Magazine Analyses graphiques

Les vendeurs ont repris le contrôle, prudence requise

Publié le 14 janvier 2009 par John

Débriefing de la veille

Hier les indices ont à nouveau enregistrés une baisse pour la 5ème journée consécutive en Europe alors que la saison des résultats a débutée sur une note très négative avec Alcoa (BPA 460% en dessous des prévisions). Le baril a marqué un point bas alors que plusieurs gros producteurs ont annoncé qu'ils continueraient de réduire les productions pour mettre un terme à la dégringolade des prix. Les stocks au point de livraison du NYMEX (à Cushing, Oklahoma) sont presque sur des niveaux historiques, cela explique l'écart de plus de $6 entre le baril à livraison février et mars. Aujourd'hui les nouveaux stocks de pétrole paraîtront à 16h30, une nouvelle augmentation des stocks à Cushing entrainerait une nouvelle augmentation de ce spread, alors qu'une baisse de ces derniers permettrait un resserrement de l'écart.

Environnement

La stabilisation d'hier a permis aux indicateurs de sortir d'un extrême majeur, ils se trouvent toujours en zone d'excès mais beaucoup moins prononcé qu'hier. Le S&P a sauvé les meubles en clôturant au dessus de 865, le CAC aussi a maintenu son support critique vers 3200. En revanche, les vendeurs ont repris le contrôle a court et moyen terme. Désormais les résistances sont des niveaux de vente plus agressifs.

Parmi ces résistances nous surveillerons 892 et surtout 919/923, sur le CAC les niveaux sont ~3300 autour et 3400. Les supports importants sont S&P 865 et CAC 3200/180, sous ces niveaux un décalage rapide vers S&P 840 et CAC 3100 autour est envisagé. Ces derniers niveaux support cités seront décisifs et ne devrait pas être cassés à la première approche.

En conclusion, compte tenu des indicateurs nous pensons que les probabilités de rebond court terme sur les supports actuellement testés sont importantes mais que pour les semaines qui viennent les résistances devront être vendues plus agressivement, du moins tant que les acheteurs ne reprennent pas le contrôle en maintenant les prix au dessus de 823 et 3400. Compte tenu du manque de force des marchés malgré des signaux d'extrême survente hier, nous ne sommes pas prêts à risquer de capital en achetant. Les plus expérimentés qui veulent tout de même tenter le rebond peuvent le faire au travers d'achat de calls mais en ne risquant qu'une infime partie du capital (1 ou 2%). Gardez à l'esprit que le sens prioritaire est désormais à la vente de résistances, prudence donc.

Parutions macro-économiques


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


John 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte