Magazine

SOULEYMANE JULES DIOP : « Je me demande si Idrissa Seck jouit de toutes ses facultés mentales »

Publié le 14 janvier 2009 par Black2004

Aprטs son procטs contre Sindjיli et Karim Wade qui vient de se terminer, Souleymane Jules Diop revient sur les pיripיties de ce feuilleton judiciaire. Il jette un regard sur l’actualitי sיnיgalaise, marquיe par le retour d’Idrissa Seck au PDS.

Le procטs intentי contre vous par Karim Wade et Sindiely Wade s’est terminי depuis ce matin, qu’est-ce qui en est ressorti ?
Je suis quelque part libיrי, je dois avouer. C’est l’aboutissement de quatre annיes de procיdures, d’interrogatoires, de dיpenses en temps et en moyens. Ce procטs m’a pris beaucoup de mon temps, de mon יnergie, parce que je tenais א ce que nous le fassions. Je pense qu’un des aspects positifs, c’est que Karim Wade est venu s’expliquer devant des juridictions qui ne sont pas des juridictions sיnיgalaises. Mךme si tout son argumentaire a consistי א dire que le Sיnיgal est un pays organisי, un pays de dיmocratie, de libertי de la presse, il s’est quand mךme expliquי. La plupart des choses qu’il a avancיes sont d’une grossiטretי inouןe, mais il a rיpondu א des interrogatoires. J’ai relevי certaines de ses incohיrences, et je pense que les gens qui יtaient lא ont pu se faire leur propre idיe.
Et pour Sindiely Wade, que s’est-il passי ?
Pour ce qui concerne Sindiely, nous avons trouvי une entente. Je m’en fיlicite. Elle a יcoutי mon יmission Degg degg. A la suite de חa, elle a demandי א ses avocats de me contacter א travers mon avocat, pour trouver une entente. Je dois dire que j’ai tout le temps regrettי d’avoir tenu des propos sur elle, concernant sa vie privיe. Ma mטre, je l’avoue, s’en יtait offusquיe, en me faisant remarquer qu’il s’agissait d’une femme. Je pense qu’elle est restיe trטs distante de la gestion du pays, malgrי quelques maladresses qu’on peut critiquer, par exemple sa participation א grands frais au rallye Paris Dakar. Je dois dire qu’elle a יtי trטs correcte, en me disant qu’elle me comprenait, qu’elle me croit sincטre. Je pense que si elle a rיagi א la suite de mon יmission, c’est qu’elle a senti un fond sincטre dans ce que je dis. Je lui ai prיsentי mes excuses. Je prיcise que l’initiative est venue d’elle. Mais je ne voulais pas, dans un procטs, discuter de la vie privיe d’une femme. Voilא ce qui s’est passי. J’ai entendu toutes sortes de commentaires. Il n’y a jamais eu ce qu’on appelle un deal. Jamais.
Et pourquoi vous n’avez pas fait la mךme chose pour Karim Wade ?
Mais חa n’aurait aucun sens. Si je voulais un traitement א l’amiable avec Karim Wade, je lui aurais יvitי le dיplacement. Il n’en est pas question. Il profite d’יnormes privilטges de rang, de position, de famille avec les impפts payיs א la sueur de notre front. Il doit ךtre critiquable, attaquable, ses mauvaises gestions et son comportement dיlinquant dיnoncיs s’il y a lieu. Je ne varierai jamais sur cette question. J’ai eu יcho de nombreux commentaires. Le juge m’a demandי pourquoi j’ai utilisי certains mots trטs durs, mךme dans la dיfense des intיrךts de mon pays. Je rappelle le contexte dans lequel nous nous battions. Puisque la situation du pays a empirי depuis, nous allons continuer א nous battre. Je n’ai aucune animositי vis-א-vis de Karim, je le rיpטte. Il a יtי courtois. Il est venu me dire bonjour quand il est arrivי. Je lui ai serrי la main. A aucun moment, je ne suis allי le voir sur son banc. Cela n’est mךme pas permis. Cela dit, Cheikh Diallo est mon ami. Nous יprouvons l’un pour l’autre une grande estime. Mךme si je ne l’יpargne pas.
Alors, ce qui s’est passי, c’est que nous nous sommes rencontrיs dans le couloir, et Cheikh nous a demandי א tous les deux si nous nous יtions dit bonjour. Je lui ai rיpondu que Karim יtait venu me dire bonjour. Je lui ai serrי la main. Par contre, j’ai refusי de serrer la main du journaliste bיninois qui יtait avec eux pour tיmoigner en faveur de Karim Wade. Alors Karim m’a dit Souleymane, bonne annיe. Je lui ai dit bonne annיe. Il m’a dit tu sais que je n’ai rien contre toi, mais je suis obligי de faire חa. Je lui ai dit Karim tu t’es trompי sur moi. Peut-ךtre qu’il s’attendait א ce que je rampe jusqu’א ses pieds pour lui demander pardon.
Ce n’est pas mon genre. Quel que soit le prix א payer, je prיfטre mon honneur et ma dignitי א l’humiliation. Il s’est vraiment trompי sur moi. Je lui ai dit peut-ךtre de bonne foi, mais tu t’es trompי sur moi. Vous savez, tout cela peut sembler יtrange, mais dטs que je suis entrי dans la salle pour reprendre mon interrogatoire, je suis redevenu intransigeant avec lui. Je dois maintenant prיciser que j’ai utilisי parfois des mots durs, comme quand je l’ai traitי de rat de galerie aux dents יmaciיes, ce qu’א mon avis, je ne devais jamais faire. Parce qu’il s’agit d’une attaque sur son physique. Mais pour le reste, je pense que les gens qui ont יtי lא, ne m’ont jamais et א aucun moment entendu prיsenter des excuses. Ce serait manquer de respect א tous les gens qui se sont dיplacיs de partout, des Etats-Unis pour m’apporter leur soutien.
Comment avez-vous accueilli les informations disant que vous vous ךtes inclinי, presque pleurnichant pour demander pardon א Karim Wade ?
Oh, vous savez, Karim me connait. Il me connait. Si je le voulais, je rentrerais dans son avion pour Dakar. Jusqu’au soir du procטs, des bonnes volontיs souhaitaient un rטglement א l’amiable. Une personne est venue d’eux, pour nous proposer, Bocar Moussa Bג de African New Vision et moi, une rencontre, la nuit. J’ai dit que cela ne m’intיressait pas. On m’a dit que mךme la Palestine et Israכl discutent, j’ai dit que cela יtait inappropriי. Je prיfטre perdre mon argent plutפt que de perdre ma dignitי. Tout ce que je demande, c’est que les gens fassent preuve d’un peu de discernement. Je connais le prix de mon engagement. Je sais tout ce que j’ai endurי, tout ce que j’ai endurי depuis. Je ne peux pas l’avoir fait, refusי de prיsenter des excuses, un rטglement א l’amiable, pour le faire devant le monde entier. Ce serait une hיrיsie impardonnable.
On vous a pourtant reprochי l’insuffisance de vos preuves ?
Ecoutez, si on me demande un document qui prouve que le palais de la Rיpublique a financי les journaux Il Est Midi, Xibaar et Sopi, qui insultaient les Sיnיgalais, vous croyez que c’est sיrieux ? Si on me demande de prouver que j’ai rencontrי Karim Wade chez lui, je suis dיsolי, je n’en suis pas capable. Les Sיnיgalais apprיcieront. Tout compte fait, ce qui a affaibli ma dיfense, c’est que dans la principale affaire qui m’a valu la plainte, l’affaire des devises, pendant que j’יtais en procטs, le principal concernי discutait avec Abdoulaye Wade. Les gens doivent comprendre que nous sommes dans un יtat d’exception. Si je cite une seule personne dans cette affaire, je l’expose א tout. Des gens sont surveillיs, contrפlיs, menacיs. Alors je n’ai voulu crיer des problטmes א personne. J’assume seul, parce que je crois א la bonne fois de ces gens. Cela dit, j’ai dit א Idrissa Seck quelque chose que lui comprend, que moi je comprends. Vous savez, la plupart des grands combattants de ce monde ont יtי jugיs et condamnיs arbitrairement. Mais ils ont יtי rיhabilitיs par l’histoire. J’ai dit au juge que le vrai procטs aura lieu un jour dans mon pays, avec un peuple libיrי et une justice libיrיe.
Tournons la page des procטs et parlons un peu d’Idrissa Seck, comment avez-vous accueilli ce retour ?
Je ne veux pas faire de commentaire sur ce que je considטre comme un fait divers. Cette histoire est derriטre moi. Mais je me demande parfois si Idrissa Seck jouit de toutes ses facultיs mentales. Je dois avouer que quand j’ai regardי la vidיo de sa confיrence de presse, j’ai יtי choquי. La fourberie a maintenant une chefferie, et c’est Idrissa Seck son chef. Mais au vu de ce que je vois, il faut le plaindre. Il faut vraiment le plaindre. J’ai pitiי de lui.
Pourquoi, s’il croit avoir fait le bon choix ?
Je pense qu’il s’est fait piיger encore une fois. C’est sa troisiטme mort. C’est moi qui ai appris א Karim Wade le retour d’Idrissa Seck au Pds, en disant justement au juge qu’au moment oש je comparaissais, celui que je dיfendais, a rejoint le parti de Karim Wade. J’ai vu Sindiely rire. J’ai compris alors au travers de la mine de Karim Wade, qu’il יtait surpris. Peut-ךtre pas de l’audience, mais de l’issue de la rencontre. Ce n’est pas seulement Idrissa Seck qui a complotי contre moi, en attendant le jour de ma comparution pour aller nיgocier avec Wade. Wade aussi a profitי de l’absence de Karim Wade pour le mettre devant le fait accompli, et donner l’impression qu’il veut les retrouvailles, mais c’est Karim Wade qui bloque. Le prיsident de la Rיpublique a bien jouי son jeu. Encore une fois chapeau, maestro ! Dieu l’a peut-ךtre chargי de nous dיbarrasser des gens vicieux. En rיalitי, Idrissa Seck allait א ses propres funיrailles.
Vous croyez que c’est quelqu’un qui est aux abois ?
Non. Je pense simplement que la volontי de le piיger יtait יvidente. Idrissa Seck est parti א cette rencontre tout seul, alors que son parti a une direction. Il a des gens qui cheminent avec lui. La deuxiטme image, c’est de voir Oumar Sarr et Waly Fall derriטre lui, Iba Der Thiam et Ablaye Faye devant. Ce sont des images fortes. Il est prךt א lגcher tout le monde, cet homme, pour ses ambitions personnelles. Nous ne pouvons pas faire tous les reproches que nous faisons א Karim Wade, et permettre ce genre d’issue. Ce pays ne le mיrite pas. Je rappelais hier au juge la symbolique de ce 12 janvier. Le 12 janvier 1864, les franחais ont utilisי des moyens disproportionnיs contre Lat Dior. Il s’est battu pour son honneur. Il est devenu Damel le 12 janvier 1871, en dיfendant les provinces du Kayor. Ce n’est pas pour rien que malgrי l’avoir dיfait, Fadherbe a dit on les tue, on ne les dיshonore pas. Eh bien, ce qui s’est passי lundi, est une honte pour ce pays. Je suis d’accord avec ceux qui sont outrיs par ce que fait Idrissa Seck. C’יtait une thיגtralisation loufoque.
Pour revenir א Karim Wade, quelle sera la suite que vous donnerez א votre engagement militant ?
Je l’ai dit au juge. Je lui ai dit, יvidemment, en ayant conscience des risques que j’encourais, que quelle que soit l’issue de ce procטs, je continuerais א me battre avec la mךme dיtermination, le mךme engagement. Il ne sera pas question que dans ce pays, un pטre parte, et qu’un fils lui succטde. Je me battrai de toutes mes forces contre cette tentative. La place prise par Karim Wade dans l’appareil de l’Etat est dיjא inacceptable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • C'est Jules Verne qu'on assassine !

    Si le ridicule tuait, la chronique nécrologique hollywoodienne se serait enrichie depuis la mi-juillet de quatre notices supplémentaires, à l’occasion de la... Lire la suite

    Par  Savatier
    CULTURE, LIVRES, ROMAN
  • Un peu de géométrie avec Jules Verne

    Naufragé des airs sur l'Ile mystérieuse (Partie 1, chapitre 14) de Jules Verne, l'ingénieur Cyrus Smith veut mesurer la hauteur d'une falaise.Saurez-vous l'aide... Lire la suite

    Par  Bruno K.
    SCIENCE, SCIENCE & VIE
  • Les VEBER'S par Jules RENARD

    En 1895 paraissait X... Roman impromptu, écrit par cinq amis : G. Auriol, Tristan Bernard, G. Courteline, Jules Renard, Pierre Veber et illustré par Jean Veber. Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Jules RENARD : L'Astre Noir de Léon DAUDET

    L'Astre Noir par Léon–A. Daudet ("Les Livres" Mercure de France, janvier 1894)La ficelle coupée, l'enveloppe déchirée, soupeser le livre et le flairer avec... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Jules RENARD une chronique de plus

    Le Roman en France pendant le XIXe siècle par Eugène Gilbert (Plon). ("Les Livres" Mercure de France, février 1896)La plus amusante façon, je crois, de lire ce... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Commencer à lire : Jules Michelet

    Le Peuple, 1846 - lire La Sorcière, 1862 - lire Lire la suite

    Par  Hervé Bienvault
    CONSO, CULTURE, HIGH TECH, LIVRES
  • Jules dans le frigo...

    Euh non, plutôt Nino... qui instruit Jules sur le monde extraordinaire du frigo... ce monde bleu où finalement de nombreux objets peuvent servir à fabriquer... Lire la suite

    Par  Virginieb
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JEUX & JOUETS, LIVRES

LES COMMENTAIRES (1)

Par bambi bâ
posté le 07 septembre à 16:54
Signaler un abus

Salut, tu sais aux états unis, les bush se sont succédé au pouvoir, parcque ils en avaient les moyens et le loboying qu'il faut, actuellement en afrique, des fils de présidents se rallient au pouvoir, et là se trouve le secret la question? C'est pour dire que si , chez les américains , les bush se sont ralié au pouvoir en prenant du temps, ici c'est comme si on résume, ils sont up time les africains. Alors messieurs si tu veux être trés éfficace viens au sénégal au bercail, tu seras peut être trés utile en faisant la paix avec tes anciens amis et collaborrateurs Bonko Bâ: Aishata bonko bâ dite bambie depuis ngenth peulh thiés sénégal à 70km de dakar:tél773055545

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte