Magazine Société

Diversity? My ass!

Publié le 18 janvier 2009 par Hoplite

img-101.jpgSoirée Parisienne agréable avec un jeune mélomane et compositeur travaillant à Radio France et incarnation de l’hypocrisie de ces élites bourgeoises. Comment se féliciter de la très Orwellienne journée de la diversité en avouant mettre ses enfants à l’abri de cette même diversité depuis leur plus tendre enfance ? Assez naturellement, je dois dire. Ses gamins squattent les meilleurs ghettos culturels, écoles, lycées et prépas depuis toujours mais il n’y a pas de contradiction, biquet.

Yes we can, but NOT in my backyard, c’est tout. Pas compliqué.

Autre profil mais même discours chez un jeune entrepreneur d’origine maghrébine, intelligent, cultivé et récupéré par une officine pseudo anti raciste dont le dur labeur consiste à faire des enquêtes dans les entreprises de la région pour s’assurer de l’absence de « conduites discriminatoires ». J’avais à l’époque taggé et lacéré quelques unes des affiches ineptes en signant mon forfait et je fus bien aise de retrouver ce personnage chez des amis, bien conscient d’être récupéré par le système d’ailleurs, et lui aussi grand usager des ghettos culturels de l’élite bourgeoise pour sa progéniture…

Cela devient d’ailleurs un petit plaisir de dynamiter –gentiment- ce genre de soirée bobos. Mode d’emploi :

-lancer innocemment quelque sujet bien politiquement incorrect, genre identité culturelle, école, immigration, islam, discrimination, traite musulmane, Turquie, etc..

-laisser les esprits se chauffer un peu, les logiciels bobos anti fasciste se mettre en place,

-puis détruire en quelques mots l’hubris ploutocratique et émétique de notre conducator en citant Marx ou Orwell au passage (ne pas manquer une occasion de mettre en lumière leur inculture politique et historique),

-évoquer le dernier bulletin Célinien ou Renaud Camus avant de soutenir les valeureux guerriers de Tsahal…

-accessoirement évoquer une pratique assidue des sports de combat et avouer aimer le combat de rue (le bobo peut être violent lorsqu’il chasse en meute) et la littérature,

-à ce moment précis, vous pouvez dire ce que vous voulez, champ libre. Intoxication totale de l’adversaire, incapable de vous situer politiquement, tous son logiciel anti réaction en déroute ! ho ho !

Tout ça pour finir ivre mort, exsudant le Jack Daniels par tous mes pores, et presque nu sous un gilet sans manches en fourrure très seyant mais un peu chaud, place du Palais Royal.

La phalange est fatiguée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • My broken hand

    J'ai failli friser le chomage technique il y a quelques jours (au moment où je dois préparer deux expos, gasp). Lors d'une cascade anodine dont j'ai le secret,... Lire la suite

    Par  Headless
    BD & DESSINS, TALENTS
  • My bitch!

    Une madame de 85 ans du nom de Leyda Smith de Pensalvanie a arrêté, elle même, un p’tit cul de 17 ans qui était rentré par infraction dans sa maison pour la... Lire la suite

    Par  Jules78
    INSOLITE
  • my Playlist

    La napolitaine Pietra Montecorvino, avec sa voix tour à tour rauque ou enfantinedéborde de soleil et de sensualité.Les percussions et les chœurs sont scandés... Lire la suite

    Par  Adelap
    A CLASSER
  • Jaybo “Paint my house”

    Le street artist Jaybo s’attaque à la plus grande cathédrale de Berlin, le Berliner Dom., en la recouvrant d’une vague de mains de Mickey qui peut nous faire... Lire la suite

    Par  Overdesign
    A CLASSER
  • Hey hey my my

    J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer :-(!!!C'est la rentrée, fini le soleil, la plage et les bons barbecus!!! En contrepartie, j'ai une bonne nouvelle,... Lire la suite

    Par  Vincent D
    CULTURE, MUSIQUE
  • Pimp my board

    Interview de Djon Choquel, ancien rédacteur en chef du magazine Clark, qui tune ses planches de skate … Et qui a tout compris au SMM et à la convergence des... Lire la suite

    Par  Nicolas
    INTERNET
  • In my Name

    Youtube participe au projet “inmyname” et offre une visibilité encore plus grande aux regroupement d’ONG “Oxfam, GCAP, Save the Children, Comic Relief,... Lire la suite

    Par  Originalgardener
    EMARKETING, FOCUS EMPLOI, INTERNET, MARKETING & PUBLICITÉ

A propos de l’auteur


Hoplite 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine