Magazine Côté Femmes

Succès en FIV : l'âge de la femme reste un critère important.

Publié le 15 janvier 2009 par Gdm
Actuellement, les professionnels de la FIV recueillent le taux de grossesse par cycle comme critère de "performance" de leur activité. Cependant, il est plus intéressant pour le couple qui consulte de savoir quelle sont ses chances d'avoir un enfant sur l'ensemble du parcours, c'est-à-dire, le plus souvent après plusieurs tentatives. Un article récent du New England Journal de Medicine* tente de répondre à cette question avec une grande étude sur 6164 patientes ayant entrepris 14248 cycles avec FIV ou ICSI. L'équipe américaine (Boston, Massachussetts) a suivi les couples jusqu'à une naissance vivante ou l'arrêt du traitement et a calculé le taux cumulatif de naissance vivante après 1 à 6 cycles en fonction de deux hypothèses : une optimiste et une autre plus prudente (sur des critères d'analyse statistique). Les auteurs montrent qu'au total, le taux cumulatif de naissance est en moyenne entre 49 et 62% après 4 cycles (selon l'une ou l'autre des hypothèses), et entre 51 et 72% après 6 cycles. En stratifiant en fonction de l'âge, les résultats sont en faveur des femmes les plus jeunes puisque en dessous de 35 ans, le taux de naissance après 4 cycles est entre 63 et 76% puis entre 65 et 86% après 6 cycles. Au delà de 40 ans, les taux se situent respectivement entre 21 et 32% puis entre 23 et 42%. Une des conclusions des auteurs est qu'il y a une faible différence dans le taux cumulatif de naissance vivante entre 4 et 6 cycles et que surtout cette différence s'amenuise avec l'âge. Ils l'écrivent texto dans l'article : "Nos résultats indiquent que la FIV peut largement compenser la stérilité chez les femmes jeunes, mais elle n'inverse pas le déclin de la fertilité lié à l'âge". Un expert a commenté cet article en indiquant que les auteurs donnent un critère objectif qui permet de discuter avec les couples et de les conseiller mais il exprime une réserve : ces résultats relèvent de l'expérience spécifique d'un centre limitant la "transférabilité" à d'autres centres. Il faut rappeller, qu'en France, seules quatre tentatives sont remboursées par la sécurité sociale. A la lumière de cet article, on comprend que l'âge de la femme devrait peser d'un poids déterminant dans le recours à des tentatives supplémentaires. GdM *Cumulative Live-Birth Rates after In Vitro Fertilization.Beth A. Malizia, M.D., Michele R. Hacker, Sc.D., M.S.P.H., and Alan S. Penzias, M.D. NEJM, 2009, Volume 360:236-243.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gdm 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte