Magazine Côté Femmes

L'éducation populaire en danger !

Publié le 20 novembre 2008 par Jarousseau
J'ai reçu un courrier signé par les 8 associations éducatives complémentaires de l’enseignement public qui siègent au Conseil National des Associations Educatives Complémentaires de l'Enseignement Public (CNAECEP) et qui ont appris que leurs dotations de l’Etat seraient réduites de 70% ! Elles me demandent de les soutenir dans leur démarche, je le fais bien volontiers en écrivant sur le sujet et en vous invitant à massivement signer la pétition. Alors que nous assistons aujourd'hui à une véritable attaque en règle de l'école publique, c'est aussi l'éducation populaire que l'on veut mettre à genou ! Voici un résumé de la lettre des associations :
"L’Avenir des Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public, et donc de leurs activités, est aujourd’hui gravement mis en péril par des décisions arbitraires et brutales du Ministre de l’Education nationale" annoncent 8 associations complémentaires de l'enseignement public : les Cemea, les Eclaireurs et éclaireuses de France, la FOEVEN, la Jeunesse au plein air, les Francas, la Ligue de l'enseignement, l'OCCE et la Fédération des pupilles de l'enseignement (FGPEP). Elles reprochent au ministre d'avoir brutalement réduit de 25% leur subvention pour 2008. "Cette décision du Ministre intervient bien tardivement en fin d’exercice, à une date où toutes les actions de l’année, et les charges financières correspondantes, sont engagées" précisent-elles. Xavier Darcos a également décidé de les frapper en ne reconduisant pas à partir du 1er septembre 2009 l’aide qu’il apportait aux centaines d’emplois d’enseignants détachés indispensables à la conduite des activités de terrain des associations.
"Par ces décisions, des millions d’enfants et de jeunes scolarisés seront privés de l’action éducative des Associations agréées partenaires de l’Ecole" annoncent les associations. Pour elles, il ne s'agit plus d'un effort, compréhensible de rigueur. "Ils s’inscrivent dans une démarche politique surprenante, celle de programmer la disparition des mouvements d’Education populaire, ciment de citoyenneté et du « vivre ensemble »". Alors que d'autres organismes voient leurs moyens augmentés, elles interrogent l'opinion : "Une démocratie de la rétorsion pour délit d’opinion et de la mise au pas cadencé est elle encore une « république
» ?
Les 8 mouvements ouvrent un site commun pour abriter une pétition.
Signez la pétition

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jarousseau 239 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte