Magazine France

> Les radars automatiques sont-ils bien placés en Haute-Vienne ?

Publié le 14 octobre 2008 par Annonyme
Depuis l'entrée vigueur de la loi relative à la lutte contre la violence routière les radars automatiques ont fleuri sur tout le territoire.
Gilles de Robien, ministre de l'Equipement et des Transports lors du vote de la loi, assurait à l'époque que les services de l'Etat feraient "un effort maximum" pour que les radars fixes soient "placés (..) dans des zones dangereuses" (lien), c'est à dire les zones à forte "accidentalité" (lien). Les successeurs de Gilles de Robien ont tous préconisé la même chose.
Actuellement on recense 14 radars automatiques sur les routes de la Haute-Vienne (carte). Mais sont-ils tous situés dans les zones préconisées par le ministère ?
La publication récente par la DDE87 de la carte des accidents survenus en Haute-Vienne entre 2003 et 2007 permet de lister les zones accidentogènes du département. Dans l'agglomération de Limoges, la plupart des radars se situent dans des zones de ce type même si certains emplacements peuvent faire débat compte tenu du "faible" nombre d'accidents et de leur gravité (Boulevard de Vanteaux et Panazol). En revanche certaines zones fortement accidentogènes (multiples accidents corporels et mortels) sont délaissées comme le boulevard Robert Schuman, celui des Arcades et du Vigenal ainsi que le port du Naveix. 
__________________
Carte recensant les accidents surevnus entre 2003 et 2007 dans l'agglomération de Limoges et dans toute la Haute-Vienne (Sources : Cartographie IGN (BD-Carto) - Données accidents BAAC/Concerto (DDE87/ODSR/JNN)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Annonyme 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte