Magazine Société

Newborn baby sold by doctor... (et mes humeurs)

Publié le 14 janvier 2009 par Moushette

Newborn baby sold by doctor recovered
Ram Parmar
Friday, January 02, 2009, (Vasai, Mumbai)
In a shocking incident on the outskirts of Mumbai, a baby was sold off by doctors of a hospital in Vasai.

A complaint to the police states that the baby was sold because the parents could not clear their hospital dues. Two doctors have been arrested as the police investigate the possibility of a child trafficking racket.
The hospital in Vasai where Neha Gaokar delivered in allegedly sold the infant a few weeks after he was born. All this while she was virtually held prisoner at the hospital because her husband had not cleared dues worth Rs 4500.
"The mother did not even know her baby had been sold. She had just signed on some papers," said Pandarinath Mandre, police inspector, Manikpur.
The man who bought the child claims he was unaware of the illegal deal. He says he paid Rs 90,000 as adoption charges and Rs 15,000 to clear hospital bills. He claims the hospital said Neha did not want the child.
"There was no agreement. I was told by the doctor that his brother-in-law would make the agreement," said Steven Mascarenhas, man who bought the child.
Neha was finally rescued by social workers and managed to file a complaint
The hospital doctors Harivardhan Bhansali and his son Ankur are now in custody as the police investigate a wider child trafficking racket. But for Neha the worst is over as she has got her baby back.
Mon avis sur la chose ? Ceci est un exemple bien banal du quotidien de nombreux hôpitaux indiens, avec un surprenant "Happy End". Pas de quoi fouetter un chat, et tant mieux pour les parents et l'enfant.
Le trafic de nourrissons en vue "d'adoptions" nationales est devenu d'un commun en Inde
. Il y a des centres illégaux qui poussent partout, il parait que des réseaux bien organisés et bien huilés de la patte détournent les nourrissons abandonnés des voies légales d'abandon : hôpitaux, médecins, gynécos, policiers... Ca a toujours existé en Inde, soit, mais il parait que le phénomène est exponentiel, et ce depuis peu de temps, car les procédures d'adoptions nationales sont plus longues qu'avant, et les couples indiens préfèrent payer plus, plutôt que de patienter.
Lors de mon dernier voyage, tout mes interlocuteurs en Inde ne m'ont parlé que de ça, la majorité des orphelinats constatent une baisse
alarmante des abandons "légaux" depuis un an, sans aucune raison apparente. Il paraît que les trafics des prennent des proportions vertigineuses, et que les adoptions légales ne seraient une goutte d'eau dans l'océan du reste...
Et que font les autorités indiennes dans tout ça ???? Tout est dans la photo...
Cela me met dans une profonde colère, et même si ces enfants ne concernent pas mon travail d'OAAet d'AI car ils sont trop petits pour l'adoption AI, je ne peux qu'avoir honte de mon deuxième pays pour ce laxisme. Sans compter tout les orphelinats du state gouvernment non agréés à l'AI qui sont blindés d'enfants, les Shelter Homes illégaux où croupissent des enfants souvent petits et qui ne seront jamais adoptés....
Et que dire des états pauvres de l'Inde où il n'y a aucun ou quasi aucun orphelinat agréé à l'AI ? Le Rajasthan par exemple ??? Bien évidemment je n'ai aucun exemple précis à donner, mais j'entends le même son de cloche dans toutes les régions de l'Inde.... Et je continue à gérer mes AI avec la rigueur des règles indiennes, avec des partenaires dévoués à leur tâches et impuissants devant le phénomène... Heureusement que les adoptions indiennes sont carrées, et mes interlocuteurs inflexibles dans leur motivations malgré leur fatalisme...
Alors voilà.
Voilà le genre de souvenir indigeste que je ramène de mes voyages en Inde et qui pèse sur l'estomac lorsque je reprends ma vie en France car je suis incapable de digérer ces réalités : je pense aux milliers de Nishal et de Scarlett sans parents, ça m'empêche de dormir, ça me fait tourner la tête, ça me fait vomir (Balotine ;-) ), mais malgré tout, je dois continuer mon travail et faire mes courbettes et fayoter lorsque c'est nécessaire.
Ouaih ça me met en colère tout ça, quand est-ce-que quelqu'un aura le courage de "karcheriser" tout ces ripoux....
Lors des conférences à Delhi, un britannique avait fait une présentation sur les statistiques sur l'AI. L'Inde a le ratio le plus faible de la planète du pourcentage d'enfants adoptés/population totale. Oui ce ratio est plus faible que tout les pays dits "civilisés"où les abandons sont quasi-inexsitants. Je me souviens encore de la force des paroles de ce britannique avec ses mots simples mais qui tapent fort, se tournant vers les autorités indiennes avec un demi sourire irnique et un flegmme bien britannique... Eux, n'ont pas bronché....
Et ça, ça m'obsède.
(je ne souhaite pas que ce message soit diffusé).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine