Magazine Sport

Guy Carbonneau : la meilleure décision de Bob Gainey?

Publié le 14 janvier 2009 par Sportif

J'imagine que vous avez vu ou entendu parler de la réponse de Bob Gainey l'autre jour à la question "Quelle a été votre meilleure décision depuis que vous êtes à Montréal?" Et sa réponse "Guy Carbonneau". Avouez que c'est gentil comme compliment pour son entraîneur chef et que ça fait changement de ce qui se passe dans bien d'autres villes de la LNH où les coachs sont contents chaque jour qu'ils ne se font pas congédier. Pour ceux qui s'attendaient à Robert Lang comme réponse, détrompez-vous Bob sait très bien qu'à part marquer 15 buts, dont un très spectaculaire contre les Rangers, Lang n'est pas vraiment présent sur la glace à 5 contre 5.Mais sous cette réponse qui semble simple en surface se cache la philosophie maîtresse de Bob Gainey :
Les joueurs qu'on va chercher et ceux qu'on en va chercher, de même que ceux qu'on signe et ceux qu'on ne signe pas, ne comptent pas énormément. Ce qui compte, c'est l'équipe de direction. Donc Bob Gainey et les coachs sont la base du succès ... ou de l'échec de l'équipe. Moi, j'aime bien cette philosophie qui met l'emphase sur le système de jeu, la cohésion entre les morceaux du puzzle, plutôt que sur certains morceaux plus gros et plus coûteux que les autres. Mais une des conséquences de cette philosophie est que des échanges spectaculaires impliquant des joueurs comme Lecavalier ou Hossa, de même que des signatures d'agents libres comme Sundin, ne font pas partie de plan.

C'est aussi une façon très responsable de mettre ses culottes comme DG. Pas question de blâmer les joueurs pour les insuccès. Pas question non plus de se débarasser du coach dans 2 mois si ça va moins bien. Ça paraîtrait mal après avoir dit que son embauche a été ta meilleire décision. si on échoue, c'est parce que les joueurs ont été mal dirigés ou utilisés, point. Malheureusement pour les fans qui espèrent désespérément l'arrivée d'un gros joueur qui viendra nous propulser jusqu'à la Coupe Stanley cette année, ce n'est pas le style de Bob.
Ce n'est la force de Bob Gainey. Il n'est pas comme Brian Burke qui se point quelque part, monte une équipe rapidement et gagne la Coupe Stanley. En fait, je dirais que M. Gainey brille surtout pas sa capacité à ne pas faire des gestes que sa rapidité à les faire. Jouer au échec avec lui doit être très long, j'en suis convaincu. En fait, on pourrait lui donner raison de ne pas avoir été cherché Hossa qui n'a pas permis aux Penguins de battre les Flyers et on se dira sûrement la même chose pour Sundin qui ne peut pas être assez bon pour justifier son salaire ... qui doit justement faire en sorte que certains Canucks le regardent de travers ces jours-ci.
Mais cet immobilisme est parfois coûteux. Vous ne trouvez pas ça drôle d'entendre Gainey dire qu'il cherche un défenseur? Euhhhh, c'est parce que Mark Streit t'avait clairement dit qu'il voulait rester à Montréal à condition qu'il joue à la défense. Ce même Streit a plus de points que Lang et il joue pour l'équipe la plus poche de la LNH ... alors que notre power play est un des pires.
Tout ceci étant dit, j'ai le plus grand respect pour Bob que j'invite à venir se taper une petite game sur la patinoire extérieure près de chez moi n'importe quel soir. Je le respecte tellement, que j'attends la toute fin de mon article pour mentionner que sa meilleure décision à date à Montréal a été rendue nécessaire suite à sa pire décision qui a été de congédier Claude Julien, le meilleur entraîneur de la LNH...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine