Magazine Maladies

De l'herpes sur les parties intimes

Publié le 19 novembre 2008 par Docrica

Vous connaissez l'Herpes ? Ce machin qui fait des petits boutons qui brulent, qui grattent, qui sont moches, et qui reviennentt quand "ca va pas"...

J'ai bénéficié d'une "formation" "mise au point", je vous en fait profiter.

Source : Wikipédia, Herpes Labial

(Source Wikipédia)

C'est donc un virus , contagieux, il en existe deux type le labial (classiquement autour de la bouche) et le génital (classiquement entre les cuisses)... sauf que les moeurs sexuelles aidant, on retrouve aussi bien l'un que l'autre, en haut ou en bas.

Cette cochonnerie a la facheuse tendance , une fois qu'on est contaminé, a rester "quiescent" (il meurt jamais vraiment) et ŕ se reveiller en cas de "stress" (une infection, la fatigue, un décčs, de la fičvre, les regles).

Dans un grand nombre de cas , l'infection passe inaperçu ! Ce qui fait que vous pouvez trčs bien etre porteur, le refiler au partenaire, sans jamais etre malade. (30% de la population serait porteuse, dont 30% de symptomatiques).

Le diagnostic:

- Au niveau du visage, c'est donc une petite grappe de vesicule (des petites cloques avec du liquide dedans) qui repose sur une peau rougeatre, et plus moins centré par une ulcération superficielle (un petit trou). C'est souvent prčs des lčvres, ca fait mal, ca donne parfois de la température, ainsi qu'un ganglion du meme coté qui fait mal.

Quelques surprises quand męme: selon la dermato du CHU.. ca ne s'infecte jamais... (ah ben tiens..).. ce qui en clair revient ŕ dire que les quelques fois ou j'ai mis sous antibiotique local (rarement certes...) , ca aurait été pour rien.

Autre surprise ... le fameux Zovirax en creme (aciclovir) ne servirait ŕ rien  !  (Pire, la crčme serait responsable chez certains d'allergies qui aggraverait les symptomes)

Seule les mesures d'hygične tentant ŕ éviter ŕ le refiler au copain, au fiston, ou ŕ la copine serait "judicieuse" en premičre intention.

Męme les désinfectants sont ŕ proscrire.

En résumé... "doliprane" et patience... ca dure 5 ŕ 8 jours environ.

A noter cependant, qu'en cas de fréquente récidives (plus de 5-6 par an), on peut mettre un traitement de fond (un cachton tout les jours ŕ prendre pendant 6 mois... voire plus) permet de "traiter" (sans le guérir), ces crises.

- Au niveau génital, les vésicules (les cloques) ont tendance ŕ s'ouvrir spontanément, ce qui fait qu'on ne les voit pas avec leur liquide dedans, l'aspect est plus celui de zones presque circulaire rougeatre... qui font extrčmement mal. Etant donné que ca pose souci pour les grossesses, quand on en suspecte chez une femme, un prélčvement de la vulve est souhaitable.

Et enfin, dans la serie "encore un truc de pas sympa", les symptomes sont parfois trčs "light", genre brulure sur la verge, ou au niveau vaginal, sans que le toubib n'y voit jamais rien. Bien souvent ca se finit par un prélčvement ŕ l'aveugle ŕ la recherche de l'Herpes.. qui revient... négatif ... Erreur.. Ce virus n'étant parfois présent que quelques heures lorsqu'il y a des symptomes, pour redisparaitre au moment ou le patient voit son toubib... et du coup il passe parfois pour un "bargeot" (quelqu'un qui s'imagine des douleurs)...

Pour aller plus loin:

- L'Herpes sur Wikipédia

- Traiter l'herpes sur Doctissimo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Docrica 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines