Magazine France

Le budget de l'Elysée fait à nouveau polémique

Publié le 14 octobre 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

Nouvelle polémique sur le budget de l'Elysée. Le député socialiste René Dosière a dénoncé mardi la présence de 150 fonctionnaires "clandestins" détachés auprès des services de Nicolas Sarkozy, dont le budget 2009 devrait par ailleurs augmenter de 11,5%, selon lui. La présidence a contesté ces chiffres, parlant d'une progression limitée à 2%.

L'an dernier, René Dosière, qui décortique depuis des années le budget de l'Elysée et avait révélé l'augmentation de 140% du salaire présidentiel après l'élection de Nicolas Sarkozy, avait déjà pointé une hausse de 8,5% des crédits de la présidence. En 2009, le budget élyséen augmentera de 11,5%, selon ses calculs.
"C'est la hausse la plus importante depuis au moins cinq ans du budget de la présidence: Nicolas Sarkozy bat largement Jacques Chirac", dit le député de l'Aisne au "Parisien/Aujourd'hui en France" paraissant mercredi. "Alors qu'il met toutes les administrations de l'Etat à la diète, Nicolas Sarkozy fait plus avec plus. A l'évidence, le président de la République est plus cigale que fourmi". M. Dosière présentera mercredi son rapport annuel, opportunément intitulé "le président qui ne connaît pas la crise".
Dénonçant des prévisions budgétaires "opaques", M. Dosière déplore l'absence de "précision détaillée sur le montant des dépenses, poste par poste". "Le président s'apprête à acquérir un Airbus 330-223 pour ses déplacements. Cette acquisition paraît nécessaire. Mais pourquoi un tel secret en particulier autour de son financement?", demande-t-il. "Que Nicolas Sarkozy se déplace est tout à fait légitime. Mais peut-être peut-il le faire avec moins d'avions, moins d'invités, moins de réceptions".
Le député socialiste s'étonne aussi de la présence de "clandestins" dans les effectifs de l'Elysée. "Entre le nombre de fonctionnaires mis à disposition par les ministères et le chiffre officiel déclaré par l'Elysée, il y a un écart d'environ 150 personnes", constate-t-il en déplorant de n'avoir "aucune réponse sur ce point".
Par ailleurs, "la rémunération de 98 collaborateurs va augmenter de 20% après une hausse de 26,8% l'an dernier. Qui a vu son salaire augmenter de 50% en deux ans?".
Dans un communiqué publié mardi soir, l'Elysée répond que la dotation budgétaire de la présidence s'élève pour 2009 à "112,3 millions d'euros, soit une progression de 2%", et non de 11% car le budget 2009 a intégré deux charges "sous-estimées" par certains ministères: 4,2 millions d'euros de cotisations retraite des gardes républicains et un écart de 5 millions dans les estimations des déplacements par avion de M. Sarkozy, faites sur la base des déplacements de Jacques Chirac en 2006.
Se disant "exemplaire" en matière budgétaire, l'Elysée observe que par rapport à 2006, "les déplacements ont été multipliés par trois; les réceptions ont été multipliées par deux" et "le volume de courrier reçu (et auquel il faut répondre) a doublé. Pour autant, le budget de la Présidence ne progresse pas".
"Parler d'une augmentation de 11%, ce n'est pas la vérité", a renchéri sur Europe-1 Christian Frémont, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy.
La présidence explique que toutes les dépenses assumées jusque là par d'autres ministères pour le compte de l'Elysée ont été réintégrées dans son budget après l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007. Le budget élyséen "a donc été porté, en 2008, de 32,3 millions à 100,8 millions d'euros". "Cette hausse a bien évidemment été compensée par une réduction équivalente de la dotation des ministères contributeurs", selon la présidence, qui ne répond pas sur la présence de "clandestins" dans ses murs. AP

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :