Magazine Politique

Pds-Rewmi, participation séparée aux Locales de mars 2009 : Wade et Idy font chambre à part

Publié le 15 janvier 2009 par Black2004

La mayonnaise d’une alliance électorale pour les Locales du 22 mars 2009, entre le Parti démocratique sénégalais (Pds) et Rewmi n’a pas finalement tenu. Le principal ingrédient, la confection de listes entre les deux partis, n’est pas pręt pour donner un plat digestif. Les deux parties ont constaté, ŕ l’issue de leur rencontre, que les conditions matérielles ne sont pas réunies, ŕ une semaine du délai de dépôt des listes électorales.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) et Rewmi, contrairement ŕ ce qui avait été annoncé par Idrissa Seck, lors de sa conférence de presse en présence de Abdoulaye Faye et de Iba Der Thiam, entre autres, n’iront pas ensemble sur une liste aux élections Locales prévues le 22 mars 2009. C’est la décision qui est sortie de la rencontre entre la délégation du Pds conduite par Ousmane Masseck Ndiaye, Abdoulaye Faye, Souleymane Ndéné Ndiaye et Omar Sarr, et celle dirigée côté Rewmi par El Hadj Malick Badji, Pape Diouf, Omar Sarr, Waly Fall, Omar Gučye et Ousmane Thiongane. La question centrale portant sur la possibilité d’aller aux élections Locales sur une liste commune a été abordée pour finalement faire l’objet d’un constat unanime par les deux délégations : il est matériellement impossible de confectionner des listes communes d’ici une semaine. Toutefois, pour ce qui est des retrouvailles annoncées, le communiqué conjoint issu de la rencontre entre les deux formations politiques, indique qu’elles feront l’objet de discussions ultérieures ; donc, aprčs les élections.  
Aprčs leur rencontre avec le Pds, les responsables de Rewmi se sont retrouvés en huis clos ŕ leur sičge pour apprécier la situation. Au cours de cette réunion interne, selon plusieurs interlocuteurs qui y ont participé, Rewmi ira finalement aux élections locales sous la banničre de la coalition And Liggeyy Senegaal. Cela, d’autant plus que cette coalition «avait déjŕ avancé dans le travail des investitures et de confection de listes». Toutefois, cette coalition, révčle-t-on, sera renforcée les Moustarchidines de Serigne Moustapha Sy. Selon un membre du Bureau de Rewmi, ayant requis l’anonymat, la décision de ne pas aller avec le Pds sur une liste commune «n’aura pas d’impact sur le travail qui a été fait». Et, explique notre interlocuteur, «la position de Idrissa Seck est d’ordre national alors que l’enjeu ici est local». C’est pourquoi, ajoute-t-il, il n’est pas sűr que «la séparation constatée se répčte au niveau local oů nous pouvons faire alliance avec d’autres personnes».
Le huis clos s’est élargi ŕ tous les responsables départementaux de Rewmi, «venus pour une réunion d’informations programmée avant». Seuls trois absences de responsables départementaux ont été enregistrées. Certains parmi eux ont saisi l’occasion pour accabler Idrissa Seck, «venu pour la clôture de la réunion», ŕ propos de la façon dont il a négocié avec le Président Wade. Toutefois, fait remarquer un membre de Rewmi, aprčs cela, «il y a eu une motion de soutien ŕ Idy par les responsables départementaux qui lui ont renouvelé leur confiance et décidé de l’appuyer dans tous ses projets».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines