Magazine Société

Les désordres… et leur récupération politique

Publié le 19 janvier 2009 par Letuyo

Deux samedis de tensions en centre-ville, quatre gros mensonges et une question qui taraude de plus en plus de Niçois : qui veut tirer les marrons du feu ?

Pour la deuxième fois en huit jours, le centre de Nice a connu des tensions importantes et quelques dégradations. Vitrines cassées, scooters renversés, terrasses de bar chahutées : pas de gros dégâts, mais un ras-le-bol légitime pour les victimes. Du coup, les alchimistes de l’UMP, des Identitaires de Nissa Rebela et du FN font tout pour de transformer la colère en suffrages. Leur arme : le communiqué de presse. Ce week-end les claviers ont chauffé. Et les mensonges ont fusé…

Communiqué des Identitaires de Nissa Rebela :

« Plusieurs groupes de jeunes Niçois – manifestement pas au courant de l’interdiction de la manifestation « Maîtres chez nous », celle-ci ayant été décidée par la Préfecture au dernier moment hier – ont été pris en charge par la police sur Jean Médecin. »

Pas tout à fait vrai. Le groupe d’Identitaires qui se rendait au stade du Ray a délibérément choisi de remonter l’avenue Jean-Médecin depuis la place Masséna. Plus que « pris en charge par la police », ils ont été étroitement encadrés par des CRS pour éviter qu’ils n’entrent en contact avec les jeunes d’origine nord-africaine.

Communiqué de Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes, député UMP :

« Les appels à la modération des milieux associatifs concernés n’ont produit aucun effet. Les casseurs usent du prétexte du conflit au Moyen-Orient et de défilés qui leur offrent l’anonymat dans la foule pour commettre leurs méfaits habituels. »

Pas vrai du tout. Le regroupement qui s’est formé et le défilé qui a suivi étaient sans leader ni mot d’ordre, hormis le fameux sms à l’origine incertaine. Les dégradations qui ont été commises n’ont rien d’habituel à Nice, heureusement !

Communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes :

« Malgré une forte affluence dans le centre-ville, il n’y a pas eu de regroupement important, à l’exception d’un rassemblement d’environ 400 personnes place Masséna qui a duré une dizaine de minutes »

Faux. Durant près plus d’une heure, les 400 personnes dénombrées par la préfecture ont occupé l’avenue Jean-Médecin et perturbé la circulation des tramways. Elles ont même défilé jusqu’à la place Masséna où, effectivement, elle ne sont restées rassemblée qu’une dizaine de minutes.

Communiqué de Lydia Schénardi, candidate FN aux dernières municipales à Nice, député européen :

« Les Niçois en sont arrivés à céder le terrain aux émeutiers par peur d’être pris en otage ; et les quelques personnes qui se sont aventurées vers le centre ville se sont vues bloquées dans le tram par ces mêmes émeutiers »

Archifaux. L’avenue Jean-Médecin était noire de monde ce samedi après-midi, et les boutiques ouvertes normalement. Il n’y a pas eu d’émeute, ni même le moindre acte de violence physique sur l’avenue commerçante, même si la tension était bien réelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Campus UMP

    Ce dimanche soir, sur France 2, un journal télévisé ordinaire. Au menu, le Campus UMP que, malgré l’initiative ébouriffante des intéressés, on s’obstine à... Lire la suite

    Par  Malesherbes
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Campus ump

    L'UMP a fait passer la consigne : embrassons-nous, Folleville... Donner un spectacle de plus grande unité à Royan qu'à La Rochelle était de toute évidence une... Lire la suite

    Par  Karedig
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Financement du RSA : deux élus UMP "contre" le bouclier fiscal

    Le débat sur le RSA a ceci d'intéressant c'est une mesure de lutte contre la pauvreté et d'accompagnement de RMiste pour un retour à l'emploi. Lire la suite

    Par  Yannriche
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Ni pauvre ni soumis

    Des centaines de milliers de personnes en situation de handicap, atteintes de maladies invalidantes ou victimes d’accident du travail sont condamnées à vivre... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nouvelles défections au FN

    Révélées par Minute : Myriam Baeckeroot, conseiller régional d’Ile-de-France depuis 1992, où elle siège dans le groupe présidé par Marine Le Pen, n’est plus... Lire la suite

    Par  Micheljanva
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • 231° Le ton monte...

    Notre pape de choc n'a pas besoin qu'il neige pour déraper. La situation autrichienne devait le préoccuper, depuis la sortie de route de Jorg Haider. Lire la suite

    Par  Jacques De Brethmas
    SOCIÉTÉ
  • Désordres en Guadeloupe au 27e jour de grève

    Plusieurs communes de Guadeloupe étaient en proie à des désordres lundi en début de soirée avec des barrages spontanés sur les routes, après une journée de... Lire la suite

    Par  Indexnet
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Letuyo 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine