une odeur persistante de géranium rosat (Pelargonium graveolens). Pour quelle raison ? Le géranium rosat éloigne les moustiques pardi et les créoles le savent bien. Quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat sur la nuque et aux poignets et vous serez tranquilles pendant un moment.

Le Géranium rosat éloigne les insectes

Quand à David, il ne saurait vivre sans un pied d’ Ayapana dans sa cour, car c’est ici à la Réunion, le remède le plus connu contre tous les désagréments gastriques et pour faire tomber la fièvre. Il faut boire une tisane d’Ayapana avant de se coucher pour se réveiller en forme le lendemain.

La tisane d’Ayapana ou la tisane "miracle"

Laurent m’a, pour sa part, confié sa recette fétiche contre les maux de gorge. Il suffit de chauffer du lait avec des petits morceaux de safran peï (curcuma longa) frais, d’ajouter du miel et de boire le remède. Rien d’étonnant à ce que Laurent trouve ce remède si efficace : le safran peï possède d’incroyables vertus (en particulier anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anti-virales) et s’il est depuis longtemps utilisé dans la médecine indienne traditionnelle, l’Ayurveda, il fait l’objet de plus en plus d’études en occident. Selon des recherches en cours, le safran peï pourrait même bien apporter la solution à la maladie d’Alzheimer. On peut donc considérer que le cari est un plat qui nous veut du bien (sauf s’il est trop gras bien sûr...)

Le safran peï, l’allié numéro 1 de notre santé

Enfin, je terminerais cet article en parlant du maïs, car lorsque je travaillais sur le marché de St Leu, de nombreuses mamies me demandaient de la barbe de maïs, c’est à dire les "cheveux de l’épi". Je me demandais bien pourquoi. En fait, la "barbe de maïs", une fois séchée au soleil, permet de préparer une tisane à la fois diurétique, amincissante et qui fait tomber le taux de cholestérol et de sucre dans le sang. Une tisane de rêve donc !

Il y a bien sûr bien d’autres plantes à la Réunion qui nous font du bien. Je n’en connais pas tous les secrets et je serais ravie si vous vouliez bien partager les vôtres sur ce site.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cahri Cahri 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte