Magazine Assurances

Le commandant de bord d’un Airbus A 320 âgé de 67 ans vient d’apporter la preuve de son efficacité, en dépit de son « grand âge »

Publié le 16 janvier 2009 par Aurélia Denoual

Alors que la possibilité donnée en France aux pilotes de l’aviation civile de rester en fonction jusqu’à 65 ans fait discussion, le pilote de 67 ans d’un Airbus A 320 d’une compagnie nord-américaine en difficulté au-dessus de Manhattan, a réussi à poser son appareil en douceur sur Hudson river , permettant à ses 150 occupants de sortir sur les ailes de l’avion, en attendant d’être récupérés pour les nombreux bateaux qui circulent .

Au moment du décollage de La Guardia, l’aérodrome historique de New York, situé en pleine agglomération, l’un des réacteurs de l’avion a probablement ingéré des oiseaux, ce qui aurait pu, sans l’adresse du pilote, provoquer la réédition d’une catastrophe du type de celles du 11 novembre 2001.

Il faut aussi louer la solidité de l’Airbus, qui ne s’est pas brisé au contact de l’eau et qui a flotté le temps nécessaire à l’évacuation des passagers et de l’équipage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog