Magazine Asie

Velo kamikaze

Publié le 18 janvier 2009 par Bayashi_pascal

J'ai deja parle des velocipedes nippons par ci par la, la plupart du temps en termes peu flatteurs, mais leurs acrobaties me motivent a me remettre au clavier pour vous faire partager mon ahurissement.
Le velo sans les mains. Le guidon sert comme vous le savez tous de comptoir au cycliste experimente qui a relegue les freins au rebut. Les coudes poses sur chaque poignee, les mains se trouvent ainsi liberees pour toute sortes d'activites en paralelle du deplacement, un peu comme le passage du singe a l'homme, preuve de la superiorite de ce type de velocipede. Entres autres activites, on notera pour les vieux : les mains ballantes, les mains alimentant le pilote en nicotine,  les mains reposent menton pour les plus audacieux, ... pour les plus jeunes et leurs appendices electroniques : jouer sur son telephone portable, envoyer des mails, lire des mangas, ...
Le velo raccourci. Extension du precedent, encore que les australopitheques qui utilisent encore leurs mains  pour se deplacer semble parfois trop simplet pour savoir a quoi il serait effectivement bon qu'ils les utilisent. Pas de mains, donc pas de direction, et puis de toute facon calculer des trajectoires et tout ca c'est bien trop complique, vive la ligne droite et les economies de temps et d'energie. Alors qu'il soit occupe a lire, jouer, fumer, ou meme a rien de particulier, prendre en consideration la presence d'autrui ou d'obstacles plus petit qu'un immeuble est superflu. Deux velocipedes arrivent face l'un a l'autre, aucun ne deviera, aucun ne ralentira, collision frontale, trois mots d'excuse en se relevant et on repart chacun de son cote comme si de rien n'etait. La variante 'de cote' existe aussi : meme strategie 'je suis seul au monde' pour un resultat d'un sur le bitume et d'une dans la jardiniere de la caserne des pompiers de Nijo. On rigole "oh bah dis donc on dirait que ca a pas passe hein" "oh pardon pour les fleurs" "c'est rien vous avez mal nul part ?" "non non ca va au revoir". On se rappelera avec nostalgie egalement le "coup du domino" : foncer droit dans un enorme tas de velos en stationnement comme si on avait pas remarque que sans le moindre doute possible ca passait pas, et en renverser d'un coup une colonne de quelques dizaines.
Le velo prudent. Des fois il y a des velocipedes qui sont equipes de la fonction cognitive 'detection de collision'. Du coup ca se passe beaucoup mieux : un livreur surgit de derriere son camion en trombe sans regarder s'il vient quelqu'un, il a bien raison, il y a justement une maman-velocipede qui arrive a toute vitesse avec son rejeton dans le panier a salade accroche au guidon. Le livreur jeune et bien portant bondit de cote, la maman-velocipede detecte un danger et enclenche la procedure d'urgence : baisser la tete, fermer les yeux, crier, et surtout ... ne pas freiner, de toute facon en face il y avait un fourbe qui a arrete le velo qui lui foncait dessus en attrapant le guidon a deux mains et en priant tres fort. Comme quoi c'etait pas la peine. Et on repart, sans un regard, sans un mot, au fourbe qu'on vient de manquer d'ecraser, au fourbe qui vient eventuellement de vous sauver vous et votre progeniture d'une belle gamelle.
Le velo qui ne veut pas deranger les pietons. Pour eviter d'ecraser les fourbes, certains velocipedes au grand coeur veillent a ne surtout pas utiliser les trottoirs. La route est la pour qu'on s'en serve, les voitures n'ont qu'a faire un peu de place. Jusque la pas de probleme. Sauf que, la cohabitation entre les deux types de vehicules est legerement degradee par le deni des regles de circulation de la part du velocipede. Principalement ca se traduit par la circulation en sens inverse et la negation des feux tricolores.
Au bas de l'echelle le velo qui roule en plein milieu d'une voie a contre sens, si une voiture arrive, a elle de se debrouiller et si elle a le malheur d'amocher le velo c'est bien sur elle qui est en tort.
Immediatement au dessus, le velocipede s'arretant au feu. Son temps etant precieux, un metre de gagne est une aubaine a ne pas laisser passer. Alors au feu plutot qu'attendre a sa place, on s'avance autant que possible pour bien bloquer toute la largeur du trottoir de ceux qui aimerait profiter de leur feu vert pour pouvoir traverser. Un petit coup de clochette ou un 'pardon' et ah bah oui zut comment qu'on va faire maintenant aie aie aie chui ben embete.
Un peu mieux, le contre sens de nuit et evidemment sans lumiere. La police japonaise veillant jour et nuit a notre securite a tous, ceux qui roulent sans lumiere se font souvent parfois arretes, et l'eteigne a nouveau au prochain carrefour parce que c'est dur de pousser plus fort sur les pedales pour alimenter la dynamo.
La version encore au dessus, c'est de ne pas se contenter d'une petite rue ou ne circulera a cette heure tardive qu'un taxi cherchant une planque pour dormir, mais d'y aller carrement sur les gros boulevards a deux fois 2, voir 3, voies. Si un autre velocipede respectant par hasard le sens de circulation passe par la au meme moment, referer vous au protocole de collision decrit plus haut.
Un cran encore au dessus, sur une deux fois deux voies tres circulantes a une heure avancee, un taxi est arrete sur la voie de gauche (je rappelle qu'on roule a gauche ici) pour faire descendre un client. Derriere arrive une meute de voitures qui se bastonnent deja pour tous passer sur la voie de droite a cause du taxi arrete. En face a contre sens un velocipede sans lumiere dans la voie de gauche. Gene par le taxi arrete, c'est tout naturellement qu'il deboite sur la voie de droite pret a affronter de face la meute. Cette derniere arrivera en pilant ou s'eparpillant derriere le taxi arrete ou sur la voie a contre sens a liberer le passage au velo qui n'aura pas ralenti d'un poil ni montrer quelconque signe d'inquietude. Au passage a ce niveau le trottoir est a la meme hauteur que la rue, et large et degage, autrement dit aucun raisonnement sense ne peut aboutir a un avantage de la route sur le trottoir.
Et finalement celui qui meritera le top classement de cette petite selection de vecu quotidien, sur une autre grosse deux fois deux voies arrive en sens inverse un jeune velocipede appliquant la technique du pilotage aux coudes pour pouvoir regarder ses mails. Un plus important que d'habitude semble arriver et il entreprend de s'arreter, quelle saine prudence. Les yeux rives sur son ecran il grille donc le feu rouge du gros carrefour ou il vient d'arriver, puis s'arrete en plein milieu de la voie venant perpendiculairement ou il reprend la posture comptoir de bistrot sur son guidon pour mieux repondre a son mail. En plus a cet endroit le boulevard qui arrive perpendiculairement est en forte courbe et passe sous un pont, il n'y a donc aucune visibilite sur le carrefour pour les voitures qui arrivent generalement assez vite.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bayashi_pascal 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog