Magazine

La maladie mentale et l'alcoolisme

Publié le 27 novembre 2007 par Mouze
Je viens de voir mon psychiatre, ça faisait longtemps que je ne l’avais vu. Il était content de savoir que je ne consommais plus d’alcool depuis presqu’un an. Je lui ai parlé de mon arrêt de séroquel. Il est totalement d’accord avec moi dans le sens qu’il pense que peut-être que le fait de consommer de l’alcool en si grande quantité exacerbait mon problème de maladie mentale. Tout ceci m’a rassuré sur ma décision de ne plus en prendre. Il m’a dit que le séroquel servait aussi des fois et peut être dans mon cas à diminuer mon agressivité. Mais maintenant que je suis sobre je ne me sens pas très agressif. Juste vivant.
Le paxil lui ne me fait pas de tort comme me faisait le séroquel j’ai décidé de continuer de le prendre sur le conseil de mon psychiatre.
Je suis heureux parce que ma santé s’améliore vraiment ma glande thyroïde est rétabli, ma maladie mentale est beaucoup moins pire.
Je voulais simplement exprimer ma gratitude envers tout ceux et celles qui m’aident à demeurer sobre que ce sois les médecins, les travailleurs sociaux, les thérapeutes que je vois ou que j’ai vu ainsi qu’aux membres AA que je côtoie. Merci mon Dieu!
Voici les promesses 1 et 12 des AA :
Nous serons étonnés des résultats, même après n'avoir parcouru que la moitié du chemin.
Soudainement nous constaterons que Dieu fait pour nous ce que nous ne pouvions pas faire pour nous-mêmes.
À bientôt,
Mouze

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mouze 226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog