Magazine France

Le triste bilan de l'ouverture

Publié le 15 janvier 2009 par Bernard Girard
Que reste-t-il de l'ouverture pratiquée par Nicolas Sarkozy? Rien de bien formidable.
Son impact sur la gauche a été faible. Non que celle-ci soit en bonne santé, mais ce ne sont pas ces quelques défections qui l'ont déstabilisée et mise aussi mal en point, ce sont des conflits internes. Son impact sur la politique gouvernementale n'a pas été beaucoup plus probant. On ne voit pas que la participation de Kouchner, Besson, Amara ou Bockel au gouvernement ait changé quoi que ce soit à sa politique. Seule, peut-être, la présence de Martin Hirsch a-t-elle eu un effet. Et encore, ce serait à vérifier.
Les principales victimes de cette manoeuvre auront été la discipline à droite (l'ouverture a donné aux députés de l'UMP de bonnes raisons de ne pas obéir en tout à leur chef), l'idéologie des droits de l'homme (abandonnée en un tournemain par celui là-même qui en avait fait son credo politique), la morale et la politique.
Que des hommes de gauche changent d'avis et s'installent à droite (ou vice-versa) est dans l'ordre des choses, mais qu'ils le fassent en quelques heures pour un poste ministériel ne l'est pas. Ces débauchages, astucieux, trop astucieux ont tout simplement montré que les idées, les projets comptent pour certains moins que leur ambition. Soit exactement ce que tous les populistes dénoncent en permanence. Encore l'ambition n'est-elle qu'un demi-mal comparée au parcours d'Eric Besson. Traitre jusqu'à la lie, le voilà à la tête d'un ministère indigne dont l'activité quotidienne, la reconduite à la frontière d'enfants, la séparation de famille (voir, là-dessus, les communiqués du réseau Education sans Frontières), est tout simplement une honte. Nicolas Sarkozy est un réaliste : il avait confié le sale boulot à son "meilleur ami", le confier à un traitre est encore plus sûr. Avec un peu de chance, Besson saura trouver les mots pour justifier une politique que son prédécesseur menait dans la discrétion.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Martin Hirsch a un nouveau hochet

    Martin Hirsch nouveau hochet

    Comme vous j'ai sursauté en apprenant la nomination de Martin Hirsch comme Commissaire à la Jeunesse Lire la suite

    Par  Dagrouik
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy et Kouchner préparent leur défense

    Mardi 3 février, chacun semblait fourbir ses armes en Sarkofrance. Bernard Kouchner préparait sa contre-attaque aux accusations morales portées contre lui. Et... Lire la suite

    Par  Juan
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Martin Hirsch n’est pas mort…

    Depuis quelques semaines avec cette crise qui n’en finit pas de s’étendre à tous les secteurs de l’économie, laissant quelques centaines de milliers de... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Combien coûte Nicolas Sarkozy ?

    Combien coûte Nicolas Sarkozy

    Nicolas Sarkozy et son gouvernement désignent depuis plusieurs mois les patrons, et leurs rémunérations jugées excessives dans certains cas, comme... Lire la suite

    Par  Juan
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy est séquestré

    Nicolas Sarkozy séquestré

    Droite et gauche avaient besoin de se requinquer politiquement. Il a fallu d'une présence d'Olivier Besancenot à Strasbourg dans les manifestations contre l'ota... Lire la suite

    Par  Juan
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Martin Hirsch se prend pour Spartacus

    Martin Hirsch prend pour Spartacus

    Dans mon petit quotidien régional si généralement vide de sens (L’est Républicain”), au point que je ne le lis quasiment plus, un article m’a effleuré les yeux ... Lire la suite

    Par  Gédécé
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy remercie Jack Lang

    juillet 21st, 2008 Posted in France, Les traitres, Sarkozisme et bling bling, Vie du PS Le résultat est tombé. Le Parlement (Assemblée Nationale et Sénat)... Lire la suite

    Par  Lozsoc
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

LES COMMENTAIRES (1)

Par  Genie92.free.fr
posté le 15 janvier à 10:40
Signaler un abus

Pour l'ouverture d'une porte à deux battants, on ouvre le battant droit et c'est après qu'il faut ouvrir le battant gauche si l'on veut s'introduire ou que ce soit ! la difficulté réside dans un battant gauche qui accroche et le plaisir de Nicolas réside dans son combat pour vaincre la résistance de ce battant. Pour l'instant la porte a deux battants à des charnières un peu rouillées qui se manoeuvrent mal, ce qui n'empêche pas les ambitieux de pénétrer... bien amicalement genevieve genie92.free.fr

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte