Magazine France

Tiens, voilà du Boutin

Publié le 14 octobre 2008 par Rebus

 La ministre préférée de Benoit 16 présente donc son projet sur le logement.

 Réfugiée au fin fond de sa sacristie, enivrée par les vapeurs d'encens, ou le vin de messe, allez savoir, absorbée par la lecture de la Bible ou autres pieuses activités, notre brandisseuse de missels n'a certainement que peu entendu parler de la crise.Tiens, voilà du Boutin

 Ou alors juste retenu les termes crise financière, accompagnée d'un "vont pas bien les banques". Pétrie d'adages bibliques, Sainte Christine est sans doute persuadée que les derniers seront les premiers. Mais, tout athée fervent (oui, il y a une contradiction, et alors) que je sois, je crois me rappeler que ce genrede précepte, consistant en gros à te dire, mon bon Blaise, un jour ça ira mieux, de préférence à ta mort, ne s'applqie qu'parès la vie terrestre. Bref dans un au delà dont on n'a guèrede preuves de l'existence.

 Christine, à force de foi, va changer tout cela, l'au delà c'est maintenant. Et les locataires fauchés, et parfois menacés d'expulsions, vont devenir des propriétaires comblés.

 Bon, on se demande comment ils rembourseront leurs crédits, intervention divine, découverte de la corne d'abondance, allez savoir.

 Ah mais, euh, le crédit, il ne risque pas d'être un peu moins facilement accordé par les banques ? Si mon enfant, mais ne t'inquiète pas, les voies de l'UMP sont impénétrables.

 De toute façon, en laissant Nicolas devenir le Père Noèl des banques (admire la finesse, Nicolas , Saint Nicolas) par le biais de tes impôts et autres (sans que l'on ne te demande ton avis), peut être, mon bon Blaise as tu acheté quelques indulgences banquières ? Non, même pas  ? Aie, ça doit faire mal quand on y pense.

 Et on y pesnera quand on nous rabachera à nouveau le trou de la sécu, le déficit et autreds pêchés capitaux de l'économie française.


 En attendant, pronons l'accession à la propriété sur fonds de durcisssement des crédits, de montée du chômage et autres fléaux. Tant que cela peut empêcher d'appliquer intégralement la loi SRU (qui remonte à quelques années maintenant).

 Sinon, un petit conseil Christine, si tu n'as pas compris la crise, va voir chez Gael, il l'explique bien, et sur ta lancée , passe chez NIcolasJ. ou l'on te parlera du travail dominical, hérésie suprême pour un pilier de messe comme toi.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog