Magazine

De l’hypocrisie facebookienne

Publié le 10 octobre 2008 par Kimitsu
Aaah, Facebook… Je m’y suis inscrite un peu contrainte et forcée par des copains et je n’en ai jamais vu l’intérêt. Ah si, j’ai vu la fiche de mon cousin et je sais quelle est sa date d’anniversaire (d’ailleurs c’est demain). Y’a juste une chose qui me gonfle : les amis. Comment peut-on avoir 200, 500, voire même 1000 amis ? Je ne suis même pas certaine d’en avoir 10 “vrais”, alors ça m’a mise mal à l’aise d’ajouter des personnes dont je n’avais jamais entendu parler sous prétexte qu’on avait un ami en commun. Et ça ne m’est pas venu à l’esprit d’ajouter d’anciens camarades de classe que je n’ai jamais pu supporter. Alors évidemment, exigeante comme je suis, je n’accepte pas de voir dans la liste d’amis de mon soi-disant meilleur ami (d’après-vous, la provoc’ pourrait-elle l’inciter à me téléphoner ? :P) le nom de la méga-mytho qu’on ne supportait pas au lycée (et que je n’aimais pas depuis le collège, mais T. a eu la chance de n’arriver qu’en 1ere).  Une sorte de peste insupportable et menteuse qui lorsqu’elle n’arrivait pas à vous apitoyer avec ses abominables histoires de viols, d’agressions et autres récits sordides vous menaçait des pires sorts puisqu’évidemment elle était une puissante sorcière vaudou ! Et la marmotte, hein… Ça m’a fait un choc de la voir sur cette foutue liste. Evidemment, les gens changent. Et en fait je ne doute pas un instant qu’elle ait changé. Mais je ne comprends pas une chose : à quoi bon essayer de renouer avec une personne qu’on a jamais pu sentir ? C’est comme si je cherchais à tout prix à retrouver cette salope de Christina qui a tenté de me faire une vie d’enfer au collège. Elle ne se doutait pas que j’étais suffisamment forte pour rester seule plutôt que de passer mon temps à me faire humilier. Et puis comme le dit si bien Nicolas, si on se perd de vue c’est pour une bonne raison. Et si on veut vraiment retrouver un ancien amoureux ou une copine de CP, y’a toujours les Pages Blanches… (ou Google :P) En tout cas, Facebook c’est fini pour moi :P

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ah, Photobooth !

    J’ai expliqué récemment que mon deuxième ordinateur était né, et avec lui, un jeu formidable : j’ai nommé Photobooth. Hé bien de temps en temps, ça fait du bien... Lire la suite

    Par  Ariane_
    CULTURE
  • Y'a qu'à faut qu'on

    Le sénateur Denis Badré est un honorable parlementaire. Vous l'apercevrez souvent dans les rangs du Mouvements européen, et évidemment il faut s'en réjouir. Il ... Lire la suite

    Par  Sauvonsleurope
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Ah ces anglais...

    LONDRES (AFP) - Le prince Charles, héritier du trône d'Angleterre, a remboursé mardi une dette vieille de 350 ans contractée auprès d'une entreprise de... Lire la suite

    Par  Carlitablog666
    CULTURE
  • Y'a des gens comme ça...

    On les connait pas ou peu et pourtant... Ces dernières semaines ont été particulièrement éprouvantes pour moi, sur le plan personnel, physique, sanitaire,... Lire la suite

    Par  Guillaume De Thomas
    HUMEUR, INTERNET
  • Ah l'amour !!!

    Mardi soir, le coup de sifflet final vient juste de mettre fin au calvaire de l’équipe de France. Raymond Domenech répond aux questions de M6 qui diffuse le... Lire la suite

    Par  Va33
    CULTURE
  • Y'a plus rien qui va !

    Je suis dans une phase bébé cadum, vous le savez (enfin c'est pas vraiment une phase, c'est permanent chez moi, j'avoue). Après les Hello Kitty, voilà que je... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Ah bravo !

    Hier soir, Haricot poussait, et je l'ai donc chopé par le body, déculotté en un tourne-main et assis sur le pot. "Ahahahahah !" a crié Nereij, sans éviter la... Lire la suite

    Par  Syven
    BÉBÉ, CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Kimitsu 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte