Magazine

poète vos papiers

Publié le 17 janvier 2009 par Pjjp44






"Bipède volupteur de lyre; Epoux châtré de Polymnie; Vérolé de lune à confire. Grand-Duc bouillon des librairies. Maroufle à pendre à l'hexamètre. Voyou décliné chez les Grecs. Albatros à chaîne et à guêtres. Cigale qui claque du bec. Poète, vos papiers ! J'ai bu du Waterman et j'ai bouffé Littré et je repousse du goulot de la syntaxe à se pâmer les précieux à l'arrêt la phrase m'a poussé au ventre comme un axe. J'ai fait un bail de trois six neuf aux adjectifs qui viennent se dorer le mou à ma lanterne et j'ai joué au casino les subjonctifs la chemise à Claudel et les cons dits " modernes " Syndiqué de la solitude. Museau qui dévore du couic. Sédentaire des longitudes. Phosphaté des dieux chair à fli. c Colis en souffrance à la veine. Remords de la Légion d'honneur. Tumeur de la fonction urbaine; Don Quichotte du crève-cœur; Poète, vos papiers ! Poète, Papier! Le dictionnaire et le porto à découvert. Je débourre des mots à longueur de pelure J'ai des idées au frais de côté pour l'hiver à rimer le bifteck avec les engelures. Cependant que Tzara enfourche le bidet à l'auberge dada la crotte est littéraire Le vers est libre enfin et la rime en congé on va pouvoir poétiser le prolétaire. Spécialiste de la mistoufle. Emigrant qui pisse aux visas. Aventurier de la pantoufle sous la table du Nirvana. Meurt-de-faim qui plane à la une. Ecrivain public des croquants. Anonyme qui s'entribune à la barbe des continents;Poète, vos papiers !Poète, documenti !Littérature obscène inventée à la nuit. Onanisme torché au papier de Hollande. Il y a partouze à l'hémistiche mes amis et que m'importe alors Jean Genet que tu bandes. La poétique libérée c'est du bidon.Poète prends ton vers et fous-lui une trempe. Mets-lui les fers aux pieds et la rime au balcon et ta muse sera sapée comme une vamp. Citoyen qui sent de la tête. Papa gâteau de l'alphabet. Maquereau de la clarinette. Graine qui pousse des gibets. Châssis rouillé sous les démences. Corridor pourri de l'ennui Hygiéniste de la romance. Rédempteur falot des lundisPoète, vos papiers ! Poète, salti !Que l'image soit rogue et l'épithète au poil la césure sournoise certes mais correcte. Tu peux vêtir ta Muse ou la laisser à poil L'important est ce que ton ventre lui injecte.Ses seins oblitérés par ton verbe arlequin gonfleront goulûment la voile aux devantures. Solidement gainée ta lyrique putain tu pourras la sortir dans la Littérature. Ventre affamé qui tend l'oreille. Maraudeur aux bras déployés. Pollen au rabais pour abeille. Tête de mort rasée de frais. Rampant de service aux étoiles. Pouacre qui fait dans le quatrain. Masturbé qui vide sa moelle à la devanture du coin; Poète .... circulez ! Circulez poète !Circulez !" - léo ferré-
"Chercher sans fin l'unique, l'indicible phrase qui nous apaiserait pour toujours"-"Se poster à l'endroit du guet. A la seule place ou l'on n'est pas encore divisé."-Puiser en soi une brûme très profonde où l'être entier vacille." valérie-catherine richez-impressions sur la poésie-
"Elle n'explique rien. Elle n'éclaire rien. Elle ne renonce à rien. Elle n'embrasse pas tout. Elle ne satisfait aucune attente. Elle ne crée pas de règles nouvelles. Elle ne participe à aucun jeu. Sa place est définie et elle doit la remplir...Elle obéit à se propre nécessité à ses propres possibilités, à ses propres limites. Elle perd en jouant avec elle même." -tadeusz rozewicz-
"La poésie devrait être la pointe extrème de toute langue humaine, un outil pour échapper aux codes, pour creuser une différence, pour sortir des livres et des conformismes." -alain suied-
"Seule la poésie, je l'ai appris dans la terreur, je le sais , seule la poésie peut récupérer l'homme, même lorsque chacun constate de ses propres yeux, devant l'accumulation des malheurs, que la nature domine la raison et que l'homme est beaucoup moins dirigé par ses propres forces qu'il n'est à la merci de l'Elément." -préface de vita d'un nono-giueseppe ungaretti-
"Mieux que la haute idée, plus que l'image impure, seul le rythme est mon roi: comme un torrent plein de lumière obscure,
j'entends battre le sang du monde aux tympans aigus de la pluie." -claude vigée-
"la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir." -léonard de vinci-
"Le mot est le sismographe." -jean-claude walter-
"Dans l'écriture des poèmes il ne s'agit pas de thérapie ( j'ai toujours pensé que le poète est le médecin des bien portants!) mais de... de quoi? Peut-être de mesurer le monde comme le fait un arpenteur. De scruter le sens de la réalité avec les sens, la raison et l'inspiration, de vérifier- ou au moins d'essayer de le faire- si ce sens nous est donné. Cependant ce n'est pas le pré qui mesure l'arpenteur, alors que nous, eussions-nous pris les airs d'un scientifique ou d'un mathématicien, nous serons mesurés à la fin par ce même monde que nous voulons scruter."-adam zagajewski-
"La plus sage définition de la poésie, le poète la prouvera instantanément fausse en en rejetant les thermes." -henry david thoreau-
Ces textes proviennent d'un livre publié sous la direction de gérard pfister- "la poésie c'est autre chose" -1001 définitions de la poésie- arfuyen-

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte