Magazine Société

Les pesticides et l’Europe, le premier pas …. Insuffisant.

Publié le 14 janvier 2009 par Chezfab
Pesticide_Surfactant__Pesticideemulsifier_.jpg

Hier les députés européens ont voté un texte sur les pesticides qui est un premier pas intéressant, mais loin d’être suffisant. Certes le texte promet l’éradication de 22 substances sur 500 actuellement utilisés, car neurotoxiques ou mutagènes. Un autre texte promet lui l’interdiction d’utilisation de pesticides dans les jardins publics et l’épandage par avion.

Alors bien entendu, je pourrais faire comme mes amis Verts, et dire que c’est une grande victoire. Et bien non désolé, ce n’est pas une grande victoire, juste un petit pas qui sera largement insuffisant.

Je m’explique. Déjà, avant que ces textes n’entrent en vigueur, il va falloir que la navette avec la commission se fasse. Ensuite, il y a les délais : en effet, on nous parle d’une application totale de ces textes pour … 2018 ! Alors que le problème des perturbateurs endocriniens est connu depuis plus de 20 ans déjà, nous allons encore attendre 10 ans pour éliminer ceux déjà identifiés. Soit pas loin de 30 ans. Et attention : ne seront retirés que 22 molécules sur les 500 actuelles ! Pourquoi seulement 22 ? Parce qu’elles sont identifiés comme dangereuses. Cela ne signifie en rien que les 488 autres ne le soient pas, cela signifie simplement que ce n’est pas prouvé ni démontré. Souvent faute de… recherches !

Je suis désolé, mais je vais enfoncer le clou et être un peu désagréable avec l’Eurodéputée Hiltrud Breyer. Elle est membre des Grünen (Verts allemands) et affirmait pour rassurer les industriels que la loi portait sur peu. "Il s'agit de 22 substances sur 500, soit moins de 5 %", expliquait le 18 décembre l'eurodéputée verte allemande. (Le monde). Ben oui c’est très juste de souligner cela. C'est-à-dire que cela représente ce que demandaient (ou plutôt ce qu’étaient prêts à accepter) les industriels. Pourquoi ? Tout simplement parce que les 22 molécules dont nous parlons tombent toutes dans le domaine public (ou presque) d’ici 2018 ! Ce qui signifie qu’elles auraient pu être « copiées » par des concurrents, et donc moins rentables !

En clair, la loi votée est largement peu contraignante (même si elle peut paraitre l’être) et plutôt favorable au secteur concerné.

"C'est une honte. On a abusé [des agriculteurs] avec des informations erronées. (...) Maintenant, l'industrie a toutes les raisons d'innover pour fabriquer des produits sûrs". (Le monde). Cette phrase est aussi de Hiltrud Breyer.

Quand je lis une telle phrase, je me demande si elle a déjà essayé de comprendre comment fonctionne l’industrie. Pourquoi feraient-ils autrement que jusqu'à maintenant les industriels ? 30 ans pour voir supprimer les molécules, et encore, seulement 5 % ! Soit au-delà de la durée des brevets ! Aucunes pertes, même s’ils font demain des saloperies sans nom. Aucunes sanctions immédiates, rien. Alors pourquoi changeraient-ils parce que cette loi existe ?

Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) a salué la nouvelle législation dans un communiqué, mais regrette que les débats aient dilué certaines restrictions initialement imposées à des produits susceptibles de "conséquences neurologiques et immunologiques graves pour le développement prénatal des enfants". Le MDRGF déplore l'absence de "mesure forte pour protéger les résidents des milieux agricoles exposés aux pulvérisations de pesticides", de "zone tampon" près des cours d'eau et d'interdiction "pure et simple" de l'usage des pesticides en milieu urbain. (Le monde)

Ben oui mais c’est là toute la force du texte justement : il va dans le sens des industriels fabricants et de l’agriculture intensive. Ce texte est un cache misère.

Au fait, et quid des nouvelles molécules ? Et bien elles seront soumises à REACH, enfin selon le tonnage produit (donc peu de chance en fait). Elles n’auront pas de suivis particuliers. En gros on continue comme avant…

J’aurais pu apprécier un texte protecteur réellement, c'est-à-dire mettant en demeure les industriels de prouver l’innocuité de leurs molécules sous 3 ans. Protégeant les cours d’eau. Protégeant les agriculteurs. Protégeant la vie. Mais là je ne peux que voir que ce qui est présenté comme une victoire n’est en fait qu’un cache sexe bien pensé de l’industrie phytosanitaire.

De toute façon, sans réforme en profondeur de la PAC, sans mise en obligation de l’agriculture biologique, sans relocalisation, il est illusoire d’imaginer changer les choses. Le seul texte viable qui pourrait et relancer l’emploi et éradiquer les risques sanitaires serait un texte imposant la conversion en biologique de l’ensemble des cultures d’Europe en 10 ans. D’ici là, nous pouvons continuer à morfler en paix, pour le plus grand plaisir de la croissance…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Aide au transport: “insuffisant” pour Force ouvrière, “aberration”, pour Laurenc...

    Force ouvrière a estimé mardi que l’avant-projet de loi sur l’aide au transport transmis lundi soir par le gouvernement aux partenaires sociaux était... Lire la suite

    Par  Indexnet
    SOCIÉTÉ
  • Blog et Europe

    J’étais absent de la toile hier et je n’ai pas pu bloguer sur la proposition de réglementation des blogs à l’échelon Européen comme mes copains des left_blogs.... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Europe et droit des femmes

    La commission européenne peut aussi créer des droits sociaux nouveaux... la proposition en cause, l'harminisation de la durée des congés maternité en Europe.... Lire la suite

    Par  Korine
    CÔTÉ FEMMES, EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Notre Europe

    Bonjour, J'ai lu aujourd'hui un article particulièrement intéressant sur l'Europe, écrit par Claudio Pirrone sur France Démocrate : La difficile crise financièr... Lire la suite

    Par  Bgr
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • UBS : le plan du PS tardif et insuffisant

    On comprend la réaction du PS : légiférer par voie d’ordonnances comme si le pays était envahi par les Martiens relève non pas de la responsabilité active mais... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Mondialisation et Europe

    Cela faisait partie des propositions de François Bayrou pendant l'élection présidentielle : il est patent que Bayrou a été plus que prémonitoire, au regard des... Lire la suite

    Par  Lheretique
    ENVIRONNEMENT, SCIENCE & VIE, SOCIÉTÉ
  • Vous avez dit Europe?

    Pour faire vivre le débat entre les motions, la rédaction du site spécial du PS consacré au Congrès de Reims a lancé la rubrique "le mot du jour". Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine