Magazine Environnement

Les maisons conteneurs

Publié le 29 octobre 2008 par Anne-Sophie

En juillet dernier, lors d’un dîner chez ma bonne copine Sophie, son mari Paolo m’annonce qu’ils vont finalement construire leur maison en Bretagne avec des conteneurs… Je le regarde avec des yeux tout ronds, et il m’explique qu’en effet, il est encore trop coûteux pour eux de construire la maison écolo de leur rêve (nous en parlions il y a peu ici même) et qu’ils trouvent cette solution originale, éco-logique, en complet accord avec leurs convictions et surtout beaucoup plus abordable pour leur porte-monnaie.

J’ai donc demandé à Paolo de m’expliquer en quoi cette solution était mieux pour eux, et j’ai surtout fait quelques recherches plus approfondies, remarquant que la solution est très “in” en fait: tout le monde en parle, ou presque, dans les journaux ou sur les blogs branchouilles et design! Mais méfions nous aussi, parfois les conteneurs ne sont pas issus de récup…

Entre mer et terre…

Photo Noticias Arquitecturas

Les containers maritimes sont des boîtes métalliques destinées à contenir des marchandises pour les transporter à travers le monde. C’est un américain, Malcom Mclean, qui est à l’origine de la “containerisation” du transport maritime de marchandises. D’après l’association Seasmarine, son entreprise, SEA LAND, fut la première à mettre en place un service terrestre – maritime utilisant comme unité un conteneur métallique. Ses bateaux furent les premiers bateaux – porte conteneurs. En 1972 étaient alors construits les premiers bateaux officiellement et uniquement dédiés aux conteneurs… nous connaissons la suite! La fameuse révolution du conteneur: le transport par container assure 80% de la valeur totale des marchandises transportées par voie maritime. En 2006 d’ailleurs, la compagnie danoise Maersk a lancé l’Emma maersk qui a une capacité de 11 000 conteneurs: le plus long bateau du monde en activité!

D’après les recherches effectuées par Paolo, les premières utilisations d’un container en tant qu’habitat viennent des scientfiques en milieux polaires, qui dans ces conditions extrêmes avaient besoin d’un habitat et de labos résistants à toute météo. Mais aujourd’hui les containers deviennent aussi une structure noble et une matière première pour les architectes/designers.

Surtout, les maisons en containers maritimes répondent davantage à la notion de recyclage chère à ceux qui fabriquent leur maison ainsi. D’ailleurs les fabriquants ne s’y trompent pas et mettent en avant l’utilisation des milliers de containers de seconde main non utilisés qui encombrent les gands ports du monde entier. Il y aurait donc surplus de stock.

Mobile Dwelling Unit” - LOT-EK

Comment ça marche?

Le collectifs d’architectes new-yorkais LOT-EK est l’un des plus connus sur le sujet. Il a notamment mis au point le “Mobile Dwelling Unit” (Unité mobile de logement): cette idée est sommes toute très américaine lorsque l’on sait le rapport particulier qu’ont les américains avec leurs maisons. Là, le MDU vous permet de transporter votre maison par cargo n’importe où dans le monde! Une autre de leur réalisations, le “CONTAINER HOME KIT” , correspond à un assemblage de containers qui donnent au final un ensemble moderne variant généralement d’une superficie de 90 à 270 m2.

Mobile Dwelling Unit” - LOT-EK

Le complexe Londonien “containercity” est très souvent cité également sur le sujet. Créé en 2001 sur les docks de la capitale britannique à partir de 80% de matériaux recyclés, ils furent victimes de leur succès si bien qu’un second village de containers a été créé en 2002. Les “TempoHousing” au Danemark sont un autre bon exemple, notamment pour les cités U.

Container City - Londres

La Drop House est aussi souvent mise en avant (car très belle). Mais elle n’est pas tout à fait identique car ses matériaux sont différents de ceux des maisons en containers maritimes (la drop house a été créée lors d’un concours d’architectes organisé par ALGECO, le fabricant de modules préfabriqués - surtout connu pour les cabanes de chantier). Sa structure n’est donc pas entièrement en métal, à la différence des containers.

Drop House

Qui plus est il existe aussi une différence d’objectifs entre la drop house et les maisons containers type: comme me l’a expliqué Paolo, “la drop house est un prototype qui a pour objectif premier de répondre à la mobilité grandissante de notre espèce !! Et donc de proposer une maison offrant un maximum d’espace et de confort tout en étant transportable sur route (une fois les éléments rentrés la maison récupère ses dimensions de container routier). Donc la drop house est “écolo” du fait qu’elle est préfabriquée (chantier quasi propre, rapidité d’installation), qu’elle peut être positionnée n’importe où en tenant compte de l’exposition optimum pour viser l’autonomie énergétique, et qu’elle peut à mon avis être fabiquée à partir d’algeco d’occasion mais y en a-t-il?

La maison container reprend les mêmes avantages écologiques, cependant on est sûr qu’elle est faite à partir de containers recyclés, et que son chantier est davantage propre car sans dalle béton donc moins d’eau encore….et aussi que plutôt que de vivre dans un boîte en plastique, au moins avec le container on peut choisir des isolants écolo.”

Comment faire pour s’en fabriquer une alors?

Naturellement ma première question fut de savoir comment isoler le container. D’après Paolo, en zone tempérée tout isolant est le bienvenu. Le mieux est de le placer à l’extérieur du container derrière un bardage bois (plus joli que la tôle). Si l’on veut garder l’aspect tôle, alors il faut prendre des isolants très minces afin de ne pas empiéter sur l’espace intérieur qui est déjà étroit (largeur 2,30m environ). Les isolants les plus minces étant soit les moins écolo (polyuréthanes) soit les plus chers (liège, mais quoi de plus écolo que le liège?). En zone de climat chaud, une couche de peinture contenant de la céramique très spéciale suffirait à annihiler tout effet de “four” sans autre isolant (à vérifier).

Côté prix, la quick house de KALKIN est aux environs de 180 000 dollars livrée pour 180m2. Il faut compter 100 000 euros pour celle de 90m2. D’après Paolo on peut arrondir à 1000€ le m2 et il n’y a plus qu’à la meubler et l’équiper! KALKIN ou Habitainer font la maîtrise d’ouvrage en Europe.

KALKIN

Pour construire soit-même (environ 20% moins cher), il suffit de contacter n’importe quel fournisseur de container près des grands ports marchands de France (Marseille, Le Havre, Rouen), qui peuvent assurer la vente, la livraison et qui connaissent forcément les techniciens capables de les assembler (c’est à dire les souder entre eux) et de faire les découpes principales pour les fenêtre et les portes.

Et surtout vous pouvez trouver tonne d’infos sur le blog d’un couple qui construit lui-même, actuellement, sa maison en container.

Avec la crise de l’immobilier et du logement, certains pensent que nous allons assister à une recrudescence de mobilhomes en France (d’après un propos de Jacques Attali…). Or avec les containers on peut effectivement faire un mobilhome plus écolo, “et en plus on pourrait penser à envoyer des containers préaménagés à Haîti ou à Cuba après (ou avant) les ouragans et les inondations !!!! Pas cher, écolo et rapide à installer… qu’attendons-nous?” me demande Paolo! Je vous le demande!;-)

++ Cargo de Liens ++

Quelques articles:

Richard Martin et l’ONG Global Peace Containers

Le Blog Maison Container

Question orthographe, on écrit aussi bien “conteneur” que “container”…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (15)

Par bbouuhh
posté le 18 juin à 20:20
Signaler un abus

Bonjour , voici quelques mois avec mon compagnon nous souhaitons vivre ensemble mais sans CDI c'est impossible alors mon beau père nous a proposé ses algeco au fond de son jardin , on était un peu perdu et seul au monde dans cette construction merci pour tout ces renseignements là vous m'avez remotivé pour la construction. PS; si vous avez des infos pour assemblez des algecos ensemble c'est bienvenue :)

Par lolo
posté le 30 novembre à 09:29
Signaler un abus

Je taime lala :$ !! et des nouvele de titiwinki ?

Par lala
posté le 30 novembre à 09:29
Signaler un abus

daccord lolo

Par titounet
posté le 16 septembre à 14:37
Signaler un abus

ses tp la balle vos truc en conteneur jkifferai avoir une maison comme sa

Par Sylvain
posté le 07 juin à 03:58
Signaler un abus

Bonjour j'habite au niveau de l'équateur, dans une maison normale pour la Guyane française. Vu le température insoutenable dans les combles sous mon toit de tôles, un vrai four, je me demande quelle serait l'efficacité d'une peinture sur un container suite à votre remarque : (En zone de climat chaud, une couche de peinture contenant de la céramique très spéciale suffirait à annihiler tout effet de “four” sans autre isolant (à vérifier).

Une personne aurait-elle plus d'infos ? Merci !

Par aime koffi
posté le 05 juin à 21:04
Signaler un abus

je souhaite recevoir une formation pratique en ateleir ou sur un chantier pour apprendre la construction des mazison conteneur.

jai un dut en genie mecanique et productique

merci de bien me repondre ou me conseiller.

Par Moz
posté le 18 mars à 16:21
Signaler un abus

Très bon article !

Par paul morrison
posté le 24 février à 12:26
Signaler un abus

Comme David, je pense également que cela resemble plus de la récupération que du recyclage. Mais ce n'est pas pour autant négatif :)

Par dA dOrf
posté le 24 janvier à 19:36
Signaler un abus

Bonjour, Si les containers n'ont aucune isolation thermique (ce n'est pas pour ce point qu'ils sont employés dans la construction...) il demeure qu'ils constituent une structure autoporteuse et préfabriquée adaptée à la construction. Et l'isolation par l'extérieur est (quelque soit le principe constructif) une excellente démarche contre les ponts thermiques. Ce qui a fait défaut pendant longtemps aux containers c'est plutôt leur aspect trop brut pour n'être pas particulièrement compatible avec les PLU Français. Vous pourrez voir sur mon blog qui liste toutes les réalisations significatives dans le monde que les containers deviennent cependant une alternative crédible en terme d'isolation, et d'aspect, à la construction traditionnelle (voir les projets en cours en France). La place de ce principe constructif ne sera probablement jamais celle du traditionnel ni celle du bois. Mais ce n'est pas pour autant une idée saugrenue justifiant l'avis tranché de Bill :) L'année 2010 démontrera peut-être (au contraire) que des industriels Français, épaulés par des bureaux d'études notamment thermiques (ambition basse conso ou mieux) et solidité, sont capables de proposer des maisons containers de total bon sens et bon goût à des prix tout à fait convenables pouvant devenir une réponse ''moderne'' aux aspirations de certain(e)s d'entre nous. Et puis, il faut bien envisager quelque chose d'intelligent et d'utile aux centaines de milliers de containers à recycler qui s'entassent de part le monde dit développé à cause de la mondialisation et de la délocalisation des productions ! Découvrez donc cet univers de maisons containers sur mon blog de passionné : http://www.containerbydorf.blogspot.com/ dont des plans envisageant la combinaison containers/matériaux terre, paille etc...

Cordialement, dA dOrf

PS: La démarche de ce couple breton est une belle aventure, celle de leur vie d'autoconstructeurs... Et s'il est toujours possible de ne pas aimer le résultat (il en faut pour tout les goûts), force est de reconnaître qu'ils se sont ''bougés'' pour habiter chez eux au moindre coût. A la sueur de leurs fronts, avec leurs moyens, leur vision. Moi je dis chapeau bas... Respect. Et si l'on peut préférer tel ou tel aspect, il faut bien convenir que le plus important est que les gens soient logés selon leurs moyens et non pas seulement selon l'aspect de leur maison qui dans tous les cas doit respecter le PLU, ni plus ni moins... Quand aux belles maisons anciennes bretonnes elles sont plutôt réservées aux budgets des habitants de la ''capitale'' et sont trèèèès loin d'être des références en terme d'isolation et d'humidité... Enfin, la Bretagne n'est malheureusement pas un modèle exceptionnel de préservation du patrimoine Architectural Français. On y trouve de tout, comme partout, dont un très grand nombre de lotissements copiés/collés à l'intérêt architectural sommaire :)

Par valerie
posté le 11 janvier à 13:39
Signaler un abus

Dans le même esprit, maison écologique, abordable financièrement, il y a aussi le concept de maison modulaires. En France, quelques fabricants commencent à faire des offres intéressantes au niveau prix et matériaux...

A propos de l’auteur


Anne-Sophie 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog