Magazine Société

Ce bon roi Henri

Publié le 14 janvier 2009 par Chroneric

Hier soir à 20h35, sans qu'on ait eu le temps de dire "ouf", France 2 nous proposait un docu-fiction sur Henri IV, plus particulièrement sur son assassinat du 14 mai 1610. Intéressé, j'ai donc tout naturellement regardé. Il est vrai qu'un coup de projecteur sur cet évènement était pour le moins original. Qu'y avait-il tant à dire sur ce coup de couteau fatal au bon roi Henri ? Je rappelle que c'est un docu-fiction et non un film et qu'à ce titre, l'émission est censée nous éclairer et nous apporter des éléments sur un pan de l'histoire.

Pour ce tournage, des spécialistes étaient intervenus pour conseiller et corriger les petites erreurs de réalisateur et de scénaristes. L'émission a été tournée comme un journal intime écrit par le roi lui-même. La narration, à la première personne du singulier, livre les impressions et les sentiments du souverain. Pour faire durer le suspens et retarder au maximum l'issue fatale, le document a été parsemé de flash-back. L'idée de ces retours en arrière n'est pas une mauvaise idée mais cela rend le produit final bizarre. Ces flashs n'apportaient pas systématiquement de la pertinence même s'ils étaient là pour expliquer les dires de certains personnages. Cela dit, il fallait bien trouver une idée pour rallonger cette fiction qui focalisait sur quelques secondes de drame. C'était presque une gageure de réaliser un film sur un assassinat pendant 90 minutes !

Même si ce docu-fiction laisse sur ma faim, il n'en est pas moins de qualité. Les acteurs jouent correctement, les costumes et les décors sont réalistes et ne prennent pas tout l'écran. Une petite parenthèse sur les carrosses, simples et sans surcharges, ils m'ont impressionné, je les ai trouvé sobres et chics. Je reste quand même perplexe sur certains mots ou expressions que je ne pensais pas connu à cette époque car les dialogues m'ont paru assez contemporains de notre siècle, sans doute pour faciliter la compréhension du plus grand nombre.

Mon appréciation finale est donc mitigée. La plupart du temps, le film s'est attardé sur les amours d'Henri IV et de ses relations avec la gente féminine. On comprend toutefois ce qui a motivé François Ravaillac mais des zones d'ombre subsiste et subsisteront à jamais : aucun protagoniste n'est là pour en parler ! Un point positif, le service public assure l'une de ses missions de proposer des programmes culturels et de qualité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Henri Dunant

    Aprés avoir hésité. J'ai pensé notamment à Isabelle Eberhardt, je vais consacrer ma conférence de cette année au fondateur de la Croix rouge internationale,... Lire la suite

    Par  Jpryf
    SOCIÉTÉ
  • Henri Emmanuelli au Zénith

    Il semblerait qu'il ne pense pas que du bien du meeting organisé par Ségolène Royal. Je suis souvent d'accord avec lui. Ca ne change pas. Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Henri Emmanuelli et les sectes…

    Henri Emmanuelli sectes…

    Définition du mot secte : « il désigne un groupe ou une organisation le plus souvent à connotation religieuse dont les croyances ou le comportement sont jugés... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Henri Weber défend la motion de Martine Aubry

    Henri Weber, député européen, Marc Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil et Philippe Bove, secrétaire de la section rolivaloise. Lire la suite

    Par  Gezale
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Henri de Castries a vendu des titres Axa en pleine crise

    Le patron de l'assureur a vendu pour 400.000 euros d'actions, quelques jours avant d'assurer qu'il ne fallait pas "paniquer" à l'issue d'une réunion avec Nicola... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Mais qui est donc Henri Guaino ?

    La facilité non contrôlée avec laquelle Henri Guaino engage l'action publique étonne voire dérange. Voici donc ce qu'il a déclaré à la radio ce dimanche :"Je... Lire la suite

    Par  Juan
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Henri Emmanueli ne sait pas lire !

    Certains camarades du PS veulent nous entraîner dans des faux débats. C'est le cas par exemple d'Henri Emmanueli. Pour lui "Ségolène Royal porte peut-être... Lire la suite

    Par  Dagrouik
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine