Magazine Culture

La Mort Aux Yeux De Porcelaine - Gudule

Par Woland

La Mort aux Yeux de Porcelaine

Glauque, retors et pervers, tels sont les trois mots les plus aptes à caractériser ce roman ambigu. J'en suis sortie décontenancée, perplexe, me demandant pourquoi j'éprouvais un tel malaise.

Etait-ce en raison de certains passages explicites sur la pédophilie ? Non, on peut en lire autant - et bien pire - ailleurs.

Etait-ce en raison de la fin, pour le moins grinçante - et même abominable ? Mais les contes de fées de l'enfance ne sont guère mieux lorsqu'ils accablent les enfants désobéissants ou les adultes égoïstes et méchants. Or, ces textes-là, lus pourtant dès l'enfance, ne m'ont jamais occasionné de cauchemars et j'aime à les relire : dans le fond, c'est très moral.

Etait-ce alors en raison du style ou de la construction du roman ? J'avoue que cet emploi systématique du présent de l'indicatif me paraît surfait et des plus communs. Mais c'est le seul reproche qu'on puisse faire au style. Quand à l'intrigue elle-même, elle est très bien mise en place : ça frôle la perfection.

Mais peut-être ce rejet vient-il des personnages ou de l'histoire ? Ma foi, pour celle-ci, je savais parfaitement ce que j'achetais et les personnages sont dans l'ensemble bien campés. Le narrateur est particulièrement attachant ...

Eh ! oui, peut-être ai-je mis le doigt dessus : un héros attachant, surtout s'il s'agit d'un enfant (ce qui est le cas ici), doit toujours s'en sortir. On pardonne éventuellement à C. L. Stine les fins des ses "Chair de Poule" parce que son fond de commerce officiel, c'est le fantastique et que ses jeunes protagonistes ne sont pas toujours des anges. Tandis qu'ici, le petit Jonathan, douze ans, n'est vraiment pas un méchant gamin et il ne méritait pas ... ce qui lui arrive - et qui n'est d'ailleurs que suggéré.

L'auteur en effet n'est pas allée jusqu'au bout de son fantasme en le représentant. Mais elle nous laisse bien entendre qu'il n'y a aucun espoir et que ce qui doit arriver va arriver. Si moralité il y a, on pourrait à la limite inventer celle-ci : "Il y a toujours pire qu'un pédophile meurtrier ..." Morale à laquelle je ne saurais souscrire.

L'ensemble est troussé avec une grande roublardise qui doit entraîner certains lecteurs dans le délire imaginé par l'auteur. Les autres, dont je suis (probablement avec toi, Carla), referment "La Mort aux Yeux de Porcelaine" avec l'impression d'avoir été contraints d'avaler un plat absolument répugnant parce qu'un chef-cuisinier, particulièrement doué mais à l'imagination malade, leur avait présenté comme un délice de Lucullus.

Pire encore, on évoque le festin offert par Atrée à son frère Thyeste. Et, bien sûr, il ne reste plus qu'à aller se faire vomir ...

Donc, vous l'avez compris, je n'ai pas du tout apprécié. ;o)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Devant mes yeux

    Devant yeux

    Plonger dans la nuit, dans ce bain mort du sommeil, et renaître au matin, ton prénom sur mes lèvres, tes yeux près des miens, en pensée. La passion a ceci de... Lire la suite

    Par  Antigone
    CULTURE
  • Attention à vos yeux!!!

    La lumière splendide que dégagent Knox Léon & Vivienne Marcheline, les deux messies de Brangelina, pourrait vous blesser!! We are not worthy! We are not... Lire la suite

    Par  Jules78
    PEOPLE
  • Les yeux ouverts

    Carre De Chocolat Chocolate Box: Non-Blinking Womanenvoyé par hourigan Quand il y a de la bonne pub je ne m’en lasse pas Source: Blogeek Lire la suite

    Par  David Rodrigues
    FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Plein les yeux

    Je coupe le cordon quelques jours Je ferme la machine Je pense à ce qui va venir et vous propose quelques oeuvres d'artistes qui me touchent particulièrement... Lire la suite

    Par  Cantabile
    TALENTS
  • Dans tes yeux

    se dévoile Ce que ton coeur exprime Dans tes yeux je vois Tout l'or des étoiles Au fond de l'immensité De mystérieux abîmes Dans tes yeux je vois Un ciel... Lire la suite

    Par  Elisabeth Leroy
    POÉSIE, TALENTS
  • La Favela, les yeux dans les yeux

    J'ai lu, hier, dans le journal Libération qu'un artiste français a " habillé" l'extérieur de la favela de Providência à Rio de Janeiro avec des yeux. Voici le... Lire la suite

    Par  Mbbs
    TALENTS
  • Maquillage Yeux: Duo Lumière des Yeux

    Deux couleurs pour défatiguer et sublimer votre regard! Grâce à sa double mine, ce crayon maquillage fera pétiller votre regard en un éclair. Lire la suite

    Par  Jlissaint
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES, SOINS CORPORELS

A propos de l’auteur


Woland 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines