Magazine Culture

Raphael Saadiq - The Way I See It (Columbia - 2008)

Publié le 16 janvier 2009 par Zorbalebreak
Le R&B et la nu soul sont aujourd'hui atteint d'une nouvelle maladie: la retrosoulite. Il faut dire que le paquet de pognon amassé par Joss Stone et Amy Winehouse fait pas mal d'envieux. Alors qu'il y a encore 2 ans, les sorciers de studio du R&B montraient des voies musicales radicales pour le futur avec de stupéfiante inventions rythmiques et soniques, ils retropédalent (dans la semoule?) aujourd'hui à plein braquet, les yeux rivés vers les 60's. Il ne s'agit même plus de s'inspirer de Motown, Stax, Curtom ou Hi mais carrément de faire comme si. Comme si ces disques avaient été enregistrés à l'époque. D'ailleurs, sur la pochette de The Way I See It, Raphael Saadiq ressort même pour l'occasion le costume et les lunettes de Malcom X. Heureusement, dans son cas, l'hommage semble sincère et ses compositions tiennent bien la route. Raphael Saadiq évite ainsi le symptôme Blues Brothers, soit l'ersatz asseptisé sans goût ni saveur. Il faut dire que la retro soul n'effraie personne. la bande sonore de la lutte pour les droits civiques est depuis passé largement dans le patrimoine commun et semble surtout destinée à fournir un fond sonore aux boutiques Nespresso. Tout ça n'est pas une raison pour bouder The Way I See It mais la vigilance reste nécessaire. Et pendant ce temps, tandis que les millionaires américains produisent de la soupe en boîte dans de luxueux studios, en Afrique, avec trois francs six sous, DJ Mujava et ses potes réinventent l'electro mondiale. Les années 80 furent terribles pour la soul américaine, qui se réveilla de sa gueule de bois post disco au milieu des 90's, après une longue traversée du désert créative. L'histoire fonctionnant par cycle, on en est peut-être aujourd'hui au même stade. Rendez-vous est donc pris en 2015.

Raphael Saadiq - Love That Girl

The Way I See It is a well executed exercise of retro soul. We can enjoy the warmth of this music but I wonder if all this retro soul movement is not in fact the symptom of complete loss of creativity in contemporary soul and R&B. I must admit that the future is now happening in Africa with DJ Mujava and all his pals.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zorbalebreak 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines