Magazine Insolite

Embarqué au poste pour une noix de cajou !

Publié le 18 janvier 2009 par Chantal Doumont

noix de cajouEmbarqué au poste pour une noix de cajou !

Avis aux amateurs de grignotage dans les magasins, votre temps est révolu !

En novembre dernier, un fidèle client d’un supermarché de Périgueux, a, bien malgré lui, offert un beau remake de la célèbre histoire contée par Victor Hugo, les Misérables. Retour sur les faits : le client, un Jean Valjean des temps modernes âgé d’une cinquantaine d’années, se promène en toute décontraction dans les rayons de son magasin préféré quand il arrive devant le rayon des noix de cajou.

Gourmand, il en prélève une et la grignote. Ce que le pauvre homme ne sait pas, c’est que selon le directeur du supermarché, le grignotage est aussi inacceptable qu’un vol. L’ignorance du quinquagénaire lui vaudra donc d’être alpagué sans ménagement par les vigiles de l’établissement qui, selon la procédure, lui réclameront un dédommagement de 88 centimes.

La valeur estimée du « préjudice » subi par le supermarché. Une somme que le client paiera sur place avant de reprendre, la conscience tranquille, le chemin de sa demeure. Sauf que l’affaire ne s’arrête pas là. En effet, la direction du magasin, se sentant flouée, décide de porter plainte auprès de la gendarmerie. Comble de l’absurde, deux militaires seront même déployés pour aller chercher « le voleur » à son domicile. Embarqué par les pandores, le pauvre homme sera auditionné deux heures durant sur son « délit ».

Finalement, le misérable quinquagénaire ne sera pas condamné : fort heureusement, un mois et demi plus tard, la justice a montré qu’elle pouvait, en ces temps mouvementés, être sage : le parquet a classé l’affaire sans suite. Depuis, alors que le « grignoteur » déplore le mauvais sens du commerce et l’aspect totalement « ridicule » de cette affaire, le directeur du supermarché assure, lui, qu’il s’agit d’une procédure « normale » et qu’il est « nécessaire » de l’appliquer au risque d’être coupable de discrimination envers toute autre personne. Ce dernier avoue tout de même que l’ampleur prise l’affaire lui semble être quelque peu « démesurée »

Se pose tout de même une belle énigme : à qui du supermarché, des vigiles mobilisés, des deux gendarmes envoyés au domicile du « voleur » ou encore de l’administration qui a utilisé deux timbres pour la procédure, ce « grignotement » est revenu le plus cher ?

Edition France Soir


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les Bad Boys à Disneyland Paris

    Spice MountainDes anglais lobotomisés qui vont se faire lobotomiser dans une pub qui va vous lobotomiser (en tout cas moi...Je cours à Disneyland !) C'est le... Lire la suite

    Par  Didier Vincent
    INSOLITE
  • Que dit-il, le brin d'herbe ? et que répond la tombe ?

    dit-il, brin d'herbe répond tombe

    Oui alors il y a eu cette affaire des tweets sur Hugo, tout cet Êtalage d'inculture et de grossièretÊ qui ne se lit qu'avec ce... Lire la suite

    Par  Didier Vincent
    INSOLITE
  • L’Evolution pour des 3ème

    Pour la seconde année consécutive, j’ai réalisé une petite présentation en vidéoconférence pour des élèves de 3ème du collège Victor Hugo, à Tulle. Lire la suite

    Par  Taupo
    INSOLITE
  • Friendzoned

    Tweets du jour L'image honteuse du jour #pollution pic.twitter.com/7HgtAltpUq — Romaric Ledroit (@romavipprod) 17 Mars 2014 "@j_pariente: Des génies, RT... Lire la suite

    Par  Didier Vincent
    INSOLITE
  • Maximilien Mélenchon

    Le photographe Olivier Coret a suivi Mélenchon depuis le début de sa campagne électorale. Les premières photos ont l'air familial et bonhomme d'un candidat à... Lire la suite

    Par  Didier Vincent
    INSOLITE
  • CIGARE : Les lecteurs et les havanes

    CIGARE lecteurs havanes

    Même si certaines explications agronomiques, climatologiques et même sociologiques sont mises en avant, le secret de l’extraordinaire qualité des havanes cubain... Lire la suite

    Par  Quiricus
    CULTURE, INSOLITE, VOYAGES
  • Le Codex Seraphinianus

    Codex Seraphinianus

    Le Codex seraphinianus est un livre écrit vers la fin des années 1970 par Luigi Serafini et publié en 1981 par l’éditeur à Franco Maria Ricci dans sa... Lire la suite

    Par  Scriiipt
    INSOLITE, TALENTS

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine